☙ Si ton personnage est inscrit au programme, n'oublie pas de venir demander ton couplage ici !


Partagez | 
 

 Satô Taisuke ► Yehet hard in da 38th parallel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Trouble Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Who are you? : Nord-Coréen de 23 ans, naturalisé Japonais. Anciennement Park Tae Jun. Etudiant en sciences poltique (ouais, awkward), youtuber • être sexy, c'est un métier aussi?

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
75/150  (75/150)
avatar
Satô Taisuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageDim 20 Sep - 16:47 (#)
Satô Taisuke
"Citation citation citation citation"
Infos Générales
Nom: Satô
Prénom: Taisuke
Âge: 22 ans
Date de naissance: 22.10.2001
Lieu de naissance: Pyongyang, Corée du Nord
Nationalité: naturalisé japonais
Métier: étudiant en sciences politiques/youtuber
Situation financière: bonne
Statut marital: Couplé à Ishioka Rena
Orientation sexuelle: Hétérosexuel
Groupe: Inscrits

Histoire
Pyongyang, 2001, Park Tae Jun voit le jour au petit matin, sous la dure mélodie de la musique patriotique diffusé au moment où les citoyens se rendent au travail. Il ne sait pas encore dans quel monde il vient d'arriver. Sa mère sourit très légèrement, toujours avec retenu, tandis qu'elle regarde son premier enfant qui vient tout juste de naître. Son époux n'est pas présent, c'est un membre important du parti des travailleurs, il ne peut être là. Elle sait qu'ils sont privilégiés, elle a de la chance, plus de chance que la plupart des autres camarades. La famine touche le pays depuis le décès du président éternel Kim Il-Sung, mais les Park ont la chance de ne connaître cela qu'à moindre mesure.

Tae Jun a la chance de grandir dans un univers privilégié. Il grandit sans savoir quoique ce soit du monde extérieur. Il a peur des occidentaux, surtout des Américains, et il déteste la Corée du Sud qui veut absolument les envahir et leur imposer une vie misérable. Kim Jong Il, le chef du parti, est comme un Dieu pour lui. Souvent, il l'admire en s'installant sous les portraits des deux grands leaders. Sa petite sœur, Youn Ah est bien plus énergique que lui, elle ne prend le temps de saluer les dirigeants que lorsqu'on la force à le faire. Ses parents la reprennent souvent sur cela. Ils ont accès aux meilleurs écoles, le rythme est soutenu, mais Tae Jun est plutôt bon. Les mathématiques, les sciences, mais surtout, en histoire. Il connaît tout par cœur. La naissance de Kim Il-Sung, la prodigieuse libération contre l'oppression occidental qu'on lui doit durant la guerre de Corée, tout les bienfaits qu'il a pu faire. Il est fier d'être Nord-Coréen, et il veut que le monde entier le sache ! Il suit avec assiduité les cours de langues, on leur apprend l'anglais sans le moindre accent, le chinois et le japonais aussi. L'école peut durer du matin à tard le soir, ce qui n'a jamais été réellement un problème. Il fallait travailler dur, c'était le parti qui le disait.

Toutefois, le parti devint soudainement plus sombre, ce matin où son père se fit publiquement exécuter. Il avait 12 ans, Youn Ah seulement 10. On les força à rester devant, voir la scène. On allait les emmener dans un camp de travail le lendemain matin. Il n'avait pas pleuré, il se souvient juste avec horreur avoir pensé pendant quelques secondes que peut-être que son père l'avait mérité. Après tout, il avait ouvertement critiqué le nouveau Leader, Kim Jong Un. Il savait qu'il ne fallait pas faire cela. Sa mère avait toujours été une femme très calme, elle non plus n'avait pas pleuré, elle avait gardé la tête baissé tout du long, tenant fermement la main de Youn Ah qui pleurait un torrent de larmes silencieuses. Ils purent rentrer chez eux le soir, le temps de rassembler des affaires et de passer une dernière nuit. Cependant, sa mère prit une décision partir. Ils devaient partir de Pyongyang, aller en Chine. Passer le 38ème parallèle jusqu'en Corée du Sud était quasiment impossible, pour la Chine, il y avait des passeurs, on pouvait y arriver. Il n'y avait que Tae Jun qui se montrait récalcitrant, mais il n'avait que douze ans, on l'enverrait dans ce camp quand même. Sa mère lui raconta les horreurs qu'on faisait aux prisonniers, on l'avait raconté pendant un dîner au parti. Ça suffit à le convaincre. Ils étaient si riches, si bien, si « heureux », ils avaient tout perdu. Il lança un dernier regard à sa chambre avant de quitter discrètement l'appartement. Le couvre feu était lancé depuis quelques heures déjà, si un soldat les prenait, il pouvait les battre et les envoyer en prison.

Durant une année, ils vécurent ainsi, à se cacher en permanence dans les forêts, manger ce qu'ils pouvaient et vivant de troc avec les personnes qu'ils rencontraient. Ils vendaient du bois qu'ils trouvaient dans les forêts, contre un peu de riz, des pommes de terre, du soja. Des nouilles quand ils avaient de la chance. Voir la rivière Tumen fut un véritable soulagement et ils eurent cette chance de la traverser, parvenant de l'autre côté du premier coup. Ils mourraient de faim et de froid, depuis tant de mois ils n'avaient pas eu droit à un repas correct ! Marchant encore et encore, il arrivèrent dans le petit village de Gulouzixiang. Naïfs, brisés, peu importe, lorsque ce Chinois vint leur proposer son aide, ils ne purent qu'accepter et c'est avec lui qu'ils purent manger leur premier vrai repas. La Chine leur semblait déjà si parfaite comparé à la misère qu'ils avaient quitté ! Tout s'enchaîna si vite ensuite, ils apprirent rapidement comment les fermiers de la frontière profitaient des réfugiés. Les femmes fuyaient vers les villes, épouser une Nord-Coréenne, c'était tout bénef. C'est ainsi que sa mère se retrouva marié à ce fermier qui était désormais répugnant aux yeux de Tae Jun. Un véritable calvaire commençait, cet homme qui paraissait d'abord comme un sauveur était un véritable tortionnaire. Elle parlait de fuir à nouveau, cependant, quand elle tomba enceinte, cela lui semblait impossible. Alors elle les poussa à fuir sans elle. Il n'avait pas quinze ans, mais elle gardait ce principe fou que mourir libre valait mieux que vivre emprisonné. Tae Jun ne voulait pas partir, il ne voulait pas la laisser, mais face à l'obstination de Youn Ah à vouloir connaître le « vrai monde », il serra pour la première et sans doute dernière fois de sa vie sa mère dans ses bras, partant, retrouvant cette vie de fugitif. Une vieille habitante du village leur parla d'un couple de Nord Coréen installé dans le coin qui avaient des contacte pour les faire passer en Mongolie. C'était risqué et compliqué, mais c'était plus simple que de traverser toute la Chine et le Laos pour rejoindre la Thaïlande où le gouvernement accepte de rapatrié les réfugiés en Corée du Sud.

Il accumula quelques job dans la ville, ils avaient besoin d'argent pour payer les passeurs, ou au moins le transport jusqu'en Mongolie. Youn Ah gagnait également de l'argent en trouvant quelques petits jobs. Passer les douanes mongoles étaient presque impossible, il fallait jouer de sa tête pour cela, ou plutôt de souplesse, éviter les soldats pour entre entrer. Et ils étaient libres ! Vraiment libre ! Pour la première fois ! On ne pouvait plus les renvoyer en Corée du Nord désormais, on ne pouvait plus les arrêter !

Ce n'est pas bien intéressant de savoir comme est-ce qu'ils sont arrivés au Japon. Ils auraient pu aller en Corée du Sud, mais au fond de lui, ça lui faisait encore peur. Il fut plus que soulagé qu'on les accepte en tant que réfugié politique, leurs connaissances du japonais aidant beaucoup.

Tokyo, 2019. Tout était si grand, immense, invraisemblable. Il n'avait jamais vu autant de monde, de véhicules et d'écran. Quelques jours après son arrivé, on leur présenta un couple, ils devaient approcher de la soixantaine. Ils s'appelaient Satô, et quelques semaines plus tard, lui et sa sœur devinrent des Satô également. Youn Ah devint simplement Yuna, et lui, Taisuke. Quand ils s'entraînaient à l'oral, durant les cours de Japonais à Pyongyang, ils avaient toujours un protagoniste imaginaire se prénommant Kobayashi Taisuke. Dès lors, il devait oublié son passé et ne disait à personne qu'il venait de Corée du Nord, il dit encore qu'il est né en Angleterre et qu'il a passé toute sa vie là-bas, ses parents étaient morts, son père était le frère de Monsieur Satô.

Les Japonaises sont assez étrange pour lui et l'amour aussi. C'est son « père » qui lui conseilla de s'inscrire dans cette machine « révolutionnaire ». C'était fou, excentrique mais... Bizarrement rassurant. Les enfants du parti du travailleurs ne choisissent pas qui ils veulent épouser, on fait selon les affinités des grands dirigeants. Ishikawa est une autorité supérieur, alors il lui fait confiance, aveuglément. Un peu comme il le faisait avec les « dictateurs » de son pays. Enfin, ce n'est pas comparable... N'est-ce pas ?

Caractère
• Méfiant ; il lui est incapable de faire confiance à qui que ce soit, même si on lui assure que le•• Japon est un pays « libre » et qu'on ne lui veut pas de mal, il a du mal à s'y faire.
• Discret ; pas un mot plus haut que l'autre, il rase un peu les murs, ne parle que très peu, et encore moins de lui et de sa vie.
• Naïf ; croit facilement ce qu'on lui dit et a du mal à aiguiser son sens critique.
• Observateur ; il ne rate jamais le moindre détail.
• Patient ; il peut attendre une heure, sans bouger, sans rien faire, sans s'ennuyer.
• Hypermnésique : il a une mémoire plus développé que la normale et est capable de se souvenir de sa vie dans sa quasi-totalité ou presque.
• Protecteur ; fait toujours en sorte d'être là pour ceux qu'il aime, en particulier sa sœur.
• Timide ; peu à l'aise avec les gens, sauf derrière une caméra pour ses vidéos.
• Attaché aux apparences ; passe beaucoup de temps à soigner son image.
• Audacieux ; il a appris à profiter de chaque occasion.
• Téméraire ; presque plus rien ne lui fait peur désormais.

Le projet Akai Ito, votre avis?
Si tout dans ce pays lui paraît excentrique et démesuré, cette machine n'est qu'une preuve de plus. Il mit longtemps à comprendre le concept, et songea que ce genre de « couplage » était un peu comme en Corée du Nord, où le parti « accordait » à ses meilleurs éléments des filles de bons partis. Il doutait d'être en mesure de se trouver quelqu'un par lui-même, il ne sait même pas comment faire, ni quoi dire, alors depuis peu, il s'est de lui-même inscrit dans ce robot, croyant dur comme fer qu'il allait la trouver, celle qui lui correspondait.

Behind the screen
Pseudo: Every
Âge: 21 ans
Présence: héhé ♥
Avatar: Oh Sehun
Un petit mot?:  J'vous aime, j'suis faible, walla ♥


— 恋のメロディー—



Untouchable man
Everyone fears me so I’m untouchable man, but why can’t you honestly refuse me in the end ? I’m like an antinomy to you, but I’m part of you. Accept me as I am, forget your fearful worries, enjoy the pain you can endure.
Invité
avatar
Invité
MessageDim 20 Sep - 16:56 (#)
T'es laid comme toujours

MAIS RE BIENVENUE ET BON COURAGE Kisu sur ta tête
Trouble Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Who are you? : 23 ans, née le 19 décembre 2001, sans emploi à la recherche d'un domaine susceptible de l'intéresser.

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
0/0  (0/0)
avatar
Ishioka Rena
Voir le profil de l'utilisateur
MessageDim 20 Sep - 17:17 (#)
Bwah rebienvenue tboptn. Arrête.
Trouble Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Who are you? : Nord-Coréen de 23 ans, naturalisé Japonais. Anciennement Park Tae Jun. Etudiant en sciences poltique (ouais, awkward), youtuber • être sexy, c'est un métier aussi?

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
75/150  (75/150)
avatar
Satô Taisuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageDim 20 Sep - 17:19 (#)
POLALA L'RAGEUUUUX
J'sais que tu baves au fond de toi, juste parce que tu sais que c'est moi derrière :/
#kissute Shuu quand même# ♥


Rien peut m'stopper Toru ♥

— 恋のメロディー—



Untouchable man
Everyone fears me so I’m untouchable man, but why can’t you honestly refuse me in the end ? I’m like an antinomy to you, but I’m part of you. Accept me as I am, forget your fearful worries, enjoy the pain you can endure.
Invité
avatar
Invité
MessageLun 21 Sep - 18:16 (#)
*.*
Rebienvenue ♥
Invité
avatar
Invité
MessageLun 21 Sep - 19:00 (#)
Rebienvenue et bon courage pour ta fiche !

P.S. : Plus tard je veux un lien.
Trouble Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Who are you? : Nord-Coréen de 23 ans, naturalisé Japonais. Anciennement Park Tae Jun. Etudiant en sciences poltique (ouais, awkward), youtuber • être sexy, c'est un métier aussi?

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
75/150  (75/150)
avatar
Satô Taisuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageLun 21 Sep - 19:28 (#)
Merci vous deuuuux **

Emi, c'est avec plaisir ! Même un rp si veux pour lancer mon petit Tai

— 恋のメロディー—



Untouchable man
Everyone fears me so I’m untouchable man, but why can’t you honestly refuse me in the end ? I’m like an antinomy to you, but I’m part of you. Accept me as I am, forget your fearful worries, enjoy the pain you can endure.
Invité
avatar
Invité
MessageLun 21 Sep - 19:30 (#)
J'accepterais avec plaisir de rp avec toi ! ** ♥
Rainbow Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Who are you? : 25 ans, né le 04.02.1999 à Tokyo ♦ Japonais pure souche ♦ Médium trop swaggy ♦ World travaller ♦ Unconscious

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
125/200  (125/200)
avatar
Ogawa Shota
Voir le profil de l'utilisateur
MessageLun 21 Sep - 19:59 (#)
Alley lol

Te voilà validée!

En tant que nouveau membre du forum, il y a quelques choses que tu dois savoir! Pour commencer, tu es désormais en attente d'un partenaire, comme le prouve ta belle couleur verte. Ensuite, tu as gagné 10 points en postant ta fiche. Cependant, avant de jouer, il te reste quelques petites choses à faire, jeune padawan. Par exemple, visiter les liens suivant, histoire d'être fin prêt(e) à t'amuser parmi nous!




Bon jeu parmi nous!

— 恋のメロディー—



Can't be beaten
Everyone fears me so I’m untouchable man, but why can’t you honestly refuse me in the end ? I’m like an antinomy to you, but I’m part of you. Accept me as I am, forget your fearful worries, enjoy the pain you can endure.
Contenu sponsorisé
Message (#)
 
Satô Taisuke ► Yehet hard in da 38th parallel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Iwagakure no Satô
» Hajime Anko - Shigakure no Satô - Soeur Jumelle de Zanshi [LIBRE]
» "Le corps est le tombeau de l'âme."[Nowaki A. Shakespeare-Teppei A. Tôgashi-Ayako Satô]
» Kaori Satô
» Un après-midi entre amies [PV : Aneko Soma et Himawari Satô]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AKAI ITO :: Premiers pas :: Base de donnée A.I. :: Données certifiées-
Sauter vers: