☙ Si ton personnage est inscrit au programme, n'oublie pas de venir demander ton couplage ici !


 

 Miura Makoto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Miura MakotoROMEO & JULIET
♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠
avatar
Who are you? : Etudiante & Danseuse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageVen 12 Mai - 23:31 (#)
Miura Makoto
« La danse est la langue cachée de l’âme. »

Infos Générales
Nom: Miura
Prénom: Makoto
Âge: 22 ans
Date de naissance: 27 mars 2002
Lieu de naissance: Tokyo
Nationalité: Japonaise
Métier: Etudiante / Danseuse
Situation financière: Enfant gâtée
Statut marital: Libre comme l’air
Orientation sexuelle: Encore floue
Groupe: Non inscrite / Roméo & Juliette

Histoire
Il y a des gens qui n’ont pas de chances dans la vie, et d’autres qui s’estiment plutôt heureux d’être nés là où ils sont nés. Bien sûr, chaque médaille a son revers. De quel côté, vous trouvez vous ? Les chanceux ou les malchanceux ? Vous estimez vous chanceux malgré votre malchance ou êtes-vous plutôt envieux de ce que vous n’avez jamais eu ? Makoto, elle, ne l’est pas. Elle n’est pas envieuse, elle est plutôt heureuse et s’estime chanceuse. Même si bien sûr, il n’y a pas que des bons côtés à naître du bon côté de la barrière, même si certaines personnes en sont persuadées. Makoto l’a découvert en grandissant, et elle a appris à vivre avec.

La jeune femme est née à Tokyo, comme ses deux grands frères : Kiyoshi de cinq ans son aîné et Hayate de trois ans son aîné. Makoto a grandi dans une belle maison, bien entretenue, élevée par sa grand-mère plus que par ses parents. Elle a commencé à babiller, elle a commencé à marcher, elle est tombée, s’est fait des bosses et des bleus comme tous les enfants de son âge, ni en avance, ni en retard, mais prenant son temps pour découvrir le monde qui l’entourait, ce monde qui était le sien. Son père, à la tête de l’entreprise familiale était plutôt occupé et sa mère, chirurgienne passait du temps à l’hôpital, n’hésitant pas à doubler ses gardes pour pallier un manque d’effectif au besoin. Peut-être est-ce là le premier revers de la médaille de la chance de l’enfant. Une belle maison, une grande famille, de beaux vêtements, la sécurité et l’apaisement d’une vie calme et tranquille contre une certaine absence de ses parents… Bien sûr, Makoto est la dernière à s’en plaindre, elle ne connaît que cela, donc est-ce vraiment si grave ? Elle ne sait pas vraiment en fait. Et petite, elle ne comprenait pas toujours. Mais parfois, l’affection de sa mère lui manquait. Elle n’en parlait pas, puisque sa mère écartait cela d’un revers de la main agacée. Heureusement, sa grand-mère était tendre. Elle l’emmenait partout. Mais ce qu’elle préférait la fillette, c’était les endroits où il y avait des animaux. Les zoos, les parcs, les réserves, et même les chats et chiens de leur quartier.
Peut-être que cela n’a aucun sens pour vous, que vous auriez préféré avoir une belle maison et des parents absents. Peut-être que vous ne comprenez pas pourquoi c’est un revers d’une médaille. En tout cas, parfois, cela l’a été pour elle. Malgré tout, elle a eu une enfance plutôt douce et agréable. Des conflits entre frères et sœurs, des envies de faire comme les grands, et surtout une enfant obéissante et calme. Bon élève, apprenant vite, sa seule demande en dehors des achats obligatoires pour son développement a été de pouvoir faire de la danse. Toute petite, elle se retrouvait donc devant un miroir, à apprendre les pas de danse. Et elle a continué à grandir devant un miroir. Elle a découvert l’école et les autres : elle a découvert que parfois, en amitié, il faut aussi écouter les autres et savoir partager. Cela lui a pris du temps bien sûr, mais elle a réussi à dépasser cet égocentrisme et cet égoïsme qui la qualifiaient. Enfin en partie tout au moins. Elle a joué avec eux, elle est allée chez ses copines, elles sont venues chez elle, une vie d’enfant normale et riche en interaction. Elle avait tout ce dont elle avait besoin. Hormis peut-être un peu d’amour. Un peu plus. Car s’ils n’étaient pas toujours présents ses parents l’aimaient quand même, à leur façon.  

Bien vite, l’enfant devient l’adolescente. Et comme beaucoup de monde à cet âge, Makoto a été traversée de nombreuses émotions contradictoires. Elle a traversé une période complexe qu’elle n’a pas forcément sue toujours comprendre et anticiper. Et voilà le second revers de médaille qu’a dû affronter la jeune femme : les hautes attentes de ses parents qui entraient parfois en contradiction avec ses propres envies. Comment réussir à accepter la volonté de parents absents selon vous ? Avez-vous déjà été confrontés à ce genre de chose ? Des demandes paradoxales, des exigences insolubles ou des ambitions qui ne sont pas les vôtres ? Vivre dans des lieux et des places qui ne vous conviennent plus, affronter les suffocations du quotidien sans trouver de bouffée d’air pour vous secourir ?
Si vous l’avez déjà fait, si vous avez déjà ressenti cet étouffement, alors vous pouvez comprendre ce qu’a traversé Makoto. Sinon, vous pouvez essayer de le faire. Mais cela ne sera peut-être pas à la hauteur de ce qu’elle aura enduré. Peut-être même n’y verrez-vous pas d’obstacles si importants. Mais ils l’ont été pour elle et ils ont changé en partie celle qu’elle était. Adolescente, Makoto a voulu plus de liberté, elle a voulu découvrir le monde, faire de nouvelles expériences, de nouvelles connaissances. Mais ses parents ont durci leurs exigences, ils ont durci les règles. Si ses frères avaient eu pas mal de liberté, avant elle, c’était une fille : la petite dernière, il fallait la protéger. Il fallait qu’elle devienne aussi parfaite qu’eux, qu’elle soit à la hauteur de leur famille. Et la jeune fille n’a pas trouvé de soutien auprès de ses frères. Ils étaient plus vieux, déjà en études ou simplement en vadrouille. Elle se réfugiait souvent au zoo, observant les animaux pendant des heures, les imaginant libre. Parfois même, elle se rendait à Sendai, rejoindre la ville aux renards ou Ōkunoshima pour le plaisir d’aller nourrir les lapins. Ses parents ne souhaitant pas en avoir chez eux, elle n’avait pas le loisir d’accueillir un animal à elle, mais elles les trouvaient apaisants.
Toujours danseuse passionnée, ayant découvert de nombreux styles, mais revenant bien souvent aux pas de classiques, elle souhaitait pouvoir intégrer une école d’art de la scène pour devenir danseuse professionnelle et qui sait, prendre des cours de chant ou de théâtre. Oui, cela lui aurait plu. Mais ses parents ne l’entendaient pas de cette façon. « Pas d’avenir ». Voilà ce qui fut tamponné sur sa demande. Il lui fallait trouver autre chose, il lui fallait continuer à être une élève modèle, il lui fallait continuer à suivre les règles. Et plus il y en avait, plus elle étouffait. Jusqu’à finalement commencer à faire le mur. Sortir, rejoindre ses amies. D’abord en journée, pour faire du shopping, ou aller à la salle d’arcade. Puis le soir. Elle avait commencé à rencontrer des gens moins fréquentables et à essayer. Jusqu’à vraiment croiser un groupe de type peu fréquentable. Une pirouette et le secours d’un ami bienveillant lui avaient permis de se tirer des ennuis. Juste un chemisier déchiré et une très grosse frayeur. Cela ne l’a pas totalement calmée. Éprise de cette liberté, elle continua à faire le mur après les cours, mais ne sortait plus le soir et ne faisait les quatre cents coups qu’avec ses amis de confiance.

L’adolescente a continué à grandir et à s’affirmer. Mais l’école des arts de la scène n’était toujours pas acceptable pour ses parents. Et plus les tensions montaient entre eux, plus elle était menacée d’être jetée dehors et déshéritée. Et si elle aimait la liberté, elle aimait aussi le confort et la sécurité de l’argent de ses parents. Et leur amour aussi. Combien de fois elle avait souhaité voir un sourire de sa mère ou un regard de fierté ? Être mise dehors l’en priverait à jamais. Alors Makoto a choisi d’intégrer l’université, pour les apaiser, leur faire plaisir et continuer à vivre à leur crochet. Éprise de liberté, mais pas encore capable de l’assumer totalement, pas capable de se retrouver seule, Makoto n’a pas brisé ses chaînes. Ne souhaitant pas suivre les traces de son père, elle choisit une voie médicale. Mais pas la médecine de sa mère non, elle choisit les cours qui lui permettraient de devenir vétérinaire. Une seconde passion sans doute. Une façon de faire quelque chose qui lui plairait tout en continuant à danser, mais jamais comme une professionnelle… Voilà comment elle se retrouve dans son appartement, non loin de l’université, nouvellement indépendante mais toujours sponsorisée et entretenue par ses parents. Cependant, avec l’acquisition de son propre appartement, elle a eu l’autorisation d’acheter un chat. Et dieu que cela lui a fait plaisir. Et surtout, Makoto découvre depuis quatre ans les bancs de l’université et toutes les différences que cela entraîne. La charge de travail supplémentaire, les cours en amphithéâtre, les examens semestriels… et les autres étudiants. Elle apprécie grandement cette ambiance qu’elle trouve vraiment stimulante.  

Caractère
Makoto a beau avoir un nom mixte, elle a grandi devant un miroir. Elle a grandi avec des ballerines aux pieds alors forcément, c’est une fille qui assume sa féminité. Elle se sait parfaite, se veut parfaite, cultive son image et son arrogance. Elle est soigneuse, précautionneuse, pèse chacun de ses pas et de ses gestes quand elle danse et parfois même quand elle fait d’autres choses. Grandir devant un miroir l’a rendue un peu égocentrique et un peu égoïste aussi, ce qui n’a pas été allégé par l’amour que lui ont porté ses parents. Surprotégée, aimée, choyée. C’est à l’école et auprès de ses amies qu’elle a appris un peu l’humilité et le partage. Il a bien fallu.
Enfant parfaite et calme, elle a traversé une adolescente explosive. Aujourd’hui, elle reste une fille passionnée, qui aime profiter de la vie à fond, qui fait de nouvelles expériences. Elle n’hésite pas à briser parfois l’image de la jeune fille parfaite pour ennuyer ses parents, mais toujours avec amour, et toujours dans une certaine limite. Elle est passionnée, animée par un feu intense et lumineux qui la pousse toujours en avant. Makoto repousse ses limites, se mettant parfois en danger, mais pas trop non plus. Elle craint bien trop de se blesser et de ne plus pouvoir danser. Et ce côté un peu explosif la rend un peu dispersée parfois, presque bordélique même.
Malgré cela, elle est intelligente. D’un milieu plutôt riche, elle a toujours été poussée à l’excellence. Et si elle a explosé certains cadres à l’adolescence, elle a quand même beaucoup aimé l’école et apprendre. Excellente élève, avide de nouvelles connaissances et de nouvelles découvertes, elle a toujours eu d’excellentes notes. Une ambivalence étrange qui lui a valu et lui vaut encore aujourd’hui de nombreuses critiques. La danse, la souplesse et la multitude de pas de danse et de style appris lui ont aussi appris la flexibilité. Si elle peut paraître rigide et pointilleuse au premier abord, c’est une première impression trompeuse. Makoto s’adapte facilement et accepte facilement les changements dans sa vie. Elle apprécie même de les provoquer, aimant le renouveau.

Le projet Akai Ito, votre avis?
L’Akai Ito, elle n’y croit pas tellement. Ses parents se sont rencontrés jeunes adultes, ils ont appris à se connaître et sont tombés amoureux. Ce n’est pas un coup de foudre mais ils s’aiment quand même. Pourtant ils sont différents. Et même si les parents de ses amis se disputent, se séparent, même si ses propres parents venaient à se séparer, elle pense qu’il n’y a pas de place pour les statistiques et les probabilités dans l’amour et dans l’amitié. C’est une question d’âme et d’humanité. Elle porte la puce rendue obligatoire par le gouvernement mais ne s'inscrira jamais d'elle-même dans le programme. Elle n'y croit pas, mais estime que chacun peut avoir ses propres croyances - aussi idiotes soient-elles - alors elle considère que les autres peuvent faire ce qu'ils veulent.

Behind the screen
Pseudo: Cosinus !
Âge: Toujours le même !
Présence: Derrière toi, en permanence.  
Avatar: Lee Hyeri (Girl's Day)
Un petit mot?: Je vous aime ! ♥️ Je tiens aussi à vous dire que Shôta est un excellent bottin d’avatar à lui tout seul fufu Merci pour ton aide

Ogawa ShotaRainbow Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
avatar
Who are you? : 25 ans, né le 04.02.1999 à Tokyo ♦ Japonais pure souche ♦ Médium trop swaggy ♦ World travaller ♦ Unconscious

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
125/200  (125/200)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSam 13 Mai - 0:25 (#)
REBIENVENUUUUUUE
Quel bon choix d'avatar (a) et de date de naissance fufu

Amuse toi bien avex Elle, j'ai hâte de lire ta fiche :pliz:

— 恋のメロディー—



Can't be beaten
Everyone fears me so I’m untouchable man, but why can’t you honestly refuse me in the end ? I’m like an antinomy to you, but I’m part of you. Accept me as I am, forget your fearful worries, enjoy the pain you can endure.
Miura MakotoROMEO & JULIET
♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠
avatar
Who are you? : Etudiante & Danseuse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSam 13 Mai - 0:46 (#)
Merciiiii Je n'y serais pas arrivée sans toi fufu
Fujiwara KalebTokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
avatar
Who are you? : Mécanicien.

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSam 13 Mai - 1:00 (#)
Oh, comme elle est belle ! Rebienvenue parmi nous en tout cas, et bonne continuation pour la suite de ta fiche

— 恋のメロディー—



SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Nakano TaichiTokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
avatar
Who are you? : Il est vendeur dans un Konbini, mais aussi pendant son temps libre, il dessine beaucoup

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
75/150  (75/150)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSam 13 Mai - 5:07 (#)
Rebienvenuuuuuuuue

Courage pour le reste de ta fichette !! Hâte de lire et voir ce que tu vas en faire :eye: Je t'harcèlerais pour lien aussi

Amuse-toi bien avec ce perso aussi \o/ :happy:

— 恋のメロディー—

JUST SMILE AND BREATH ✽
The person I’m thankful for, the person who warmly held my cold hands, it was you. Even if I breathe, I wouldn’t be living, if I can’t see you, there is no meaning.
Miura MakotoROMEO & JULIET
♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠
avatar
Who are you? : Etudiante & Danseuse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSam 13 Mai - 18:16 (#)
Ouuuh
Merciiii ! hrt

J'ai bientôt fini mais je prends les encouragements avec plaisir ! :eye: Et tu as intérêt à me harceler oui fufu :happy:

Fujita IsaoAgent Ishikawa
☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
avatar
Who are you? : Travaille à Akai Ito

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSam 13 Mai - 22:11 (#)
Rebienvenue parmi nous jolie jeune demoiselle !
Re-amuse toi bien ici, surtout !

— 恋のメロディー—

Le revers de la médaille
On a une vie, on peut jouer avec et en faire ce que l'on veut. Mais lorsque l'on franchit la ligne, il est très difficile de revenir en arrière ou même à la vie normale. Croyez moi, j'en sais quelque chose.
   
•• AMAARANTH ♫♪
InvitéInvité
avatar
MessageDim 14 Mai - 2:03 (#)
Rebienvenue parmi nous !
Je lirai ta fiche demain matin, quand j'aurai les neurones en place, mais très bon choix de groupe, je tiens à le dire :pliz:
Kobayashi KoichiAgent Ishikawa
★★★★☆☆☆☆☆☆
avatar
Who are you? : né le 12.12.1998 à tokyo, japonais, employé d'ishikawa corporation depuis l'année de ses 18 ans

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
125/200  (125/200)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageDim 14 Mai - 12:37 (#)
Fufufu, il nous faudra un lien avec Ran, entre amoureux des animaux !

Tu es validé(e)!


En tant que nouveau membre du forum, il y a quelques choses que tu dois savoir! Pour commencer, tu es désormais validé! Tu l'as sûrement déjà vu, mais tu as gagné 10 points en postant ta fiche. C'est pas top? Ne pars pas si vite! Avant de jouer, il te reste quelques petites choses à faire. Par exemple, visiter les liens suivant, histoire d'être fin prêt(e) à t'amuser parmi nous!



Bon jeu parmi nous

— 恋のメロディー—



Lucky One — The moment I rage like the storm And you stop in my world You are my only one The moment I discover you You shine more radiantly I’ll be the lucky one ; ©️ me'ow



Contenu sponsorisé
Message (#)
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» « Hey ! Hey ! The Great Makoto Is Here !! Let's Rock Baby ! Yeah !! »
» Partenariat Anime no Makoto
» Hanamiya Makoto | Agenda
» Quand l'art prend vie [PV Makoto]
» Présentation de mon poulain...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AKAI ITO :: The end :: Données certifiées-