☙ Si ton personnage est inscrit au programme, n'oublie pas de venir demander ton couplage ici !


Partagez | 
 

 Everything happens for a reason • | Ft. Jae Hwan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Il est vendeur dans un Konbini, mais aussi pendant son temps libre, il dessine beaucoup

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
75/150  (75/150)
avatar
Nakano Taichi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageMar 4 Avr - 6:41 (#)
Everything happens for a reason
Jae Hwan & Taichi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]D’un point de vue extérieur, cela devait être étonnant d’observer un garçon qui était complètement différent de ce qu’il était par le passé. Certes, Taichi avait déjà été ainsi, souriant, positif, sociable et même blagueur néanmoins la plupart de ses proches de l’époque raconterait que ça n’avait pas duré longtemps, qu’il avait fallu qu’il rencontre une fille pour tomber dans la déchéance. Il était difficile de se souvenir de ce jeune homme plein d’optimisme, qui croquait la vie à pleine dents alors qu’il n’y avait plus d’étincelle dans ses pupilles, que l’esquisse autrefois dessinée au coin de ses lèvres avait complètement disparu pour n’y laisser qu’un indéniable vide. Pendant presque un an, il avait erré sans but, se battant sans intérêt, se noyant dans l’alcool tandis qu’il attendait sûrement qu’une chose, qu’on vienne l’achever pour de bon. Son entourage avait du s’en douter que Taichi avait touché le fond, que rien ne pourrait le relever puisque ce qu’il avait de plus précieux l’avait lamentablement abandonné pour toujours, l’obligeant à, en plus du manque, être rongé par la culpabilité. On lui en avait voulu de se laisser aller de la sorte, lui qui était si optimiste, qui clamait haut et fort qu’il ne fallait jamais baisser les bras, que la roue tournait toujours et que les souffrances d’aujourd’hui ferait le bonheur de demain. Il suffisait d’en tirer des leçons puis s’en servir comme une principale force, pas comme une faiblesse. Natsuki lui avait demandé de ne pas pleurer, de ne pas lui en vouloir et de sourire comme il le faisait toujours. Anéanti, il n’avait pas été en mesure de réaliser son souhait, s’enfonçant dans cette obscurité profonde. Avec son attitude, il avait perdu la plupart de ses amis, la preuve étant qu’à part Shota, il n’avait eu personne à son réveil. Une chose que le jeune homme n’était pas capable de comprendre et il ne souhaitait pas comprendre de toute manière. Il savait que son accident n’était sûrement pas du au hasard, certainement la raison pour laquelle, il était si effrayé à l’idée de retrouver la mémoire... Son camarade n’était jamais rentré dans les détails, respectant sa décision de ne rien vouloir savoir, néanmoins il lui avait décrit son caractère d’autrefois, le même qu’il avait apparemment à présent. Et oui, si on le voyait désormais, si ceux qui étaient auprès de lui auparavant se rendaient compte de ce qu’il était devenu, ils seraient rassurés. Oui, il était amnésique, il ne se rappelait de rien cependant au moins ainsi, il n’avait plus toute cette souffrance qui lui avait martelé l’âme et qui l’avait brisé.

Sincèrement, Taichi ignorait combien de temps tout ceci durerait, hors il espérait réellement à ce que ce sourire qu’il avait ne s’éteigne pas de sitôt. Son passé semblait terrifiant, il ne savait pas pourquoi, ni comment, c’était ce qu’il ressentait au fond de lui avec son coeur qui se compressait dés qu’on le forçait à parler de cette période qui, pour lui, n’existait plus. Du mieux qu’il le pouvait, il essayait de ne pas trop y songer.

Ayant fini le travail pour aujourd’hui, après avoir salué ses collègues, le vendeur avait quitté l’épicerie, le sourire aux lèvres tandis qu’il réfléchissait à ce qu’il allait pouvoir faire. Hors, il n’en eut trop le temps qu’une employé l’interpella de son prénom, lui criant qu’il avait laissé son portable. Tête en l’air, Taichi l’était sûrement plus que quiconque. Il se précipita alors à l’intérieur, récupérant son bien avant de sortir en courant, un brin trop rapidement, si bien qu’il n’avait pas prêté attention au garçon devant lui et lui était rentré dedans, brusquement.

- Ah ! Excusez-moi, Rétorqua-t-il aussitôt en s’inclinant légèrement sans effacer l’éclat qui étirait ses lèvres, Vous allez bien ? Je ne vous ai pas fait mal ? Désolé, je ne vous avais pas vu !  

S’il avait su, qu’encore une fois, le hasard paraissait de nouveau bien faire les choses, que cet homme face à lui était une autre connaissance du lycée, sûrement qu’il aurait réagi différemment.


Made by Neon Demon

— 恋のメロディー—

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
JUST SMILE AND BREATH ✽
The person I’m thankful for, the person who warmly held my cold hands, it was you. Even if I breathe, I wouldn’t be living, if I can’t see you, there is no meaning.
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : fleuriste passionné

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
75/150  (75/150)
avatar
Nang Jae Hwan
Voir le profil de l'utilisateur
MessageMer 19 Avr - 17:43 (#)
everything happens for a reasonfeat. nakano taichi
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Etourdi, Jae Hwan l’a toujours été. Ce n’est pas une surprise quand il ouvre la porte de son frigo, prêt à s’improviser un dîner, et qu’il découvre que celui-ci est aussi vide que la veille, et que le jour d’avant, et celui d’avant encore. Ne pouvant décemment pas vivre de ramen et de pizzas tous les soirs, il décide cette fois de prendre son courage à demain et de faire ce qu’il était supposé faire après avoir terminé sa journée de travail : des courses. Juste le minimum – il n’a pas le courage de faire une liste et d’aller chercher tout ce qui lui faut. Il sait que cela signifie très probablement se retrouver dans une situation similaire le lendemain, mais la corvée est plus dissuasive que la faim. Peu de gens aiment faire les courses, qui signifient à la fois une perte de temps, et d’argent, les deux choses après lesquelles le monde entier semble toujours courir. Pour le fleuriste cela représente un défi supplémentaire : celui de quitter sa zone de confort et de se mêler à la populace. Il n’est pas encore parti, et déjà il est épuisé.

L’affaire ne prend cependant pas plus de quelques minutes : peu désireux de s’éterniser il va de rayons en rayons d’un pas décidé, n’hésitant jamais face au choix, ne s’attardant jamais sur ce dont il n’a pas besoin, habitué à ses repères, ses marques de prédilection. Lorsqu’il ressort, le sac à dos rempli, le casque de sa moto coincé sous le bras, il n’a pas le temps de chercher celle-ci des yeux qu’il entend un nom qui lui est familier - mais après tout, Taichi est un prénom courant, raisonne-t-il, et alors qu’il retrouve enfin dans sa mémoire la personne qui y est associée dans son esprit, quelqu’un le percute de plein fouet.

Il s’écarte, manque de lâcher son casque, mais retrouve rapidement l’équilibre et ses réflexes. C’est plus la surprise que l’impact qui le laisse un instant confus alors que l’autre s’adresse à lui. Confusion qui s’agrandit en voyant le visage de son interlocuteur. Certes, il a quelques années de plus que dans ses souvenirs, mais ce sont précisément les traits que ses souvenirs viennent de conjurer.

« Taichi », il répète mécaniquement, alors même qu’il n’a jamais été suffisamment proche de l’intéressé pour gagner le droit de l’appeler de son prénom.

Il se souvient peu à peu.

Le Taichi qui avait été la vedette de son lycée alors que lui était le vilain petit canard. Le Taichi qui avait tenté de l’approcher. Le Taichi qu’il avait remballé sèchement, refusant sa pitié. Le Taichi qui avait tout du gosse de riche, et travaillait à présent dans une épicerie. Ce Taichi là. Jae Hwan s’était demandé plus d’une fois de quelle façon son parcours aurait changé s’il avait accepté l’amitié du garçon le plus populaire de sa promo. Si ses intentions étaient honnêtes, ou s’il s’agissait simplement d’un plan pour mieux le ridiculiser. Peut-être ne le saurait-il jamais.

Ou peut-être pas.

L’incident déjà oublié, il l’évalue du regard, attendant de voir si l’autre le reconnaît à son tour, bien qu’il ne s’attende pas à avoir marqué les esprits. Comme cela ne semble pas être le cas, et que son silence autant que son attitude semblent plus étranges à chaque seconde qui passe, il finit par ajouter avec hésitation :

« Jae Hwan, nous étions au lycée ensemble ? » Une légère grimace. L’étincelle de la réalisation ne semble pas s’allumer dans le regard de son interlocuteur. Peut-être qu’il s’est trompé ? Taichi est un nom courant, et sa mémoire des visages lui a déjà souvent fait défaut. Se sentant plus maladroit que jamais il ajoute : « Je ne t’en voudrais pas de m’avoir oublié, je me serais probablement oublié aussi. »



Spoiler:
 

— 恋のメロディー—

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I say that I won’t touch you. But my fingers are liars. I tell you how I won’t hold you. But my arms are going to hell. I promise I won’t kiss you. But my lips break it. I let you know that I won’t love you. But my heart has no conscience. And no part of me will apologize.
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Il est vendeur dans un Konbini, mais aussi pendant son temps libre, il dessine beaucoup

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
75/150  (75/150)
avatar
Nakano Taichi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageDim 30 Avr - 4:29 (#)
Everything happens for a reason
Jae Hwan & Taichi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]La vie est incroyable. Taichi ne cesse d’y songer chaque jour et il ne peut s’empêcher d’y réfléchir encore et encore, de se demander si tout ceci est réellement du au hasard ou si ce qu’on appelle le destin existe vraiment. Tokyo était une grande ville, immense, bien qu’à l’heure actuelle il ne pouvait pas réellement comparé à d’autre... Seulement, quelle était la chance à ce qu’il croise en quelques semaines, plusieurs personnes de son passé ? Il n’aurait jamais pu le parier... Pas même d’être couplé avec une fille qu’il avait blessé mais une fille à qui, il était sûr, il avait tenu à une époque. Il n’était pas capable d’expliquer ses sentiments cependant son coeur le lui montrait assez souvent, d’une certaine façon, Kaori avait compté pour lui. Hors, lorsqu’on est adolescent, on est si facilement stupide et tellement fier que révéler la vérité s’avère compliqué. Puis ce n’était sans parler de ce qu’il avait expérimenté, son accident l’avait certainement aidé à voir différemment, à profiter de la vie pleinement mais pas que... Bien qu’elle avait été effacé de ses souvenirs, Natsuki avait eu un impact important sur sa façon de se comporter, sur son coeur et elle était assurément celle qui l’avait changé le plus, celle qui l’avait aidé à se contenter de petites choses, celle avec qui il était lui-même sans se cacher... Elle lui avait fait découvert la vie en rose, elle l’avait aidé à grandir, à penser avec maturité et même s’il était amnésique, le garçon ne paraissait pas avoir oublié cette joie de vivre qu’il avait à l’époque. Il avait toujours été ainsi, mais c’était vrai que sa fierté était plus importante que ce qu’elle était aujourd’hui et que ne sachant pas ce que c’était d’aimer, des filles, il avait du en blesser quelques unes. Mais, il les appréciait... Avec Kaori, c’était différent, il avait été stupide de suivre les paroles de ses amis, d’accepter un pari idiot. Il lui avait fait du mal et il s’en rendait compte encore aujourd’hui... Il l’avait amèrement regretté, parce qu’il avait fini par s’attacher, il avait fini par se faire avoir dans son propre piège... Et la vérité avait éclaté, s’il ne s’en rappelait pas, c’était ce qui était arrivé. Ca l’avait blessé lui aussi, parce qu’il tenait à elle et que si ça avait commencé par un pari, il y avait eu des moments où il était plus que sincère. Il était trop jeune, trop imbécile pour mettre sa fierté de côté mais s’il l’avait fait, probablement que sa vie serait différente à l’heure actuelle ? Peut-être aurait-il moins souffert lui aussi... Et peut-être que cet accident ne se serait jamais immiscé dans sa vie cependant on pouvait refaire le monde avec des « et si » et des « peut-être ». De toute manière, il ne s’en rappelait pas alors à quoi bon ? Mais c’était surprenant de s’apercevoir ô combien la vie pouvait jouer des tours et que soudainement, des gens du passé apparaissaient devant lui. Il n’avait eu personne, à part Shota, qui lui avait rendu visite pendant sa convalescence... Ca l’obligeait à s’interroger sur ses proches d’autrefois et si, derrière sa popularité, il avait eu de véritables amis. C’est bien beau d’être populaire hors si c’était pour au bout du compte, être laissé tombé au moindre problème, ça n’avait pas de sens. Maintenant voilà que, tout à coup, le destin, ou bien le hasard, lui glissait des visages qui devraient lui être familier mais que, même en forçant, il n’était pas en mesure de s’en rappeler.

La raison pour laquelle, sans répondre, Taichi l’avait dévisagé d’un air penaud à l’entente de son prénom, tentant vainement de deviner, d’émettre un rapprochement seulement il ne pouvait pas mentir et il se refusait de mimer le reconnaître si ce n’était pas le cas. Toutefois, ce genre de situation avait le don de le mettre mal à l’aise.

- Pourquoi tu dis ça ? Je suis sûr que c’est faux, Expliqua-t-il d’un tendre sourire. Ce genre de pensée était assez triste puis de ce qu’on lui a dit, il avait une excellente mémoire auparavant. N’était-ce pas paradoxal ? Donc, il était certain que s’il n’était pas amnésique, aussi infime soit-il, il se serait sûrement souvenu de son vis-à-vis. S’ils avaient été dans le même lycée, la même classe et qu’ils s’étaient déjà parlés, il n’y avait pas de raison à ce qu’il ne s’en rappelle pas...

Le jeune homme s’inclina doucement ensuite, dans une bref excuse avant que ses phalanges ne secouent nerveusement ses cheveux.

- J’ai perdu la mémoire... C’est pour ça que je ne peux pas me souvenir. Désolé...

Mais que pouvait-il y faire ? A quoi bon s’excuser, ce n’était pas comme s’il pouvait claquer des doigts puis récupérer soudainement la totalité de ses souvenirs.


Made by Neon Demon


Spoiler:
 

— 恋のメロディー—

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
JUST SMILE AND BREATH ✽
The person I’m thankful for, the person who warmly held my cold hands, it was you. Even if I breathe, I wouldn’t be living, if I can’t see you, there is no meaning.
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : fleuriste passionné

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
75/150  (75/150)
avatar
Nang Jae Hwan
Voir le profil de l'utilisateur
MessageVen 5 Mai - 16:28 (#)
everything happens for a reasonfeat. nakano taichi
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le fleuriste jauge l’autre homme d’un regard perçant alors que celui-ci s’excuse en s’inclinant, s’attendant presque à ce qu’il se redresse avec le large sourire de quelqu’un qui vient de lui jouer un tour. Mais Taichi semble sincère : il est évident qu’il ne le reconnaît pas, et lui mentir serait se donner beaucoup de peine simplement pour fuir son ancien camarade. Ce qui ne paraît pas être son désir non plus : s’il s’agissait d’un prétexte, il serait déjà en train de tourner les talons, mais il n’esquisse aucun geste pour partir. Et malgré sa perte de mémoire, il s’empresse de le rassurer alors qu’il ne sait plus rien de lui, de l’ancien élève isolé et taciturne qu’il avait été. Non pas qu’il ait beaucoup changé. Cet élan de gentillesse lui ressemble bien, et n’est pas sans rappeler l’effort qu’il avait fait en allant vers lui, mais comme à l’époque, cela irrite Jae Hwan plus qu’autre chose sans qu’il puisse vraiment s’expliquer pourquoi. A un degré très inconscient, la gentillesse des autres est devenue pour lui sujet de méfiance, étant trop souvent source de pitié ou d’hypocrisie, et parfois même de moquerie pour qu’il apprécie les intentions les plus désintéressées. Il parvient cependant à ne pas se braquer et à n’en rien montrer, ce qui est une prouesse en soi.

C’est un effet étrange que de voir ressurgir un visage appartenant à un passé qu’il avait été heureux de laisser derrière lui, et de ne pas en être reconnu en retour, considérant l’impact qu’il avait laissé sur lui en si peu de temps. Il ne sait pas exactement comment il est supposé réagir à la nouvelle : un amnésique peut difficilement souffrir de ce dont il n’a plus mémoire, mais une telle chose ne se produit pas sans être causée par un accident ou un choc traumatique grave. S’il est curieux, il n’en montre cependant rien : ce n’est pas sa place de demander. Au lieu de quoi il finit par esquisser à son tour un sourire, plus faible et moins authentique que celui de Taichi. Le manque d’habitude.

« Je comprends. Ce n’est pas grave. Nous n’étions pas très proches. »

Nous aurions peut-être pu l’être, mais je ne t’en ai pas laissé la chance, n’ajoute-t-il pas, le regard posé sur la devanture du Konbini sans la voir. Il semblerait qu’il ne soit pas voué à découvrir à quel point la démarche du lycéen avait été sincère. Ce n’est peut-être pas plus mal.

« Tu étais le chouchou de la classe et j’étais… »

Il s’interrompt, haussant les épaules. Le vilain petit canard ? Le mal-aimé ? Cela sonne plus dramatique qu’il ne le souhaite. Les premières semaines on lui avait cherché des noises parce qu’il n’avait pas que du sang japonais dans les veines et qu’on le jugeait bizarre, mais après quelques incidents où il avait prouvé qu’il ne se laisserait pas faire et rendrait coup pour coup dans une bagarre, on avait fini par le laisser en paix, ce qui lui convenait parfaitement malgré les nombreuses tentatives des professeurs pour le pousser à s’ouvrir aux autres. Il ne se plaignait pas de sa solitude, et n’avait pas l’intention de commencer à se faire plaindre maintenant, des années plus tard.

« …beaucoup moins populaire », achève-t-il enfin après un temps de pause.

Doux euphémisme. Mais Taichi n’a pas besoin d’avoir les détails, et il ne s’attarde pas.

« Désolé de ce qui t’es arrivé », ajoute-t-il, peut-être un peu tardivement. Il aurait dû commencer par là. Et puis, plus doucement, parce qu’on lui a appris que dans une conversation il était poli d’entretenir le dialogue par une question mais aussi parce qu’il ne sait quoi demander d’autre sans être trop indiscret : « Ça fait longtemps ? »



Spoiler:
 

— 恋のメロディー—

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I say that I won’t touch you. But my fingers are liars. I tell you how I won’t hold you. But my arms are going to hell. I promise I won’t kiss you. But my lips break it. I let you know that I won’t love you. But my heart has no conscience. And no part of me will apologize.
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Il est vendeur dans un Konbini, mais aussi pendant son temps libre, il dessine beaucoup

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
75/150  (75/150)
avatar
Nakano Taichi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageMar 23 Mai - 15:52 (#)
Everything happens for a reason
Jae Hwan & Taichi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Peut-être était-il trop optimiste mais il préférait songer positivement plutôt que se dire qu’en effet, même sans son amnésie, il l’aurait sûrement oublié. Taichi n’en savait rien et il ne le saurait sûrement jamais mais c’était dans sa personnalité de cette façon puis si ce garçon se souvenait de lui aujourd’hui, après tout ce temps, pourquoi lui n’aurait-il pas pu s’en rappeler ? C’était vrai, on raconte que dans la vie, certaines personnes arrivent, elles nous marquent pendant un temps puis finissent par s’en aller, tracer leur route sans que jamais leurs chemins ne se croisent à nouveau... Puis il y a ceux qui y laissent une marque indélébile, que rien ne pourrait effacer une telle présence, un lien si fort et que peu importait les obstacles, ils restaient. On appelait ça des amis et une chose que le garçon acceptait d’admettre était que des amis, il en avait très peu. Un ou deux, tout au plus et s’il avait perdu la mémoire, il n’était pas idiot. Il était capable de comprendre, d’avoir sa propre manière de penser et de visualiser les choses. S’il n’avait pas demandé grand chose à propos de son passé, il savait qu’autrefois il était très entouré, qu’il était populaire et que tout le monde cherchait à se lier avec lui. Hors, tout ceci n’était que superficiel, on ne l’appréciait qu’en surface et certainement que de véritables amis, ceux qu’on considère comme des frères, il n’en avait pas eu beaucoup. Il ignorait comment sa vie était autrefois, s’il était soutenu, s’il comptait sur les autres ou si au contraire, derrière cette popularité, il était plus seul que jamais. Des sentiments pour lesquels il n’aurait pas de réponses parce que dans le fond, il n’avait pas envie de fouiner, il n’avait pas envie de savoir cependant sûrement que plus qu’être populaire, cela aurait été mieux valu d’avoir des amis sincères. Aurait-il eu cet accident si ça avait été le cas ? Il avait Shota, certes, mais malheureusement ce dernier n’était pas au Japon lorsque c’était arrivé... Il n’aurait rien pu faire. Probablement que oui, il aurait pu, si au lieu de lui reprocher sa descente en enfer, il se serait montré plus présent... Hors, il s’agissait là d’une nouvelle chose que Taichi ignorait et la vérité était que même s’il l’apprenait, il ne ferait jamais le reproche à son camarade. Sans être là, il était dur de s’apercevoir à quel point la situation était grave et comme lui, à l’époque, on ne pense jamais que ça peut devenir pire que ça n l’est déjà, jusqu’à ce qu’un tragique accident arrive... On se voile la face, c’est humain, parce qu’on a peur et qu’il est plus facile d’éviter la réalité plutôt que l’affronter.

Certainement que le jeune homme face à lui ne faisait pas partie de ses amis mais pendant une période, il avait fait partie de sa vie. La fin du lycée les avait probablement conduit à entreprendre des chemins différents et ils avaient du se perdre de vue toutefois c’était incroyable de constater ô combien le destin, ou le hasard, faisait bien les choses. Alors que chacun avait vécu sa propre vie, ils se recroisaient désormais mais malheureusement Taichi n’était pas en mesure de se rappeler, encore moins de mettre un nom sur ce visage. Son interlocuteur s’était présenté mais, qu’on lui pardonne, il avait déjà oublié. Il aurait sûrement du le noter mai, pris au dépourvu, il n’y avait pas songé.

« On ne s’est jamais parlé ? » Demanda alors le vendeur, curieux malgré tout.

Le fait qu’il était populaire, il l’avait saisi. Tout comme le fait qu’il était apparemment très apprécié seulement, ils étaient dans la même classe. Encore maintenant, à croire que certaines parties de lui n’avait pas vraiment changé, il savait que s’il y avait ce garçon, moins populaire, plus reculé, il aurait essayé de lui adresser la parole. Il ne souriait pas toujours parce qu’il était heureux, il souriait parce qu’il espérait qu’en agissant ainsi, son sourire puisse atteindre le coeur des autres. Qu’est-ce que ça lui apporterait de râler à longueur de journée, de se prendre la tête sans arrêt puis d’être un peu trop sérieux ? Même pour lui, c’était plus agréable puisqu’une esquisse était une arme imbattable. Evidemment, cela arrivait à tout le monde d’être triste, déprimé et de vouloir se laisser aller cependant, pour l’instant, lui préférait songer objectivement, il préférait profiter de l’instant présent plutôt que de s’apitoyer sur son sort. On pouvait le qualifier d’abruti, ou d’être sur un nuage, ce n’était pas totalement faux... La chute avait été plus que brutale à l’époque néanmoins s’il passait son temps à réfléchir à ce qu’il pourrait potentiellement arriver à l’avenir, il ne profiterait pas. Peut-être qu’un jour, il descendrait à nouveau violemment de son nuage, qu’il pleurerait énormément de plus bel et qu’il éprouverait de profondes difficultés à se relever hors, ce n’était pas encore le cas, donc en attendant, il souriait à la vie. C’était plus facile, puis peut-être qu’ainsi la vie lui sourirait en retour. Qui savait.

L’entendant s’excuser, Taichi avait aussitôt relevé la tête en direction de son vis-à-vis, avant de la secouer dans un léger sourire. Il n’avait pas à être désolé de quoi que ce soit mais l’intention qu’il le fasse le touchait plus que ce que le garçon ne le montrait. La question qui suivit, toutefois, le surprit plus que de raison néanmoins à son tour, le vendeur avait fait de son mieux pour ne rien laisser paraître. Il n’aimait pas vraiment parler de son accident, pas même de son amnésie, et des séquelles qui en étaient survenus. Hors, il n’était pas bon menteur et cela n’amènerait à rien que de mentir de toute manière.

- Un peu plus de trois ans, Lui déclara Taichi posément, ne prenant pas la peine de préciser qu’en vérité, il avait dormi pendant tout ce temps et s’était réveillé il y a seulement quelques mois, Mais ça va, je ne suis pas à plaindre.

Ou plutôt, disons qu’il ne le souhaitait pas et qu’il ne désirait pas non plus à ce qu’on le prenne en pitié. Il arbora un tendre sourire sur ses dires, avant de sortir son petit carnet ainsi qu’un stylo.

- Est-ce que ça te dérange de me redonner ton nom ? Comme ça je pourrais l’écrire !

Fièrement, il releva brièvement son cahier pour accompagner ses paroles cependant il avait conscience que pour son interlocuteur, cela devait être bizarre. Peut-être même que ce dernier penserait qu’il ne l’avait pas écouté... Si on ne connait rien des séquelles qui le touchent, c’est probablement plus difficile de comprendre. Hors, c’était ainsi et parce qu’il n’avait pas envie de se tromper s’ils se recroisaient plus tard, il préférait le noter.


Made by Neon Demon


Spoiler:
 

— 恋のメロディー—

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
JUST SMILE AND BREATH ✽
The person I’m thankful for, the person who warmly held my cold hands, it was you. Even if I breathe, I wouldn’t be living, if I can’t see you, there is no meaning.
Contenu sponsorisé
Message (#)
 
Everything happens for a reason • | Ft. Jae Hwan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» The reason [PV CHASE]
» USA humiliates Toyota internationally for no reason
» Elisez vos meilleurs Rps
» Has Sean Penn been recruited by Jean-Claude "Baby Doc" Duvalier?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AKAI ITO :: Tokyo :: Minato-
Sauter vers: