☙ Si ton personnage est inscrit au programme, n'oublie pas de venir demander ton couplage ici !


Partagez | 
 

 (Ran) I'm so cute, don't hit me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ROMEO & JULIET
♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠
Who are you? : Etudiante & Danseuse
avatar
Miura Makoto
Voir le profil de l'utilisateur
MessageDim 14 Mai - 18:46 (#)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I’m so cute, don’t hit me
Ft Shimizu Ran



La journée s’achève tranquillement, et après les cours, Makoto va à la bibliothèque. Elle salue ses amies étudiantes d’un signe de la main et d’un sourire, les suivant du regard un instant. Elle ne peut pas dire qu’elle ne les aime pas, mais elles ont parfois plus de mal à suivre en cours et se trouvent plutôt cool. Mais Makoto est cool. Les autres le sont un peu moins, elles essaient de l’être. Elle entre dans le bâtiment et va rendre quelques ouvrages, puis se dirige vers quelques rayonnages pour en trouver de nouveaux. Parmi la pile qu’elle sélectionne, certains ne sont pas empruntables, alors plutôt que de les ramener chez elle, elle doit les étudier sur place. Ça ne la dérange pas vraiment, elle est habituée à travailler à la fac, et l’avantage de la bibliothèque est que le silence règne et qu’il n’y a aucune source de distraction. Alors, elle en prend quelques-uns en plus avant de revenir vers des tables. Elle finit par en voir une où il n’y a qu’un seul garçon d’installer. Il travaille tout seul, calmement de toute évidence. Alors, elle pose ses livres après l’avoir salué poliment et retire sa veste pour la suspendre au dossier de la chaise avant de s’y asseoir. Elle sort ses affaires, commençant par son pc, puis récupère son bloc note et sa trousse, avant d’ouvrir bloc pour y prendre quelques notes ou y reproduire quelques dessins, tout en laissant son ordinateur s’allumer.

Une fois prête, elle commence à travailler, silencieusement, plutôt studieuse, prête à travailler jusqu’à ce que la bibliothèque ferme, parcourant les ouvrages tranquillement. Son calme dure un moment. Absorbée par sa lecture, elle ne fait pas attention à l’heure, mais après avoir fini de reproduire un schéma, elle commence à tapoter le bout de son crayon – muni d’une gomme – sur le papier de son bloc, par habitude. Elle alterne entre des schémas qu’elle dessine sur son bloc ou des notes qu’elle prend sur son pc, rapidement, délicatement. Elle ne fait aucun autre bruit que celui des touches ou des pages qu’elle tourne, elle est plutôt immobile, calme, plongée dans le chapitre passionnant qu’elle lit. Mais son crayon bat la mesure d’un rythme qu’elle seul entend, plutôt rapide, plutôt régulier et probablement totalement insupportable. Mais voilà, elle ne s’en rend pas compte. Elle continue sa lecture, plongée dans la description de la formation des calculs urinaires chez les animaux et sur la façon de les traiter une fois ceux-ci formés. Alors qu’elle découvre un nouveau schéma, elle arrête de tapoter son crayon pour commencer à dessiner, mais assez vite, elle reprend son tapotement en tapant son pied contre le pied de la table de la même façon qu’elle le faisait à peine quelques minutes auparavant. Concentrée, elle alterne entre le livre et son bloc, peaufinant son schéma avec soin.
ROMEO & JULIET
♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠
Who are you? : né le 5 janvier 2004, 21 ans, passionné par les animaux depuis sa plus tendre enfance. actuellement, il étudie afin de devenir zoologue, comme ses parents, persuadé que leur travail ne peut être laissé sans suite.
avatar
Shimizu Ran
Voir le profil de l'utilisateur
MessageMar 16 Mai - 23:35 (#)
J’aimerais que ça s’arrête. Ces claquements, tapotements, bruits en tous genre, répétitifs et agaçants à souhait. Je sais, ça peut paraître stupide, de la part d’une personne qui a déjà connu des bruits bien plus énervants que celui d’un crayon ou d’un feutre qui cogne sans arrêt sur le papier. Pourtant, c’est bien la vérité, je me crispe en entendant ce bruit recommencer et j’essaie en vain de me concentrer sur la feuille qui se trouve sous mes yeux. Les particularités de la faune et la flore de la mangrove. Une lecture intéressante dont j’aimerais profiter davantage. Si seulement on m’en laissait l’occasion. Voilà que désormais, on semble également battre du pied.

Arrivé péniblement au bout d’un paragraphe intéressant sur les spécificités des palétuviers, je fronce les sourcils et relève les yeux, à la recherche de la source du bruit incessant qui m’horripile. Maudite soit cette personne incapable de se tenir. Maudite ? Je m’insulte mentalement pour avoir osé penser une chose aussi horrible et retire mes propos, espérant de tout cœur que rien n’arrivera à cet étudiant ou à ce professeur, tout irritant qu’il soit. En un soupir, je termine mon tour de vue.

Elle est là.
Je la vois agiter son crayon et son pied. Tout en même temps, comme si elle cherchait à faire le plus de bruit possible pour me déranger. Je soupire une seconde fois, pour moi-même, alors que mes lèvres s’étirent pour ne former qu’une ligne. Déranger son monde n’est sûrement pas l’intention de cette fille. On voit bien qu’elle n’a jamais dû rester incroyablement silencieuse pour observer les animaux sauvages… Enfin… Je n’en sais rien, en vérité, mais si c’est le cas, il est dommage qu’elle n’en ait pas gardé l’habitude !

« Excuse-moi ? » lancé-je suffisamment fort pour qu’elle l’entende, mais sans cesser de chuchoter pour autant, en la regardant fixement. « Est-ce que tu pourrais faire un peu moins de bruit, s’il te plaît ? Je n’arrive pas à me concentrer. »

— 恋のメロディー—


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Enfant de l'homme » ça vient  omega

 
ROMEO & JULIET
♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠
Who are you? : Etudiante & Danseuse
avatar
Miura Makoto
Voir le profil de l'utilisateur
MessageVen 19 Mai - 0:12 (#)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I’m so cute, don’t hit me
Ft Shimizu Ran



Makoto peut être sacrément agaçante quand elle s’y met. Elle ne le reconnaîtra jamais, c’est sûr. Elle préfère se dire que les autres sont vraiment nuls à ne pas savoir faire avec du bruit autour. Elle y arrive bien elle, pourquoi pas eux ? Parce qu’ils sont mauvais, clairement. Mais bon, elle ne peut pas le dire à tout le monde, elle finirait par être détesté. Alors elle peut-être hautaine parfois, juste un peu arrogante et elle s’arrange pour qu’on l’aime, parce qu’elle ne pourrait pas vivre sans l’amour des gens. Alors lorsque quelqu’un s’adresse à elle, elle relève le visage et le regarde. Il a l’air d’avoir son âge à peu près et lui demande si elle peut faire un peu moins de bruit parce qu’il n’arrive pas à se concentrer. Quoi ? Vraiment ? Elle fait trop de bruit ? Elle continue à tapoter son crayon à la fois inconsciemment et très consciemment. Elle le provoque un peu, d’une certaine façon. Puis, elle lui adresse un sourire angélique arrêtant son bruit parasite et elle lui dit : « Je suis désolée… N’hésite pas à me le dire si je recommence, je n’y fais pas toujours attention… ». Elle enchaîne sur une petite moue sincère. Elle ne fait pas attention, il n’y a pas à dire, c’est quelque chose de très vrai : parfois quand elle est concentrée, elle a quand même besoin de bouger de faire des choses, de se débrouiller pour évacuer un peu l’immobilité qui l’oppresse.

Elle le regarde encore un instant et sourit un peu plus. Elle a l’impression de le connaître mais elle n’arrive pas à savoir si c’est le cas où pas. Elle finit par se dire qu’elle l’a surement déjà croisé sur le campus ou quelque chose comme ça. Elle lui adresse un sourire à nouveau, replace quelques mèches de cheveux derrière son oreille puis rebaisse son regard sur son livre. Elle recommence à lire tranquillement, alternant entre la prise de note sur son pc et les schémas qu’elle réalise au crayon. A force de s’entraîner et de regarder des tutos de dessin, elle a fini par réussir à dessiner des choses plutôt jolies, même si dessiner des dessins de biologie animale ne rend pas quelque chose de forcément joli au final. Elle s’en moque, tant qu’elle arrive à reconnaître ce qu’elle dessine, ça lui convient. Elle recommence à travailler, un moment, restant calme, ne faisait pas plus de bruit que de raison. Mais voilà, au bout d’un moment, elle recommence à s’agiter. Elle commence par se redresser, puis, change un peu de position, croise les jambes, les décroise, en plie une sous elle, la ressort, s’asseoir en tailleur, puis se remet normalement. Et après avoir changé plusieurs fois de positions, elle finit par recommencer à tapoter son crayon sur son cahier, comme ça, par habitude, sans s’en rendre compte. Vraiment pas compte, cela serait beaucoup trop beau.
ROMEO & JULIET
♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠
Who are you? : né le 5 janvier 2004, 21 ans, passionné par les animaux depuis sa plus tendre enfance. actuellement, il étudie afin de devenir zoologue, comme ses parents, persuadé que leur travail ne peut être laissé sans suite.
avatar
Shimizu Ran
Voir le profil de l'utilisateur
MessageDim 28 Mai - 2:35 (#)
Quand je la vois enfin s’arrêter, un profond soulagement s’empare de moi. Voilà qui est parfait. Je ne souhaite pas être cette personne désagréable qui cherche à tout prix à obtenir le calme absolu, mais il faut avouer que les tapotements, grattements et autres claquements répétitifs ont tendance à m’énerver, et ce depuis des années. « Merci, c’est gentil. » Sous-jacente, dans ma voix, la promesse de ne pas oublier ce qu’elle vient de me dire. je le dirai, si elle recommence. Alors, en un soupir de contentement, je retourne à mon étude, après avoir brièvement cherché à voir son travail, par curiosité. Un dessin ? Une étudiante en art venue faire une étude de sujet ? Ce simple coup d’œil ne me permet pas de le déterminer, alors je retrouve mon livre et me remet au travail, prêt à en découdre avec cette mangrove et ses crabes violonistes. Sans oublier les périophtalmes, qui m’ont toujours fasciné. Puis, il y a ce singe, aussi, celui que maman dessinait parfois, avec son nez énorme. Le nasique. Quand j’étais gosse, il me faisait peur. Je l’imaginais se promener sur les racines des palétuviers.

Les yeux posés sur un passage où ils sont évoqués, je laisse un sourire nostalgique s’emparer de mes traits et mon cœur se serrer. Mes parents me manquent énormément, encore aujourd’hui. C’est une cicatrice qui ne se refermera probablement jamais. Je laisse mes doigts glisser sur le papier, tournant la page, puis je relève la tête, les sourcils froncés. Elle a recommencé. Sans bouger de ma place, je m’adresse à elle, espérant qu’elle m’entende. « Mademoiselle ? Tu recommences. » Au final, j’en ris, même si ça ne m’amuse pas. Les comportements nerveux sont particulièrement dérangeants, quand on y regarde bien. «Je sais pas comment tu fais mais t’arrives à me stresser. » Et ce n’est pas une chose à laquelle je suis habitué. « C’est nerveux ? » Kyoko est quelqu’un d’énergique et agité, elle aussi, mais elle ne m’a encore jamais fait le coup. Heureusement.

— 恋のメロディー—


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Enfant de l'homme » ça vient  omega

 
ROMEO & JULIET
♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠
Who are you? : Etudiante & Danseuse
avatar
Miura Makoto
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSam 3 Juin - 16:07 (#)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I’m so cute, don’t hit me
Ft Shimizu Ran



Bien sûr, elle est douce et gentille, polie et agréable alors quand on lui demande d’arrêter de faire du bruit, elle s’excuse et acquiesce aux remerciements du jeune homme. C’est un savant mélange entre le naturel sans prise de tête et le calcul de chaque geste et chaque vêtement. En fait, quand on la regarde, on peut s’arrête au côté très superficiel de son apparence à Makoto : parce qu’elle est toujours belle, toujours soignée, maquillée mais pas trop, bien habillée, et physiquement parfaite aussi, oui on devine qu’il n’y a pas un gramme de graisse dans le corps de la danseuse. Mais en fait, il y a tellement plus. Parfois on le devine dans son attitude : dans la légère courbure de son dos, dans cette position parfois légèrement avachie ou même quand elle est assise en tailleur en plein milieu de la bibliothèque. Parfois, on devine qu’il y a plus. Et quand on la voit faire, quand on la voit rire et foncer, quand on la vit vivre, on devine aisément qu’il y a beaucoup plus en elle. Dans cette volonté de liberté, dans cette volonté de repousser ses limites. Toujours plus loin. Parce qu’elle fait exploser le cadre de ses parents, parce qu’elle ne veut pas être juste la fille parfaite. Elle veut être plus que ça Makoto mais parfois, elle ne sait pas comment le faire.

Alors qu’elle travaille à la bibliothèque, complètement absorbée par le chapitre qu’elle apprend. Elle découvre chaque ligne avec curiosité et essaie de tout mémoriser tout en prenant des notes pour synthétiser le chapitre de façon à pouvoir le réviser plus tard. Et puis, le fait décrire comme ça lui permet d’apprendre plus vite, elle intègre plus facilement lorsqu’elle écrit. Même si ça peut prendre du temps et paraître fastidieux, Makoto sait que pour réussir ses études, il faut s’en donner les moyens. Et soyons honnête, si elle avait intégré une école d’arts de la scène, elle aurait dû travailler aussi dur voir même plus. Chant, danse, théâtre, histoire de l’art, et encore d’autres matières qu’elle aurait dû maîtriser sur le bout des doigts et de chaque fibre de son corps. Même si cela l’aurait sans doute un peu plus passionné, bien évidemment. Parfois, étudier l’ennuie. Même si elle adore les animaux et que c’est un moyen pour elle d’avoir la paix, elle n’apprécie pas totalement ce qu’elle fait. Enfin, pas autant que la danse, c’est sûr mais bon. Cela pourrait être pire, elle aurait pu être forcée à étudier le commerce et la direction des entreprises. L’horreur totale. Enfin, perdue dans son chapitre, elle regarde son livre et prend des notes. Elle ne se rend pas compte qu’elle recommence. Mais quand il parle à nouveau, en lui signalant qu’elle recommence, Makoto relève le nez et sourit un peu gênée et dit : « Oh… ». Elle ne s’en rend pas compte en fait, elle ça ne la dérange pas, au contraire, elle en a besoin. Mais les autres en général ont très vite envie de l’étriper. Surtout lors des examens. Il reprend la parole et elle le regarde un moment répond : « Je suis désolée… Il paraît oui que je fais cet effet-là aux gens… ». Elle retient un léger rire puis dit : « Non, pas vraiment nerveux enfin… Je ne suis pas stressée, j’ai juste besoin de remuer, de bouger. C’est inconscient un peu comme des manies… ». Pourquoi Makoto raconte sa vie à un inconnu ? Surement parce que sinon il va finir par la faire virer de la bibliothèque et qu’elle a besoin de terminer d’étudier ces chapitres dans ces livres qu’elle ne peut pas emprunter. Elle reprend la parole et dit : « Oh fait, c’est Makoto… Enfin c’est plus sympa que mademoiselle… ». Et elle lui sourit aussi amusée que charmante. Elle n’a pas un mauvais fond. Enfin parfois c’est une adorable garce, mais là, elle n’a pas besoin de l’être.
ROMEO & JULIET
♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠
Who are you? : né le 5 janvier 2004, 21 ans, passionné par les animaux depuis sa plus tendre enfance. actuellement, il étudie afin de devenir zoologue, comme ses parents, persuadé que leur travail ne peut être laissé sans suite.
avatar
Shimizu Ran
Voir le profil de l'utilisateur
MessageLun 5 Juin - 14:59 (#)
J’aimerais avoir terminé mon travail avant de devoir quitter la bibliothèque, mais cette fille semble mettre un point d’honneur à déranger mon étude. Ses claquements, tapotements et autres bruits divers ont le don de m’énerver. Je ne sais pas, qu’elle aille les faire ailleurs, ces bruits, si elle en a tellement besoin ? Mon naturel pourtant calme est mis à l’épreuve par le comportement de cette fille, et même si je sais qu’elle ne le fait pas exprès, il m’est difficile de rester indifférent à ce boucan inutile. C’est pareil à la maison, avec ma « demi » sœur, quand elle commence à me raconter sa vie et que j’essaie d’étudier un point de matière important. Comme si tout était mis en œuvre pour m’empêcher de me concentrer et d’étudier. Après, je veux bien admettre que je suis facilement perturbé, lorsqu'il y a trop d'agitation dans mon environnement. Je ne suis pas irréprochable. Ce sont les années que j'ai passées dans la nature avec mes parents qui ont façonné cet aspect de ma personnalité.

« C'est un peu comme de l’hyperactivité ? » C'est un domaine dont je ne sais pas grand-chose, si ce n'est que certaines personnes éprouvent un besoin de bouger en toutes circonstances. J'étudie la zoologie, pas la psychologie. Mes yeux se posent sur le visage de la jeune femme. J'espère qu'elle fera plus attention, la prochaine fois, car je n'ai pas envie de devoir quitter la bibliothèque à cause d'elle ; c'est mon endroit préféré pour étudier. Vous me direz, je ne peux pas non plus la jeter hors de la salle parce qu'elle a des troubles compulsifs. « Enchanté, moi c'est Ran. »

Quelques visages se sont relevés en entendant notre conversation. Des visages mécontents dont on a troublé l'étude. Je pince les lèvres et réalise que cette fille n'a certainement pas terminé de s'agiter, si elle n'a pas conscience de ce qu'elle fait. Les mangroves attendront encore un peu avant de me révéler leurs secrets. Alors que je m'approche de l'étagère qui se trouve derrière Makoto pour y ranger mon livre, je pose discrètement les yeux sur son travail. Étrange. « Médecine vétérinaire ? » demandé-je par curiosité, les yeux glissants sur le livre qui se trouve devant elle.

— 恋のメロディー—


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Enfant de l'homme » ça vient  omega

 
ROMEO & JULIET
♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠
Who are you? : Etudiante & Danseuse
avatar
Miura Makoto
Voir le profil de l'utilisateur
MessageJeu 8 Juin - 16:34 (#)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I’m so cute, don’t hit me
Ft Shimizu Ran



C’est à la fois une malédiction et quelque chose dont elle peut s’amuser parfois. Il y a des gens qu’elle apprécie beaucoup ennuyer. Oui, il y a des fois où ça l’amuse beaucoup de taper sur le système des gens, particulièrement quand ceux-ci lui ont fait quelque chose de déplaisant. Oui, Makoto peut réellement être une peste, et elle adore qu’on la déteste. Du moment qu’on parle d’elle, tout lui va. Mais bon, elle ne fait pas tout le temps parce qu’elle aime qu’on l’aime aussi. Mais pas tout le monde, contrairement à certaines, elle n’a pas spécialement envie que tout le monde l’aime, mais elle aime bien avoir une certaine popularité tout de même. Elle est compliquée la danseuse, mais c’est aussi ça d’être habitée par le rythme. C’est aller de l’un à l’autre, danser d’un pied sur l’autre en permanence. Et elle apprécie les exercices d’équilibristes, mais vivre sa vie de cette façon n’a pas que des avantages et cela fait d’être quelqu’un de naturellement agitée, d’une certaine façon. Qui bouge tout le temps, qui a besoin de ça. Elle ne supporte pas de ne rien faire, elle a besoin de ça pour vivre, pour survivre.

Le garçon lui répond et elle le regarde. L’hyperactivité. Ses parents n’ont jamais cherché à le savoir, ils n’ont jamais posé la question et elle non plus. Parce qu’elle s’en sort bien, elle n’a pas vraiment de problème d’attention ou d’impulsivité. Elle est juste active. Alors elle répond : « Peut-être, mais pas aussi fort je pense… ». Elle sourit un peu amusée et elle dit : « Je crois que c’est plutôt comme si je prenais un cocktail de vitamines tous les matins… ». Ou pas, parce que certains le font mais n’ont pas forcément plus d’énergie au final. Elle ne peut s’empêcher de sourire amusée à nouveau. Parfois, elle a des idées et des associations étranges il faut le dire. Mais Makoto se fait plus l’effet d’une fille qui a un supplément d’énergie en plus. Parce qu’elle n’a pas vraiment d’autre problème. Elle est juste active, elle aime bouger, c’est un peu sa drogue. Puis, il se présente à son tour. Il s’appelle Ran. Elle lui sourit d’un sourire sympathique et chaleureux en lui répondant : « Enchantée aussi… ». Parce qu’elle l’est. Elle aime faire de nouvelles rencontres.

Aux regards courroucés de certains, Makoto répond un regard mauvais, presque fusillant. Parce qu’elle est comme ça. Ils ne font pas tant de bruit que ça et si les gens ne sont pas capables de se concentrer avec du bruit, alors qu’ils craignent pour leurs vies futures. Parce que dans le boulot, dans les entreprises, il faut pouvoir bosser avec du bruit, le bruit des gens, des téléphones, des conversations, de la ville. Oui, ils ne seront pas toujours dans une bibliothèque silencieuse. Elle les trouve insupportables parfois les gens. Mais c’est un peu une enfant capricieuse qui estime que les autres doivent faire ce qu’on attend d’eux. Ce qu’elle attend d’eux, particulièrement. Ce qui ne marche pas à tous les coups. Il se lève, elle le regarde aller ranger ses livres. Oh, il s’en va ? Elle fait une moue et lorsqu’il se penche pour regarder son livre elle répond : « Tout à fait… Et toi ? ». Elle se demande ce qu’il étudie, oui. Elle est curieuse, elle est humaine. Et elle est chaleureuse. Mais elle rajoute : « Ne t’en vas pas, j’essaie d’arrêter promis, je ferais plus attention… ». Oui, elle ne voudrait pas qu’il parte juste à cause d’elle. Même si cela ne la fait pas se sentir réellement coupable, elle sait que c’est sa faute, alors elle essaie de faire un effort, parce qu’elle sait que tout le monde à le droit de venir étudier ici.

ROMEO & JULIET
♠♠♠♠♠♠♠♠♠♠
Who are you? : né le 5 janvier 2004, 21 ans, passionné par les animaux depuis sa plus tendre enfance. actuellement, il étudie afin de devenir zoologue, comme ses parents, persuadé que leur travail ne peut être laissé sans suite.
avatar
Shimizu Ran
Voir le profil de l'utilisateur
MessageMer 21 Juin - 20:37 (#)
Il est rare que je m’énerve. J’ai toujours été d’un naturel très calme, patient. Mes parents m’ont appris à l’être dès mon plus jeune âge, parce qu’il me fallait être capable d’attendre en silence, parfois des heures durant, l’arrivée d’un animal qu’ils souhaitaient observer, et de ne pas le faire fuir une fois qu’il entrait dans mon champ de vision. Ne crie pas, Ran, me murmuraient-ils, l’index tendu devant les lèvres en espérant faire taire le petit garçon que j’étais, qui depuis plusieurs minutes agitait un doigt en direction de la petite créature qui venait d’apparaître. Oh oui, j’ai appris rapidement qu’il était plus sage de fermer sa bouche et de maîtriser ses gestes. J’ai appris que toute chose se mérite, et que le silence est un mythe, dans le monde actuel. La nature elle-même n’est que rarement silencieuse, après tout. Reste que le bruit, dans certaines conditions, devient un vrai problème. C’est le cas avec cette fille, dont le tapotement répétitif commence à m’agacer malgré moi, chose que je ne manque pas de montrer.

« C’est imagé, dis-je en riant, avant de reprendre. Pourtant tu n’as pas l’air de manquer d’énergie. » Loin de moi l’idée de la piquer. Sans la connaitre, je perçois l’énergie particulière qu’elle dégage. Peut-être fait-elle partie de ces personnes difficiles à fréquenter parce qu’elles sont épuisantes ? Trop vives, trop bavardes, trop motivées pour leur propre bien, en comparaison avec les autres personnes qui peuplent ce petit monde et qui, au contraire, aimeraient un peu de calme et de paix. Vous l’aurez compris, j’appartiens plutôt à cette seconde catégorie.

En tout cas, Makoto, si l’on oublie le comportement agaçant dont elle a pu faire preuve, n’a pas l’air bien méchante. Le jugement est peut-être hâtif. Je suis plus doué pour évaluer les animaux que mes semblables, mais j’aime penser que les autres ne sont pas mauvais. C’est peut-être faux. Reste que je ne suis pas du genre de ceux qui laissent leurs premières impressions prendre le dessus sur le reste. Je suis déjà suffisamment seul, il est inutile d’en rajouter une couche en sabotant toutes mes tentatives de sociabilisation à cause d’un ressenti ébauché.

« Zoologie, réponds-je en un sourire, après avoir obtenu la réponse de Makoto. Bon, puisque tu promets… Tu as besoin d’aide pour étudier ? » Certains préfèrent réviser seuls, mais d’autres aiment travailler en groupe, trouvent ça plus efficace. De mon côté, j’ai encore un peu de mal à identifier la méthode de travail qui me convient le mieux. Écrire ? Relire ? Répéter à voix haute ? Je ne suis pas un habitué des études, car j’ai obtenu mon diplôme secondaire par correspondance.

— 恋のメロディー—


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Enfant de l'homme » ça vient  omega

 
Contenu sponsorisé
Message (#)
 
(Ran) I'm so cute, don't hit me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alecnouneeeeet you're so so so cute gnii ! ♥ [PV Alec]
» CASSY SOLOMOS ☀ quand le monde entier te persécute, tu te dois de persécuter le monde.
» Quand le monde entier te persécute ... ♦ Maddox (UC)
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Le budget 2006-2007 de la Republique s'execute a petits pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AKAI ITO :: Tokyo :: Bunkyô :: Tōdai-
Sauter vers: