☙ Si ton personnage est inscrit au programme, n'oublie pas de venir demander ton couplage ici !


Partagez | 
 

 1st • SATÔ Taisuke & ISHIOKA Rena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Agent Ishikawa
★★★★★★★★★★
avatar
Akai Ito
Voir le profil de l'utilisateur
MessageMer 23 Sep - 20:03 (#)
Premier rendez-vous : Taisuke & Rena

Vous avez tous les deux reçu un message de la part de l'entreprise Dans ce message, les indications sont claires, précises : quelqu'un a été trouvé pour vous et l'on vous donnait rendez-vous le week-end suivant pour la première rencontre. Celle-ci se déroule dans les locaux d'Ishikawa Corporation, dans une salle aménagée comme un bar lounge "pour rendre la chose plus naturelle". Il vous est possible de commander une petite restauration ou des boissons. À vous de décider comment vous réagirez lorsque vous verrez qui se trouve devant vous ♥ yolo kwa



Règles:
Favorisez les messages courts (ou au moins pas les pavés), car ce rp servira à déterminer votre Love Rate ;)
Trouble Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Who are you? : Nord-Coréen de 23 ans, naturalisé Japonais. Anciennement Park Tae Jun. Etudiant en sciences poltique (ouais, awkward), youtuber • être sexy, c'est un métier aussi?

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
75/150  (75/150)
avatar
Satô Taisuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageMer 23 Sep - 22:54 (#)
Stresse, panique, hyperventilation, panique, stresse, angoisse. Il vérifia encore une fois devant la glace s'il était bien coiffé, bien habillé. Son parfum, trop, pas assez ? Pour s'en assurer, il se glissa dans la chambre de Youn Ah pour qu'elle lui donne son avis. Comme toujours, elle explosa de rire en le voyant si concerné. La machine lui avait trouvé quelqu'un de compatible, et il avait tellement hâte de la rencontrer, mais en même temps, ça lui faisait juste terriblement peur.

Un soupir quitta ses lèvres en entrant dans ce qui semblait être un bar lounge. Il ne la voyait pas, il devait être arrivé le premier. On aurait pu lui donner une photo ! Un soupir quitta ses lèvres et il serra sa main pour ne plus trembler. Ça allait bien se passer. S'installa sur un fauteuil, il attendit, fixant droit devant lui jusqu'à voir une fille entrer, pas très grande, d'un peu près son âge. Elle ressemblait à une petite poupée, elle était tellement mignonne. Hésitant, il se leva et attendit qu'elle soit assez proche de lui pour se courber doucement, tentant d'avoir l'air normal.

« Bonjour, je suis.... » Mince, c'est quoi son nom déjà ? Ça faisait quatre ans qu'il se faisait appelé ainsi et jamais, ô grand jamais, il n'avait oublié. Pourquoi maintenant ? Restant ainsi, bêtement à la fixer en paniquant intérieurement quelques seconde, ça lui revint enfin : « Sâto Tai... Taisuke ! Enchanté ! »

Ridicule. Pinçant un peu ses lèvres, il se redressa un peu, devenant sans doute plus ridicule vu combien il était figé. On devrait le jeter au lion. Franchement, ce n'est qu'une jeune fille de vingt-deux ans, tout au plus ! Pas de quoi paniquer !

« Vous... Devez être Ishioka-chan ? »

Chan ? Bah oui, allez, soyons fou. San, ça aurait été mieux, ou même rien du tout ! Pourquoi être si formelle avec une fille de son âge ? Ah, s'il pouvait se taper la tête contre un mur ou se laisser mourir sur un canapé.


— 恋のメロディー—



Untouchable man
Everyone fears me so I’m untouchable man, but why can’t you honestly refuse me in the end ? I’m like an antinomy to you, but I’m part of you. Accept me as I am, forget your fearful worries, enjoy the pain you can endure.
Invité
avatar
Invité
MessageJeu 24 Sep - 13:48 (#)
Faites qu’il ne s’agisse pas d’un pervers dégueulasse. Depuis une bonne dizaine de minutes, Rena se répétait inlassablement cette même phrase, espérant du plus profond de son être que cette crainte ne serait pas confirmée. Quand elle s’était inscrite dans le robot, elle ignorait sur qui elle allait tomber, même en étant certain qu’une correspondance serait facile à trouver ; qui n’aurait pas voulu de la fragile, de la délicate Rena Ishioka ? Il aurait fallu être fou pour ne pas l’apprécier. C’était du moins ce qu’elle aimait se dire, et c’est pour cela qu’elle ne craignait pas ce rendez-vous. Sauf si c’était un pervers dégueulasse.

Un soupir s’échappa d’entre ses lèvres alors qu’elle descendait du bus à quelques pas de la tour Ishikawa et, alors qu’elle venait coincer une mèche rebelle à l’arrière de son oreille, elle s’arrêta devant la porte, où une affiche répétait une fois encore que les rendez-vous organisés étaient obligatoires sous peine de frais. Rien qui la concernait, somme toute, c’est pourquoi elle ne s’attarda pas plus longtemps.

Quand elle entra dans la salle, elle fut agréablement surprise par l’ambiance qui y régnait. C’était bien, très bien même. Elle avait pensé tomber dans le métro, quelque chose comme ça. Il fallait dire que ce qu’elle avait pu entendre des choses assez rebutantes de la bouche de certains clients du magasin. Enfin, ce n’était pas important. Il était déjà là. La vendeuse laissa un large sourire étirer son visage alors qu’elle refermait la porte derrière elle.

Arrivée à sa hauteur, la demoiselle se courba respectueusement, après s’être soigneusement retenue de jauger du regard le garçon qui lui faisait face et que ce robot considérait comme l’élu de son cœur. Tout au plus serait-il un élu du porte-monnaie. Oui, assurément. Il était mignon, mais si elle avait voulu quelque chose de mignon, elle serait allée acheter un DVD de concert d’idole, ce genre de truc.

« Enchantée. »

Grandiose, il avait l’air timide. Ou hésitant ? Non, elle préférait se dire qu’il était timide, c’était bien plus amusant.

«  C’est moi. Mais tu peux m’appeler Rena, enfin si tu veux. »

N’étaient-ils pas faits l’un pour l’autre, après tout ? À vrai dire, avec les données qu’elle avait rentrées, elle avait toutes les chances de tomber sur une correspondance. Vraiment, elle trouvait ça drôle. Après un bref moment de réflexion, elle ôta sa veste en jugeant la pièce dans laquelle ils se trouvaient, s’adressant ensuite à ce fameux Taisuke.

«  Ça te dérange si je t’appelle Tai-kun ? »
Trouble Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Who are you? : Nord-Coréen de 23 ans, naturalisé Japonais. Anciennement Park Tae Jun. Etudiant en sciences poltique (ouais, awkward), youtuber • être sexy, c'est un métier aussi?

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
75/150  (75/150)
avatar
Satô Taisuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSam 26 Sep - 0:46 (#)
Rena, il pouvait l'appeler Rena. Ah. Que c'était familier ! Mais ça devait être normal. Enfin, elle avait son âge, on ne se parmait pas si formellement quand on avait le même âge ! Du moins, pas de ce pays. Ah... JiHoon avait visiblement encore beaucoup de mal à s'y faire, à ce détachement, cette familiarité. C'était tellement différent de l'éducation qu'il avait eu, de son monde à lui. Enfin, rien que ce principe de rendez-vous arrangé par une machine...

Tai-kun ? Il resta quelques secondes à la fixer, clignant plusieurs fois des yeux. Elle voulait l'appeler... Tai-kun ? Qu'est-ce qu'il devait répondre ? Il ne pouvait pas appeler Younha pour lui demander, elle allait encore se foutre de lui. Il aurait du se trouver plus d'amis. Il aurait pu leur demander conseil. Bon allez. C'était pas la petite bête qui mangeait la grande. Sa mère lui disait toujours ça. Elle était toute petite, elle n'allait pas lui faire de mal. N'est-ce pas ?

« Heuu oui, bien sûr ! Vous... Tu peux m'appeler comme ça. Si tu veux. Et Rena, ça me va. »

Non, il n'allait pas encore se lancer dans Tai-kun & Na-chan. Pas encore. Peut-être quand ils seront mariés. Hm... Enfin s'ils se marient un jour ! Il ne devait pas commencer à penser à cela, il allait se mettre à rougir et fera honte à ses ancêtres. Oh quoique, rougir, rouge, communisme, ils seraient peut-être fier de lui. Rouge, comme le parti, comme le peuple. Non, il s'égarait. Se raclant un peu la gorge, il lui fit signe de s'asseoir, se mettant face à elle.

« C'est vraiment étrange, tout ça. C'est vraiment fascinant comme les choses sont mises en œuvre pour les rencontres. On nous désigne sans nous apporter la moindre information sur l'autre personne... » Il ne savait lui-même pas pourquoi il relevait cela. Son regard se posa sur la jeune femme et il détourna les yeux immédiatement. Elle allait définitivement pensé qu'il était bizarre. Et elle aurait raison. « Tu peux m'en dire plus sur toi ? »

Il n'avait pas très envie de commencer. L'avantage de ne jamais dire la vérité sur soi-même, c'est qu'on pouvait adapter son histoire par rapport à la personne face à nous. Pratique. Elle rêvait d'Europe ? Il pouvait lui raconter sa jeunesse dans la campagne Anglaise ! L'Amérique ? Facile ! Sa jeunesse au Canada, combien il faisait froid. Plus facile encore. Kpop ? Ouais, la Corée du Sud, il y a passé sa vie, vers le Nord. Si jamais elle s'interroge sur son accent Coréen, qu'on n'entend presque plus dans le Sud. Le risque, c'était de s'embrouiller dans ses versions.

— 恋のメロディー—



Untouchable man
Everyone fears me so I’m untouchable man, but why can’t you honestly refuse me in the end ? I’m like an antinomy to you, but I’m part of you. Accept me as I am, forget your fearful worries, enjoy the pain you can endure.
Invité
avatar
Invité
MessageDim 27 Sep - 0:52 (#)
C'était plus pratique s'il l'appelait par son prénom. "Ishioka-san" ça faisait tellement formel que ça lui donnait l'impression d'être l'une de ces grandes dames que l'on adule et dont on entend parler tout le temps. Sans arrêt. Une adulte avec des responsabilités et des choses importantes à faire; ce genre de choses qu'adorait son beau-père et qu'elle exécrait tout simplement. Elle préférait qu'il la nomme par son prénom, comme ça ils pouvaient déjà être un peu plus proches, ou plutôt le sembler, car son but n'était pas de s'attacher à un garçon comme lui. De toute façon, elle commençait à avoir l'habitude d'agir au moment où les choses devenaient un peu trop sérieuses; la seule différence était qu'avec Akai, il fallait qu'elle trouve un moyen logique de mettre un terme à la relation. Elle aviserait en temps voulu, s'il le fallait. Une fois installée confortablement, elle daigna accorder un peu plus d’attention à ce jeune homme qu’on présentait comme « l’élu de son cœur ».

« Fascinant, oui ! Je suis sûre qu’ils mettent beaucoup de moyens en œuvre pour ces rendez-vous.  » Un large sourire se dessina sur le visage de la demoiselle.« On en discute autour d’un verre, non ? »

N’était-ce pas ce à quoi servait cette mise en scène ? Déjà qu’elle avait l’impression que ce garçon allait s’effondrer sous son propre poids quand il la regardait. Oh oui, elle était charmante, elle faisait tout pour ça, sinon elle allait devoir trouver un job mieux payé puisqu’aucun mâle ne lui permettrait de remplir son compte en banque. Une tristesse incommensurable.  Elle se retourna légèrement pour vérifier si le steward qui se trouvait à l’entrée un peu plus tôt était encore là et, après un moment, on leur apporta de quoi choisir une boisson. Parfait. À croire qu’Ishikawa Corporation avait compris qu’une pièce vide et un verre d’eau était bien plus stressants qu’une véritable ambiance de rendez-vous.

« Je crois que je vais prendre une citronnade. Et toi, Tai-kun ? »

Oui, une citronnade. Cela lui laissait un peu de temps pour se préparer à discuter d’elle, puisqu’elle n’avait pas vraiment envie de décrire sa vie et ô combien elle était palpitante, il y avait certainement plus intéressant à raconter, non ? Comme par exemple la vie de cette fille stupide qui était venue lui acheter quelques paquets de nerunerune l’autre jour. Oui, ça semblait bien plus intéressant.
Trouble Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Who are you? : Nord-Coréen de 23 ans, naturalisé Japonais. Anciennement Park Tae Jun. Etudiant en sciences poltique (ouais, awkward), youtuber • être sexy, c'est un métier aussi?

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
75/150  (75/150)
avatar
Satô Taisuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageDim 27 Sep - 11:41 (#)
Discuter autour d'un verre... Oui... Oui, c'est vrai que c'était dans les conventions. Il était bête d'oublier ce genre de choses ! Allez, il allait devoir se reprendre et assurer un peu plus. Il était certain qu'on ne les avait pas mis ensemble par hasard, il y avait quelque chose, forcément. Pour ce n'était peut-être pas le destin, concrètement, ils n'auraient jamais du se rencontrer. Mais ils iraient très bien ensemble, il en était certain. Il faudra qu'il la retrouve sur les réseaux sociaux pour montrer une photo à Younha et qu'elle lui donne son avis.

« Heu... Je vais prendre une citronnade aussi... Attends je vais commander au bar. »

Ainsi, il pourra réfléchir et peut-être arrêter de paniquer. Il sortit son téléphone en s'avançant. Non, il n'allait pas envoyer de message à sa sœur, il était fort, c'était lui l'homme. Il allait s'affirmer ! Mais Rena avait l'air un peu froide, pas du tout intéressé. Hanw, si faut, elle le trouve moche. Peut-être qu'elle n'aime pas ses cheveux ou qu'il a l'air trop... Trop Coréen pour elle. Enfin, oui, il n'avait pas vraiment le physique typique du Japonais, on lui disait souvent qu'il « ressemblait à un Coréen » et il se retenait de dire à ces idiots que c'était normal, il s'appelait Park Ji Hoon, ça puait pas les râmens et les katsudon mais bien la Corée, le kimchi et le gimbap. Puis il se souvenait qu'il s'appelait désormais Satô Taisuke et qu'il était Japonais. En quelque sorte. Il devrait proposer à Younha de manger dans un restaurant coréen ce soir.

Commandant ses deux citronnades, il attendit sagement qu'on les lui donne, bien qu'on lui avait proposé de les ramener à sa table. Il n'eut pas besoin de payer, Ishikawa s'occupait de cela. Un sourire, un merci et il retourna vers la demoiselle, posant le verre devant elle avant de s'installer face à elle.

« La consommation est gracieusement offerte par Ishikawa. » Ce qu'ils étaient gentils, quand même. « Maintenant, tu peux me parler de toi un peu ? »

Impatient ? À peine ! Il mourait juste d'envie de savoir quel genre de fille elle était, ce qui avait pu laisser penser à cette machine que c'était elle qui lui convenait et pas une autre. C'était terriblement intriguant et il espérait que cette fois, elle acceptera de parler.

— 恋のメロディー—



Untouchable man
Everyone fears me so I’m untouchable man, but why can’t you honestly refuse me in the end ? I’m like an antinomy to you, but I’m part of you. Accept me as I am, forget your fearful worries, enjoy the pain you can endure.
Invité
avatar
Invité
MessageDim 27 Sep - 20:15 (#)
Certaines personnes auraient sans doute eu du mal à comprendre les raisons pour lesquelles Rena agissait de la sorte envers les hommes, mais elle savait parfaitement pourquoi elle se comportait comme ça ; c’était amusant et lucratif, alors elle n’avait aucune raison d’arrêter, n’est-ce pas ? En plus, aurait-on pu lui reprocher d’avoir accepté un argent si gracieusement offert par les personnes qu’elle côtoyait ? Ils étaient les petites créatures naïves qu’elle utilisait à loisir, elle était celle qui se faisait parfois plaindre et, lorsqu’elle en avait l’occasion, se laisser offrir quelque cadeau ou un privilège. C’était tellement facile avec certains, bien plus complexe avec d’autres, et ce qu’elle tentait d’obtenir variait du simple ticket de cinéma à quelques milliers de Yen, pour une raison souvent plus recherchée. Elle vivait bien comme ça, tant qu’elle avait de l’argent, et son travail au magasin était plutôt une distraction qu’autre chose.

« Vas-y, je te laisse faire. »

Charmant, il était absolument charmant. D’un autre côté, Rena aurait été plutôt déçue de voir un véritable porc en face d’elle au premier rendez-vous. Un robot comme Akai devait au moins la placer avec une personne du même rang physique qu’elle, n’est-ce pas ? Cela l’aurait très certainement dérangée, et même tout l’or du monde n’aurait pas suffi à la convaincre de rester ! En même temps, qui l’aurait fait, hm ? Celui-ci était beaucoup mieux, physiquement parlant. Installée confortablement, elle se décida à profiter de la longue des sièges correctement, se sentant presque comme l’une de ces nobles qui mangeaient à moitié allongées alors que s’agitaient autour d’elles de si nombreux domestiques. Esclaves. Ils étaient des esclaves, pas des domestiques.

« Merci ! » Elle se redressa un peu pour saisir son verre, souriant largement à Taisuke. « Hm, il y a des choses que tu aimerais savoir en particulier ? »

C’était assez délicat à partir du moment où elle ne connaissait rien de ce garçon face à elle, mais elle savait qu’elle était capable de trouver quelque chose de sympathique à raconter, si elle cherchait bien. Pensive, elle porta la boisson à ses lèvres, essayant de le placer par rapport à elle ; elle lui aurait donné à peu près son âge, mais les apparences pouvaient tromper.

« Allez, on va commencer : j’ai vingt-deux ans, j’adore les animaux et le cinéma. »

Juste les chiens, mais qu’est-ce que ça pouvait lui faire ? C’était typiquement le genre d’information qu’elle aurait pu renseigner lorsqu’elle avait rempli le foutu questionnaire requis pour l’inscription. Elle aimait les animaux, elle travaillait dans la vente, elle dormait beaucoup et elle buvait un peu trop de boissons énergisantes.

« Ah oui, j’aime beaucoup la musique également. Et toi ? »

Si on se foutait de savoir qu’elle jouait de la harpe dans son temps libre, et bien on pouvait tout simplement abandonner la phase présentation. C’était toujours la partie la plus désagréable, et le faire dans une pièce aménagée comme celle-ci était presque triste, mais elle s’y ferait.
Trouble Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Who are you? : Nord-Coréen de 23 ans, naturalisé Japonais. Anciennement Park Tae Jun. Etudiant en sciences poltique (ouais, awkward), youtuber • être sexy, c'est un métier aussi?

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
75/150  (75/150)
avatar
Satô Taisuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageMer 30 Sep - 22:37 (#)
Jihoon n'avait pas la moindre idée du genre de question qui se posait à une femme. Déjà, il n'avait pas vécu une adolescence qui aidait à apprendre ce genre de chose et il était né dans un pays clairement différent de celui où il vivait actuellement. Alors lui demander de poser des questions, c'était compliqué, surtout qu'il était assez coincé sur ce genre de chose. Voir carrément. Pourquoi est-ce qu'il ne pouvait pas avoir la grande bouche de sa sœur pour une fois ? Il aurait du l'emmener et la cacher quelque part.

Elle aimait les animaux, la musique, le cinéma... C'était classique en quelque sorte, non ? Il se demandait s'il n'y avait que cela ou si elle tentait juste de ne pas s'attarder sur la question. Taisuke se contenta d'un hochement de tête pour noter qu'il avait compris, prenant son verre pour l'approcher de ses lèvres. Son regard croisa le sien et il préféra fixer un point invinsible quand elle lui posa la question. Hello, Jihoon, Nord-Coréen, 22 ans, j'ai paumé ma mère quelque part en Chine, je vis avec ma petite-soeur, on a changé nos noms, on a une relation un peu bizarre mais super cool et j'adore le kimchi parce que je suis un putain de Nord-Coréen et qu'en Corée, peu importe laquelle, on mange que ça.

« J'aime bien... Le cinéma aussi. » Oui, voilà. C'était très bien le cinéma. « Je suis arrivé au Japon il y'a quatre ans maintenant, je n'y avais jamais mis les pieds avant. Je fais des vidéos sur youtube pour parler un peu du Japon sous le point de vue d'un étranger et ça marche plutôt bien. Je suis étudiant... J'aime... »

Il aimerait rentrer chez lui, parce qu'il se rendait compte qu'il allait commencer à begayer si elle n'arrêtait pas de le regarder ainsi. Il allait peut-être même finir par rougir. Monde cruel. Qu'on le sauve, qu'on le sauve !

« Tu es étudiante ? »

— 恋のメロディー—



Untouchable man
Everyone fears me so I’m untouchable man, but why can’t you honestly refuse me in the end ? I’m like an antinomy to you, but I’m part of you. Accept me as I am, forget your fearful worries, enjoy the pain you can endure.
Invité
avatar
Invité
MessageMer 30 Sep - 23:13 (#)
C’était précisément ce qu’elle détestait dans les nouvelles rencontres: les présentations. Il fallait essayer de prévoir à l’avance face à quelle personne elle allait se trouver, imaginer les probables réactions et, surtout, ne pas raconter n’importe quoi à ce type qui allait peut-être devenir sa source de revenu des jours à venir. À quoi bon se donner tant de peine ? C’était bien plus facile lorsqu’elle avait l’occasion d’éviter cette étape et de passer directement aux choses sérieuses. Certes, elle aurait pu avoir de mauvaises surprises, elle aurait pu tomber sur une personne vraiment étrange, qui lui aurait voulu du mal et l’aurait détruite au plus profond d’elle-même, mais elle balayait ces propos pessimistes d’un revers de main. Franchement, cela ne pouvait lui arriver, pas à elle. Elle se pensait trop bien pour ça, trop intelligente pour se faire avoir de la sorte par le premier idiot venu.

« Ah bon ? Et tu parles de quoi, plus précisément? » S’enquit-elle alors qu’elle prenait une gorgée de citronnade, intéressée par la réponse. « Tu viens d’où, si tu n’es pas japonais ? »

Son nom était japonais, même s’il ne semblait pas forcément nippon à cent pour cent, alors elle se demandait comment il était possible qu’il ne soit arrivé au Japon que quelques années plus tôt. Son regard toujours posé sur lui, elle attendait une réponse, profitant de la fraîcheur de sa boisson et de l’ambiance tamisée qui permettait à ses yeux de se reposer un peu. Cela changeait tellement de la décoration du magasin où elle passait ses journées que cela lui faisait un bien fou. Qui aurait envie de passer des heures debout derrière la caisse d’un magasin aux couleurs trop vives pour l’oeil? C’était bien parce qu’il fallait ramener un salaire pour ne pas avoir l’air trop suspecte… Abandonnant un peu son verre, elle sourit à la question de Taisuke, secouant la tête.

« Non, et toi ? »

Elle était déjà tombée sur un garçon trop malin, suffisamment pour aller vérifier à son école si elle étudiait bien là-bas, alors elle préférait éviter ce genre de stratégies. Elle trouverait autre chose.
Trouble Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Who are you? : Nord-Coréen de 23 ans, naturalisé Japonais. Anciennement Park Tae Jun. Etudiant en sciences poltique (ouais, awkward), youtuber • être sexy, c'est un métier aussi?

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
75/150  (75/150)
avatar
Satô Taisuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSam 3 Oct - 8:45 (#)
De quoi il parlait ? D'où il venait ? Panique, tristesse. Mentir était toujours compliqué pour lui, pourtant, il n'avait vécu que dans le mensonge durant toute sa vie. En arrivant au Japon, il se serait imaginé pouvoir cesser cela, mais au vu de qui était son père, il ne pouvait se le permettre. Il admirait énormément les Nord-Coréens qui parlaient librement de leur vécu, comme Park Yeonmi, il avait suivi ce qu'elle avait fait, et son livre était le premier ouvrage qu'il avait lu une fois libre. Le premier livre « libre » qu'il avait lu de toute sa vie.

« Je parle un peu de tout et de n'importe quoi, les choses qui m'étonnent au Japon, des rencontres, des produits... » C'était un peu son seul ami, youtube, on allait lui pardonner ! « Je viens d'Angleterre, mes parents sont décédés il y'a quelques années et nous sommes venus vivre chez mon oncle, au Japon. »

Jihoon trouvait qu'il pouvait paraître froid en évoquant ainsi les choses mais il n'arrivait pas à réellement se sentir ému par une histoire si douce comparé à la leur. Il s'en voulait de déclarer que leurs parents étaient morts alors que sa mère les attendait quelque part ; prisonnière mais vivante.
Son regard se posa sur Rena qui répondait sans doute encore plus froidement que lui à sa question et il resta quelque peu intimidé, à la fixer. Il ne devait pas bégayer, il n'allait pas bégayer, il était fort, il était le meilleur, il était puissant ! Enfin...

« Heu... Oui... Enfin... Je te l'ai dit... Enfin je crois... »

Si, il l'avait dit. Panique, tristesse. Pourquoi est-ce qu'elle était si angéliquement mignonne mais aussi démoniaque. Pourquoi lui faire subir tant de torture, il se croyait enfin libre !

— 恋のメロディー—



Untouchable man
Everyone fears me so I’m untouchable man, but why can’t you honestly refuse me in the end ? I’m like an antinomy to you, but I’m part of you. Accept me as I am, forget your fearful worries, enjoy the pain you can endure.
Invité
avatar
Invité
MessageDim 4 Oct - 17:42 (#)
Ce gars-là était un peu bizarre. Elle ne parvenait pas à dire pourquoi, mais quelque chose chez lui semblait terriblement fragile, comme s’il allait s’effondrer à n’importe quel moment, sans crier gare, et cette pensée l’amusait étrangement. N’était-il pas drôle d’intimider les autres ? Elle savait qu’elle n’avait pas forcément de quoi effrayer les autres, qu’elle n’avait rien d’inquiétant, tant qu’il n’était pas question de compte en banque et d’argent, et cela lui plaisait beaucoup. Impressionner en restant les bras croisés, sans bouger le petit doigt, c’était un pouvoir qu’elle aurait aimé posséder pour de vrai.

« Oh, je vois… Tu viens d’où en Angleterre ? »

Qu’il lui dise s’il venait d’une famille aisée ou non, ça aurait été tellement plus utile que savoir d’où il venait ! Enfin, celui-ci n’était visiblement pas décidé à lui simplifier la tâche et elle allait devoir chercher ses réponses petit à petit. Tant pis, elle le ferait s’il le fallait ; de toute façon, elle n’avait pas envie d’avoir une amende pour avoir osé abandonner son partenaire en plein rendez-vous. La prochaine fois, elle ferait de son mieux pour être un peu plus précise : « je cherche un homme riche. », quelque chose comme ça.

« Juste… Désolée. » Reprit-elle, faussement embêtée, en esquissant un sourire gêné. « Tu étudies dans quel domaine, plutôt ? »

Taisuke était vraiment adorable. Enfin, elle trouvait cela presque risible, mais son but n’était évidemment pas de le faire fuir. Elle préférait savoir des choses sûr lui avant plutôt que manquer une occasion de se remplir les poches. Avec un peu de chance, s’il était impressionnable et naïf, elle pourrait tirer quelque chose de lui. N’était-ce pas ce genre de personnes qui ouvraient une chaîne pour parler des « choses qui les étonnaient » ? Elle avait bon espoir.
Trouble Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Who are you? : Nord-Coréen de 23 ans, naturalisé Japonais. Anciennement Park Tae Jun. Etudiant en sciences poltique (ouais, awkward), youtuber • être sexy, c'est un métier aussi?

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
75/150  (75/150)
avatar
Satô Taisuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageMar 6 Oct - 21:51 (#)
L'Angleterre était si vaste. Ou du moins, c'était plus grand que la Corée du Nord, selon les cartes. Mais Jihoon n'y avait jamais mis les pieds. Lorsqu'il était arrivé en Chine, dans le village, un soir, ils avaient diffusé un film qui se déroulait en Angleterre, Love Actually. Le premier film occidental de toute sa vie ! Quand les gens en parlent en général, il n'y voit pas ce que lui y voyait : la liberté, de s'exprimer, de vivre, un autre monde qu'il pensait jusque là inimaginable, mais surtout, et par dessus tout, une définition de l'amour toute différente de celle qu'il connaissait. La liberté d'aimé, sans se poser de question sur la personne en face, d'apprécier quelque chose qu'on ne nous a pas imposé. Être libre, tout court.

« Du Yorkshire », répondit-il en sortant de ses pensées, préférant ne pas déblatérer inutilement.

Cette fille était si étrange mais pas désagréable, du moins, il avait connu pire. Il la trouvait un peu froide, et il n'était pas habitué à cela. Peut-être qu'elle s'ennuyait, ce qui ne serait pas étonnant, il n'était pas passionnant, il était bien loin de l'être. Quand elle s'excusa et se rattrapa en demandant son domaine d'étude, il pinça un peu ses lèvres avant de répondre, tentant de garder un peu d’enthousiasme.

« Les sciences politiques. »

Oh oui, quel enthousiasme ! Taisuke en manquait clairement dans son rôle d'immigré d'Europe. Mais en même temps, il se sentait un peu bête là, à ne pas savoir quoi dire pour l'intéresser. Il n'était pas laid, il le savait, du moins, on lui faisait croire. Il avait ce physique impeccable d'idole Coréenne, on lui faisait la remarque. Il avait envie de leur hurler qu'il était Coréen et que tout s'expliquait ainsi, mais il ne pouvait pas. Et il n'était pas Sud-Coréen. Il évitait au possible de parler Coréen avec des natifs, il faisait comme s'il ne savait pas parler cette langue, il y avait trop de divergences désormais, après ces 70 années de séparations.

« Tu sais, on peut arrêter le rendez-vous maintenant. Enfin... Si tu veux... J'ai l'impression que tu t'ennuies et je peux comprendre, hein ! Je le prends pas mal ! Puis on a eu le temps de discuter donc ça sera pas comme si on l'avait annulé, donc je comprendrais ! »

Il se roulera juste sur son lit en se demandant pourquoi lui et pourquoi Love Actually n'existait pas pour de vrai. Mais à part ça, il s'en remettra, sans doute.

— 恋のメロディー—



Untouchable man
Everyone fears me so I’m untouchable man, but why can’t you honestly refuse me in the end ? I’m like an antinomy to you, but I’m part of you. Accept me as I am, forget your fearful worries, enjoy the pain you can endure.
Contenu sponsorisé
Message (#)
 
1st • SATÔ Taisuke & ISHIOKA Rena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Maillen + quelques photos
» Réna Fugi [Aventurière]
» Iwagakure no Satô
» Hajime Anko - Shigakure no Satô - Soeur Jumelle de Zanshi [LIBRE]
» "Le corps est le tombeau de l'âme."[Nowaki A. Shakespeare-Teppei A. Tôgashi-Ayako Satô]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AKAI ITO :: Tokyo :: Tour Ishikawa :: IIème et IIIème Etages-
Sauter vers: