☙ Si ton personnage est inscrit au programme, n'oublie pas de venir demander ton couplage ici !


 

 supposed meant to be + shota ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yanagi ReiRainbow Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
avatar
Who are you? : Mario Kart sans la moustache et en +++ sex

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
100/200  (100/200)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageLun 27 Mar - 0:01 (#)
supposed meant to be
shota & rei


La voilà couplée à Ogawa Shota, avec de très bons résultats, en plus de ça. Le plan du médium fonctionnait merveilleusement bien, Rei en était réellement impressionnée. Pourtant, ça ne semblait pas changer grand chose à sa vie. Pour le moment. Elle était bien consciente que son plan ne s'arrêtait pas là. Ils devaient saboter Akai Ito de l'intérieur, même si la jeune femme ne réalisait pas tout à fait comment. Ils ne s'étaient pas beaucoup vus, depuis leur rendez-vous à la Tour Ishikawa. Peut-être que Rei y était inconsciemment pour quelque chose. Elle avait acceptée plusieurs séances, sur la piste de karting, se noyant presque sous les leçons. Etre occupée à travailler, voilà une très bonne excuse à fournir. Mais le truc, c'était qu'elle ne sortait plus beaucoup. Elle n'avait même pas encore annoncé à Gô qu'elle avait osé s'inscrire, et qu'elle était déjà couplée à quelqu'un. Un homme, qui plus était.

Mais aujourd'hui, Rei avait pris son courage à deux mains. Parce que bon, la belle affaire, les voilà désignés comme couple parfait, mais après ? N'y avait-il pas une deuxième étape dans le plan de Shota, quelque chose comme. Le cœur battant vaillamment, la jeune femme s'était plantée devant la porte de l'appartement du médium. Elle ne s'y était jamais rendue. Afin de mettre au point la stratégie – payante ! – pour contrer la terrible machine, ils s'étaient surtout retrouver au cabinet de voyance de Shota. Levant un bras finalement moins assuré qu'elle ne l'aurait voulu, Rei frappa timidement deux coups. Et s'il n'était pas seul ? Après tout, ils ne s'aimaient pas. Ça serait bien embarrassant, tiens ! Elle pourrait peut-être les rejoindre ? Ça faisait un petit moment... Une moue déforma rapidement ses traits. Comme une idiote, le temps qu'avait durées les opérations, Rei était bêtement restée fidèle à son élu de pacotille ! Son cœur gronda, et elle frappa plus fort contre le battant de la porte. « Shota ? C'est Rei ! » Son élue.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

— 恋のメロディー—

Go! Girl Crush!
I’m hot these days, my cuteness is a given, my sexiness is the highlight. Red color lipstick, my behind like an apple hip •• ALASKA (mamamoo)

Ogawa ShotaRainbow Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
avatar
Who are you? : 25 ans, né le 04.02.1999 à Tokyo ♦ Japonais pure souche ♦ Médium trop swaggy ♦ World travaller ♦ Unconscious

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
125/200  (125/200)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageMar 11 Avr - 22:07 (#)
supposed meant to be
shota & rei


Bientôt, il sera marié, il aura une maison magnifique, somptueuse, qu’il allait aménager à son goût et dans laquelle il sera merveilleusement heureux. Parce qu’une belle maison, ça lui suffisait bien pour son bonheur. Il faut dire qu’avec l’appartement dans lequel il vivait commençait petit à petit à partir en ruine. Entre l’électricité qui sautait en permanence et les fuites d’eau à répétition, il était temps que cela change. Et qu’Ishikawa paye ses factures, oui, surtout, c’était ce qui comptait le plus à ses yeux. C’était un peu méchant, d’avoir mêlé une innocente lesbienne à ça. Mais il ne savait pas trop ce qui l’avait motivé à le faire. L’idée saugrenue que de toute manière, il ne se serait pas marié. L’amour n’avait plus de sens depuis longtemps à ses yeux, il savait que ça n’allait plus lui tomber dessus. Son épouse était lesbienne, certaines, mais magnifique, c’était bien tout ce qui comptait.

Un soupir quitta ses lèvres, il se respectait tellement. Qui aurait cru qu’il pourrait ainsi rouler cette super organisation ? Son cerveau ne lui faisait toujours pas défaut, même s’il avait un peu de mal à l’utiliser la plupart du temps. Il savait qu’il s’en sortirait. Il s’en sortait toujours. De justesse. C’était ce que murmurait son père dès qu’il lui racontait une anecdoct de sa journée. Quand il avait failli se faire arrêter par la police pour avoir taguer un mur, quand il était chez Rina et que Koichi sonnait subitement à la porte, quand il trichait sur sa voisine. Son père ne l’avait jamais réprimandé, il disait toujours ça. Tu t’en sors toujours de justesse. Son regard balaya l’appartement. Il avait encore l’impression que son père était là, il y avait toujours quelque chose qui restait. Une impression étrange. Chaque matin, il ne pouvait s’empêcher de regarder vers sa chambre, comme s’il s’attendait à le voir sortir. C’était idiot, il le savait, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Peut-être que changer de décor lui fera du bien, une collocation avec un esprit tourmenté, ce n’était pas l’idéal. Pourtant, au fond de lui, il savait qu’il serait incapable de vendre l’appartement.

Sursautant en entendant sonner, il fixa la porte. Qui osait venir le déranger ? Personne ne venait jamais. Les lèvres pincées, il quitta le canapé pour ouvrir. « Oh ! » Sa future femme ! Toujours aussi belle, c’était désolant. Il ne pouvait même pas la toucher. Il se consolait en se disant qu’il aurait peut-être la chance de l’embrasser le jour de leurs noces. « Qu’est-ce que tu fais là ? » Chez lui, dans son antre privé. « Tu veux entrer ? » Il n’aimait pas trop l’idée mais il n’allait pas non plus jeter la femme de sa vie à la porte.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

— 恋のメロディー—



Can't be beaten
Everyone fears me so I’m untouchable man, but why can’t you honestly refuse me in the end ? I’m like an antinomy to you, but I’m part of you. Accept me as I am, forget your fearful worries, enjoy the pain you can endure.
Yanagi ReiRainbow Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
avatar
Who are you? : Mario Kart sans la moustache et en +++ sex

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
100/200  (100/200)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSam 15 Avr - 18:41 (#)
supposed meant to be
shota & rei


A peine eut-elle frappé ses coups timides à la porte de l'appartement de Shota, que Rei se demanda s'il n'avait pas fait une erreur. Elle aurait peut-être dû le prévenir avant ? Ça ne se faisait pas vraiment de débarquer à l'improviste chez quelqu'un. Mais n'étaient-ils pas futurs mariés ? L'idée sonnait encore étrangement aux oreilles de la jeune femme, qui avait encore du mal à croire que ce soit vrai. Avancerait-elle vraiment vers Shota, vêtue d'une robe blanche, vers l'autel où un agent d'Ishikawa ordonné prêtre attendrait de les marier ? En vérité, la jeune femme n'avait aucune idée de la façon dont tout se déroulerait. Ce serait peut-être simplement une signature sur un contrat imprimé sur un joli papier au blason doré. Une femme restant visiblement une femme, il y avait toujours un petit aspect romantique. Pourtant, ce mariage était totalement faux. Ils allaient rouler Ishikawa ! Et ça, c'était magnifique.

Rei sursauta un peu, lorsque Shota apparut. Arborant un charmant sourire, elle s'inclina délicatement devant lui. Elle devrait peut-être lui sauter au cou ? Non, le plan c'était de jouer les amants timides. « Je voulais te voir... » Ce qui n'était pas vraiment un mensonge en soi. Se redressant lentement, elle accentue son sourire, claquant des doigts. « On doit parler ! » Son regard s'égara par-dessus l'épaule du médium, tentant de deviner s'il était bien seul chez lui. « Je peux, dis ? » Quand la porte qui menait aux escaliers claqua dans son dos, Rei eut un geste de surprise. Vivement, elle se pencha vers Shota, l'embrassant sur la joue, avant de le contourner pour entrer dans son appartement. Ils y seraient mieux. Rei avait toujours peur d'être suivie par un agent.

Laissant tomber mollement son sac dans l'entrée, elle s'appuya contre le mur pour retirer ses fichus talons qui lui donnaient mal aux pieds. La jeune femme ne comprenait toujours pas ce qu'il lui avait pris. Se pomponner pour aller voir Shota ! Son futur époux, soit. Se penchant droite en avant pour observer ses pieds, elle bougea ses orteils, heureux d'être enfin libérés. Elle se redressa ensuite, à la recherche d'une paire de chaussons pour invité, mais finit par entrer plus avant dans l'appartement, observant la décoration. « C'est très... masculin. » Tournant sur elle-même, Rei finit par faire face à Shota. « Tu m'offres à boire ? » S'il croyait qu'elle allait jouer le rôle de la parfaite épouse, il se trompait lourdement ! « Il y a vraiment quelque chose d'important que je dois te confier... Puisque ça te concerne aussi. » En attendant, elle se permettait de s'installer sur le canapé.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

— 恋のメロディー—

Go! Girl Crush!
I’m hot these days, my cuteness is a given, my sexiness is the highlight. Red color lipstick, my behind like an apple hip •• ALASKA (mamamoo)

Ogawa ShotaRainbow Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
avatar
Who are you? : 25 ans, né le 04.02.1999 à Tokyo ♦ Japonais pure souche ♦ Médium trop swaggy ♦ World travaller ♦ Unconscious

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
125/200  (125/200)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageLun 17 Avr - 2:26 (#)
supposed meant to be
shota & rei


Rei. Il ne l’attendait pas. Pas chez lui, pas maintenant. Ils allaient se marier, elle pouvait bien voir où il vivait. Enfin, c’était ridicule, ce n’était pas un vrai mariage, c’était juste comme ça. Pour avoir une maison, dans son cas. Elle, parce qu’il avait réussi à lui faire croire, pour le moment, tout ce qu’ils prouvaient, c’était les failles de la machine. Ils avaient réussi à la berner. Ils n’étaient pas faits l’un pour l’autre, il n’avait rien d’un couple parfait, ils en étaient sans doute tout le contraire. Ça lui donnait un sentiment étrange de penser ainsi. Peut-être que ça venait briser les quelques illusions qu’il pouvait avoir de l’amour. Depuis Rina, des pensées comme celle-ci ne l’avaient plus jamais effleuré. Le mariage, pendant longtemps, il y croyait. Il parlait déjà à son père du sien, il lui donnait une idée de comment il l’imaginait, comment il voulait être. Il voulait se retourner et voir Rina, dans une robe sublime, avancer vers lui, un doux sourire aux lèvres.

Rapidement, il revint dans son présent. Ils devaient parler. Shota hocha la tête. De quoi ? Elle l’énervait un peu avec ses sourires, il se trouvait idiot d’avoir jeté son dévolu sur une fille aussi belle pour son super plan. Il ne savait pas trop quoi faire, il ne savait pas où se mettre. Elle lui faisait perdre ses moyens, il se sentait un peu stupide, à se répéter qu’il devait se reprendre. Il pinça les lèvres quand les siennes se posèrent sur sa joue. Oui, il devait définitivement se reprendre. Elle jouait un peu trop bien la parfaite petite élue, un peu trop pour son bien.

Fermant la porte derrière Rei, il contint un nouveau soupir. Il avait aussi étrangement peur d’être suivit, observé, traqué. Quand il parlait d’elle, peu importe à qui, il en parlait comme l’amour de sa vie. Elle était parfaite pour lui. Ils auront une famille magnifique, une vie heureuse, ils étaient liés, fait pour être ensemble. Des conneries, oui. C’était difficile de mentir comme ça, quand on savait que non, jamais de près ou de loin, ils auront l’air de ce qu’il décrivait avec tant de conviction. C’était difficile, mais il avait choisi tout ça, il n’allait pas faire marche arrière. Son regard se posa sur sa chatte qui dormait sur une chaise avant de regarder Rei à nouveau. « Ah… Oui. En même temps, en une vingtaine d’année, aucune femme n’a jamais vécu ici ! » Il rit un peu en réalisant qu’en dehors de Rina, il n’y avait pas du en avoir d’autres. Enfin, sauf Rei maintenant. Et sa grand-mère, fut un temps.

« On est pas marié et tu prends déjà tes aises comme ça ! » Il tentait de prendre un air outré mais son ton le trahissait clairement. Elle l’amusait toujours, il trouvait sa personnalité vraiment fascinante. « Tu veux boire quoi ? » Filant dans la cuisine une fois la réponse obtenue, il revint quelques minutes plus tard avec la commande, la laissant devant elle alors qu’il s’installait à côté d’elle, laissant rapidement ses sourcils se froncer. « Quelque chose d’important ? » Pourquoi est-ce que ça lui faisait peur ? On n’allait pas compromettre ses plans… Pas maintenant ! « Je t’écoute. » Il ne savait pas quoi dire d’autre. A part l’écouter et attendre, il ne pouvait rien faire de plus.



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

— 恋のメロディー—



Can't be beaten
Everyone fears me so I’m untouchable man, but why can’t you honestly refuse me in the end ? I’m like an antinomy to you, but I’m part of you. Accept me as I am, forget your fearful worries, enjoy the pain you can endure.
Yanagi ReiRainbow Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
avatar
Who are you? : Mario Kart sans la moustache et en +++ sex

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
100/200  (100/200)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageVen 5 Mai - 21:00 (#)
supposed meant to be
shota & rei


L'appartement de Shota. Peut-être bien que secrètement, Rei avait rêvé de découvrir les lieux. En tout bien tout honneur, bien évidemment. Et s'y retrouvant enfin, elle n'aurait pu dire si elle en était enchantée ou déçue. C'était particulier. Comme ça, sans réfléchir, elle se serait exclamer que c'était bien un appartement de célibataire. Mais sur le coup, elle se demanda surtout de quoi aurait l'air le sien aux yeux de son fiancé. Celui d'une célibataire. Qui vivait avec son frère. Aussi, si le première adjectif qui lui vint à l'esprit fut masculin, elle s'empêcha de le qualifier de garçonnière. Ça devait changer. Et si un agent d'Ishikawa débarquait pour un contrôle ? Ils faisaient ça, Rei l'avait entendu. Mais elle aborderait ce sujet plus tard. Chaque chose en son temps.

« Tu ne vas pas me faire croire que t'es puceau ! » Au moins, la familiarité, elle l'avait déjà adoptée. Mais en se rendant compte de ses propos, Rei afficha un sourire pincé. C'était quand même bizarre qu'un bel homme comme lui n'est pas de copine, non ? Oh et puis ! Elle non plus n'en avait pas ! Ça aurait clairement été de l'injustice. A sa remarque, elle lui adressa un clin d’œil. « C'est ce qui fait mon charme, darling. » C'était surtout ridicule. « Si tu as une bière, je veux bien... » Peut-être aurait-elle dû commander plus féminin ? Du ramune, par exemple ? Et s'éclater comme une gosse avec la petite bille ? Non, elle devait avoir l'air un minimum mature et intelligente, devant son futur mari.

Remerciant ce dernier lorsqu'il lui apporta sa boisson, elle n'y toucha cependant pas, la posant déjà sur la table basse. Fronçant le nez, elle se le gratta du bout de l'index. Peut-être n'était-ce que de la paranoïa parce qu'elle savait que ce qu'ils faisaient n'était pas très légal ? Roulant ses lèvres l'une contre l'autre, Rei finit par prendre une grande inspiration. « Je crois que j'ai été suivie. » Tout d'une traite. Ses yeux fixèrent ceux de Shota. Etaient-ils toujours si grands ? C'était fou comme ils étaient beaux, de près. Lui avait-on déjà dit ? On devait lui dire. Bon pas elle, pas maintenant. Ce serait trop bizarre. Poussant un léger soupir, elle grimaça pour se ressaisir. « Je n'en suis pas très sûre, en fait... » Devait-elle s'inquiéter ? Rei se rendait compte qu'elle cherchait auprès de Shota du soutien, mais plus encore, qu'il lui balance qu'elle était idiote de se faire du souci pour ça.

« Voilà, je faisais du shopping avec des amies, et j'ai remarqué cette voiture garée en face du centre commerciale. Comme je suis monitrice de karting, j'ai une excellente vue et j'avais déjà remarqué cette voiture qui rôdait dans le voisinage. Enfin, rôder... Elle passait souvent sous notre fenêtre. Et je l'ai aperçue à d'autres occasions. » Droite sur son fessier, Rei soutenait le regard de Shota, afin qu'il comprenne qu'elle lui parlait sérieusement. Qu'elle était vraiment inquiète. « J'ai d'abord pensé que c'était un des... » Comment traiter ces pigeons de manière polie ? « Malheureux garçons que j'ai séduit malgré moi. » Blanc. « Longue histoire. » Geste de la main pour signifier que ça n'avait pas d'importance, qu'ils en parleraient plus tard – soit, jamais. « Comme je n'ai peur de rien. » Ou presque, elle s'en rendait maintenant compte. « Je suis allé le confronter avec du café. Je l'ai abordé par surprise, il n'a pas eu d'autre choix que de me laisser monter dans sa voiture. » Croisant distraitement les bras, elle fronça les sourcils, le regard perdu dans le vide, alors qu'elle se laissait doucement tomber contre le dossier du canapé. « Je suis persuadée de l'avoir déjà vu quelque part... » Se redressant finalement, Rei se souvint d'un détail. « Il m'a dit son prénom ! Hm... Koji... ? » Son regard glissa vers Shota, comme s'il pouvait l'aider. « Koichi ! Oui, voilà ! » Qu'elle ne l'oublie plus, désormais.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

— 恋のメロディー—

Go! Girl Crush!
I’m hot these days, my cuteness is a given, my sexiness is the highlight. Red color lipstick, my behind like an apple hip •• ALASKA (mamamoo)

Ogawa ShotaRainbow Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
avatar
Who are you? : 25 ans, né le 04.02.1999 à Tokyo ♦ Japonais pure souche ♦ Médium trop swaggy ♦ World travaller ♦ Unconscious

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
125/200  (125/200)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageMar 16 Mai - 22:45 (#)
supposed meant to be
shota & rei


Pourquoi est-ce que sa question le faisait rire ? Pourquoi est-ce qu’il se disait qu’il aimerait bien pouvoir répondre positivement ? Peut-être parce qu’au fond de lui, une petite voix malsaine lui murmurait qu’il avait probablement de quoi prouver qu’il n’était effectivement plus puceau. Il se demandait s’il devrait en parler à Rei. Enfin, elle s’en ficherait sans doute, ce n’était pas comme si ça allait changer quelque chose pour elle. Ni pour lui ? Si on n’en parle pas, ça n’existe pas, c’était bien ce qu’on disait ? Ne pas en être certain l’arrangeait. Et même après, que pourrait-il bien faire ? Il n’avait pas été là pendant six ans, ce serait mal de venir maintenant qu’il avait déjà un père qu’il devait probablement aimer, aussi bizarre puisse lui sembler l’idée.

Une bière. Il lui sourit et hocha la tête. Heureusement qu’il en avait acheté pour le déménagement avec Taichi. Ouvrant le frigo, il hésita. Non. Hors de question qu’elle ait l’air plus viril que lui. A contre cœur, il laissa sa canette de soda, prenant deux bouteilles de bière. Il en avait besoin pour remettre de ses clins d’œil et de sa façon de parler aguichante. Une lesbienne moche, ça aurait été bien plus simple. Pourquoi est-ce qu’on autorisait les lesbiennes à être jolies ? Pourquoi les plus sexy étaient lesbiennes ? D’une tristesse affligeante. Ramenant la bière, il la tendit, grand sourire, à sa future femme. « Voilà pour toi, mon amour ! ~ » Il rit un peu de lui-même, s’installant à nouveau. La conversation allait devenir sérieuse.

On l’avait suivi. Elle n’était pas sûre. Ce ne serait pas étonnant, Ishikawa ne devait pas être idiot. Un couple parfait qui décidait sans réfléchir d’accepter le mariage. Forcément. Avec attention, il l’écouta lui expliquer, après midi shopping, amies, karting, tout ça, oui, il voyait. Excellente vue. Comme lui, actuellement, sur ses seins, mais c’était une autre histoire. Il se rappela qu’il devait la regarder dans les yeux en sentant qu’elle cherchait les siens et il sourit de son air le plus candide, comme si de rien n’était. Bon, elle était inquiète, il devait se concentrer. Elle avait cru que c’était un malheureux garçon qu’elle a séduit malgré elle. D’accord, la conversation était sérieuse, mais il ne put s’empêcher de pouffer. Les pauvres. Son sourire disparut un peu. Mais oui, les pauvres ! Il était une victime aussi ! « T’en fais pas, je vois le genre d’histoire. » L’homme et la lesbienne, un classique.

« Oh, c’est gentil de ramener un café à ton stalker ! » Une charmante attention, il devrait commencer à suivre des filles dans la rue, il avait vraiment envie qu’on lui offre un café. Bon, monter dans sa voiture, c’était quand même pas très prudent. Ses lèvres se tordirent un peu. Et si c’était un délinquant sexuel et qu’il l’avait emmené ? Elle n’avait pas le droit de mourir maintenant, qu’elle pense à sa maison un peu. Prenant une gorgée de bière, il se demanda pourquoi il n’y avait pas pensé plus tôt. Cette pousse de soja fermentée, bien évidemment que ça ne pouvait être que lui. « Koichi. » Son ton se fit un peu amer malgré lui. « Petit, avec une tête d’enfant et l’air énervé d’un vieux de soixante-dix ? » Une belle description, il l’avait tout à fait en tête. « C’est un agent d’Ishikawa. Il est assez… Embrigader dans tous ces trucs. » Son ancien meilleur ami avait bien changé, décidément. « C’est un ancien ami, mais on n’est plus vraiment en très bon terme, ça ne m’étonnerait pas qu’il t’ait suivi, pour essayer de prouver, je sais pas, que c’est faux, que c’est monté de toute pièce. » Ce qui était vrai, Shota, tu le sais. On espérait qu’il le savait encore. « Il est pas très malin, donc t’as pas à trop t’inquiéter. » Puis, Ishikawa n’irait pas salir leur réputation en harcelant leurs couples. « Il t’a dit quoi ? » Sûrement rien sur Rina et Haruto, mais c’était bizarrement ce qui l’inquiétait le plus, alors qu’il buvait une gorgée de bière pour faire passer l’amertume. Il regretta son soda.



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

— 恋のメロディー—



Can't be beaten
Everyone fears me so I’m untouchable man, but why can’t you honestly refuse me in the end ? I’m like an antinomy to you, but I’m part of you. Accept me as I am, forget your fearful worries, enjoy the pain you can endure.
Yanagi ReiRainbow Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
avatar
Who are you? : Mario Kart sans la moustache et en +++ sex

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
100/200  (100/200)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageLun 12 Juin - 16:30 (#)
supposed meant to be
shota & rei


« Merci mon chéri ! » Ah, qu'ils formaient un joli couple ! On y croirait presque. Et s'ils continuaient comme ça, Rei allait finir par s'y faire. En vérité, elle aimait beaucoup se faire chouchouter, et Shota y semblait tout disposé. Que faire de plus que le remercier d'un adorable sourire comme elle savait si bien les faire ? Peut-être lui faire un câlin ? Est-ce que ça lui plairait ? Généralement, les personnes qu'elle prenait dans ses bras lui disaient qu'elle était confortable et qu'ils aimeraient beaucoup y rester plus longtemps. Elle lui proposerait, un jour. Bon, pas maintenant. Là, ils devaient parler d'un sujet sérieux. Qui l'effrayerait presque. D'accord, peut-être que ça l'inquiétait un peu, à vrai dire. Ça l'intriguait, surtout. En tout cas, si elle avait vraiment été suivie, elle devait mettre Shota au courant. Histoire que ce dernier fasse quelque chose du style, la protéger. Son petit côté féministe râlait à cette idée, et Rei savait bien qu'elle pouvait se défendre toute seule, mais deux contre un, c'était quand même mieux.

Aussi elle tenta au mieux de rapporter les événements à son futur mari. Plissant le nez à sa remarque, elle avouait qu'aborder un inconnu de la sorte était plus que déroutant. « J'ai dû réfléchir très vite, tu sais ! » Pas sûr que cela suffisait à justifier son geste. Néanmoins, sa tactique s'était révélée payante. « Et puis, ça a marché ! Avoue que c'était bien joué, non ? Tu ne m'aurais pas laissé monter, toi ? » Un léger coup de coude pour le taquiner. On ne le disait pas assez souvent, aussi le souligna-t-elle fièrement. « Je suis un génie. » Voilà qui était dit. Elle avait surtout de la chance que ce type ne l'ait pas égorgée dans une ruelle, mais ça, c'était secondaire. Au moins, Rei avait pu établir un contact avec cet homme louche. Ils avaient même noué un dialogue, bien qu'il ait toujours été sur la défensive. Les quelques informations glanées suffiraient peut-être à répondre à ses interrogations, si elle les soumettait à Shota ?

Déjà devait-elle se souvenir de son prénom. Sa mémoire lui fit défaut l'espace d'un instant, mais bien vite l'identité de cet homme lui revint. Koichi. Juste ça. Ça n'aidait pas. Ou peut-être que si ? Clignant des yeux, Rei fixa Shota, légèrement surprise. « Si ! Oui, oui, c'est ça ! » Malgré elle, la jeune femme pouffa. La description faite par son fiancé collait totalement à l'impression qu'elle avait eu. Le pauvre bonhomme ! Mais son sourire se fana un peu, à la confirmation de ses craintes. Un agent Ishikawa. Elle en soupira de désarroi. Ils étaient vraiment suivis, alors. Cette organisation du mal prouvait une nouvelle fois à quel point elle était louche ! Qu'ils aient des raisons de se méfier de la sincérité de Rei vis-à-vis du programme, la concernée n'en avait rien à faire. Ils empiétaient sur les libertés individuelles ! L'air contrit, elle écouta Shota lui expliquer comment il connaissait cet agent. Un ancien ami profondément embrigadé dans cette folie ? « Eh bien, je crois que mon initiative l'a pris au dépourvu... Du coup, il est assez resté sur la défensive. » Ce qui, mine de rien, se comprenait très bien. « Vous n'avez plus aucun contact ? » Shota venait de le lui dire, mauvais termes. Mais même s'il lui conseillait de ne pas s'inquiéter, Rei ne pouvait s'en empêcher. Parce que dans l'histoire, il n'y avait pas que leur faux couple. S'approchant de son fiancé, elle posa doucement sa main sur son bras. « Shota... Et si ce n'était pas pour nous qu'il me suivait ? » Elle ne souriait plus, il n'y avait plus la moindre trace d'amusement dans sa voix. Rei s'inquiétait pour son petit frère. S'ils en avaient après Tender Love, que pourrait-elle faire ? Il lui fallait protéger Gô. Une idée saugrenue lui vint à l'esprit. « Est-ce que je peux m'installer ici ? »


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

— 恋のメロディー—

Go! Girl Crush!
I’m hot these days, my cuteness is a given, my sexiness is the highlight. Red color lipstick, my behind like an apple hip •• ALASKA (mamamoo)

Ogawa ShotaRainbow Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
avatar
Who are you? : 25 ans, né le 04.02.1999 à Tokyo ♦ Japonais pure souche ♦ Médium trop swaggy ♦ World travaller ♦ Unconscious

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
125/200  (125/200)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageMar 27 Juin - 14:39 (#)
supposed meant to be
shota & rei


Oui, Rei était un génie. A sa manière. Ce n’était quand même pas très prudent de grimper dans la voiture d’un inconnu, surtout s’il nous suivait. Ça aurait pu être un pervers stalker qui l’aurait kidnappé, violé puis tué. Mais il allait éviter de faire son paranoïaque avec elle. Rien ne s’était produit et il doutait que Koichi face le poids face à elle. Elle l’aurait mis par terre en deux secondes, c’était quand même un peu triste mais son ancien meilleur ami n’avait jamais été très fort. Ils ne s’étaient jamais vraiment amusé à se battre, Shota le respectait assez pour ne pas lui infliger cela. De toute façon il avait toujours été relativement faible, mais il rattrapait tout ça par l’intelligence dont il faisait preuve. Bon, pas pour ce coup. Pas pour Rei. Pas ces dernières années. Il faisait n’importe quoi en se convertissant à cette folie bizarre que représentait Ishikawa. Mais vu la situation dans laquelle il s’était mis, c’était probablement plus judicieux de ne pas trop le juger.

Un petit rire quitta ses lèvres, il répondit par un haussement d’épaule, souriant en coin. Si une si jolie fille grimpait dans sa voiture, il deviendrait clairement suspicieux et lui demanderait de sortir. Ça sonnait comme un porno. Ou une façon malicieuse de lui voler sa voiture. Dans les deux cas, il n’était pas partant. Shota n’avait jamais été à l’aise avec une caméra, il était certain de ne même jamais réussir à bander ou il ne savait trop ce qu’il n’arriverait pas à faire encore. « Oui, allez, j’avoue. Un vrai petit génie ! » Et pour appuyer ses propos, il lui offrit le plus parfait des clins d’œil qu’il avait en réserve. « Mais sois quand même prudente la prochaine fois, d’accord ? » Elle n’avait pas le droit de mourir avant de l’avoir épousé. Après, éventuellement, il lui rendrait quelques libertés. Eventuellement. Shota allait encore y réfléchir. Pour le moment, il tentait de comprendre Rei et ce qu’elle tentait visiblement de lui dire. Rien n’était si simple.

Koichi s’amusait donc à la suivre. Grincheux ferait mieux de se calmer, s’il devenait trop intrusif, ça allait mal finir pour lui. Leur couple semblait sans doute trop parfait et trop en accord, ce n’était pas bien étonnant qu’on envoie des gens pour les suivre. Enfin, quelque part, il devrait s’y préparer. Et Rei aussi. Peut-être que sauter dans les voitures des ennemis n’étaient pas la première solution à envisager quand on nous suivait. Rester sur la défensive, c’était bien Koichi, il le reconnaissait tout à fait. « Non, on n’a plus vraiment de contact. C’est une histoire compliquée. » Et il aimerait que son ami passe un peu à autre chose au lieu de continuer sa psychose bizarre. Il ne pouvait pas lui en vouloir éternellement pour quelque chose dont il était tout aussi coupable que lui.

« Pas pour nous ? » Il arqua un sourcil, ne comprenant pas vraiment. Si ce n’était pas eux, alors qui ? Ces histoires donnaient déjà mal à la tête du médium qui tentait de voir ce qu’elle pouvait bien sous-entendre. En vain. Pinçant les lèvres, il resta un peu surpris par sa requête. « Ici ?! » Mais pourquoi faire ? Par réflexe, il regarda autour de lui. « … Oui… Oui si tu veux. Tu peux prendre ma chambre. » Et il tenterait de de se familiariser avec le canapé. Il n’arriverait pas à dormir dans la chambre de son père. Déjà qu’il parvenait difficilement à y entrer, il serait incapable de se coucher sur lit, de toucher ses affaires. « Mais pourquoi ? » Si soudainement, il ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

— 恋のメロディー—



Can't be beaten
Everyone fears me so I’m untouchable man, but why can’t you honestly refuse me in the end ? I’m like an antinomy to you, but I’m part of you. Accept me as I am, forget your fearful worries, enjoy the pain you can endure.
Contenu sponsorisé
Message (#)
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Léo ∆ I will show another me, I'll tell them what the smile on my face meant
» Maru Shota
» We were not meant to be together – ft. Apple
» Dépotoir a images
» 06. You and I were meant to be
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AKAI ITO :: Tokyo :: Chuo :: Résidences-