☙ Si ton personnage est inscrit au programme, n'oublie pas de venir demander ton couplage ici !


Partagez | 
 

 Harada Tôru • |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Chanteur
avatar
Harada Tôru
Voir le profil de l'utilisateur
MessageVen 2 Juin - 1:54 (#)
Harada Tôru

"Wake up and try again. Don’t be afraid, stand up. Don’t lose the way, no one can erase that heart"

Infos Générales

Nom: Harada
Prénom: Tôru
Âge: 27 ans
Date de naissance: 17.11.1998
Lieu de naissance: Tokyo
Nationalité: Japonaise
Métier: Chanteur
Situation financière: Aisée
Statut marital: Célibataire
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Groupe: Non inscrits

Histoire
L’ambiance était à son comble, le son des guitares résonnaient dans toute la salle accompagnée par des coups de batteries qui ne faisaient qu’ajouter du rythme à la musique. Lui était là, au milieu de la scène, le micro en main, à chanter à plein poumon alors que par moment, il n’était pas rare de découvrir un sourire border ses lèvres. C’était son rêve, sa passion et il l’avait accompli. La scène, la musique, le rock, ça avait toujours fait partie de lui, de sa personnalité et probablement que, plus que tout, il ne saurait pas comment vivre sans.

Malheureusement, il n'était pas arrivé là sans effort... La vie n'est pas un long fleuve tranquille et avant de se tenir sur cette scène avec fierté, le jeune homme avait du prendre sur lui puis avancer, sans jamais regarder derrière lui.

Tôru n’était pas voulu par ses parents, comme s’ils n’avaient pas déjà assez de dettes sur le dos, il avait fallu qu’un bambin montre le bout de son nez. Sa mère était une prostituée, probablement un peu droguée aussi, quant à son père, le jeune homme ne savait pas vraiment, il n’avait jamais osé demander. Ce n’était pas comme s’ils pouvaient avoir de grandes discussions, les seuls mots qu’il entendait de son géniteur étaient les insultes de ce dernier accompagné des coups qu'il lui donnait. Lui n’était qu’un pauvre enfant, il ne comprenait pas pourquoi toute cette haine ni ce qu’il avait fait de mal. Intérieurement, il avait commencé à les détester seulement il avait bien trop peur pour oser les affronter alors la plupart du temps, il restait enfermé dans sa chambre à prier à ce que la porte ne s’ouvre pas, laissant place à cet horrible homme qui aimait relâcher ses nerfs sur un petit garçon.

Hors, cela n’avait pas aidé Tôru à s’assagir et devenir quelqu’un d’adorable. Il aurait pu devenir cet élève timide, solitaire, qui cachait ses bleus et ne parlait pas beaucoup, par peur de ce qu’on lui ferait subir de plus bel mais... Ça n’avait pas été son cas. Il le savait, au fond, que ses parents ne le laisseraient pas tranquilles, qu’ils continueraient de le frapper, de le punir, s’il faisait des bêtises à l’école néanmoins c’était plus fort que lui. Il avait besoin de libérer toute cette rage qui fulminait en lui, qui le rongeait et qu’il ignorait comment contrôler. Alors des bêtises, il en faisait, plus que la normal... Il se battait avec tous ses camarades, parce qu’il voulait être respecté, il ne se gênait pas de leur voler leurs affaires et si on l’embêtait de trop près, il ripostait. Plutôt qu’essayer de le comprendre, on l’avait grondé, puni sans arrêt, lui reprochant chacun de ses faits sans jamais songé une seule fois que s’il avait des coups sur les bras, ce n’était pas forcément à cause des bagarres qu’il avait crée. Et le répéter à ses parents était la plus grave erreur qu’on avait pu commettre cependant, personne ne pouvait savoir. Tôru ne s’en plaignait jamais et si on lui donnait une leçon de moral, il riait, il se moquait. C’était après tout un moyen comme un autre d’aller de l’avant, de ne pas penser à ce qu’il se passerait le soir lorsqu’il rentrerait à la maison.

Tout ceci avait duré jusqu’à ses dix ans, jusqu’au jour où ne parvenant plus à le supporter, il s’était enfui de chez lui, des blessures sur la majorité de son corps, avec quelques difficultés à avancer. Pourtant, il avait marché pendant longtemps, jusqu’à l’hôpital le plus proche où sans se cacher, épuisé de ce qui lui arrivait, il n’avait pas hésité à dénoncer les ordures qu’étaient ses géniteurs.

La vérité était que cette période de son enfance, le jeune homme ne s’en rappelait pas vraiment. Bien sûr qu’il s’en souvenait mais intentionnellement, il avait tenté de rayer cette partie de son existence, pour ne pas se laisser dominer par des souvenirs trop sombres. Cela avait forgé son caractère, ça avait construit la personne qu’il était. Pendant plusieurs mois, il avait enchaîné les familles d’accueil, parce que intenable, chaque famille adoptive baissait les bras, ne parvenant pas à supporter ses bêtises, son comportement et encore moins ses crises de colère. Qu’est-ce qu’il y pouvait ? Faire confiance à nouveau lui était compliqué alors avant de se faire dévorer en premier, il avait pris cette tactique d’attaquer avant qu’on ne le fasse. Il n’était qu’un gosse, c’était son seul moyen de défense...

Ce qui le calma réellement était ce soir où, se promenant dans la rue avant de rentrer dans son énième nouvelle maison, il avait trouvé cette guitare jetée près des poubelles. Il ne savait plus combien de temps il avait passé, assis à terre, à s’amuser à faire aller ses doigts sur ses cordes qui n’étaient, en réalité, pas du tout accordées. Pour la première fois depuis si longtemps, il s’était perdu dans sa bulle, ne prêtant pas attention aux heures qui s’écoulaient, et il avait pu sentir ses palpitations naître dans son coeur. Ce qu’il attendait depuis tout ce temps, son échappatoire, sa liberté, il l’avait trouvé ce jour-là.

Tôru n’aurait pu dire si c’était par chance où si ça avait été un nouveau début pour lui, la roue qui avait tourné en sa faveur mais s’il y avait bien une chose qu’il se rappellerait toujours était la colère de ses parents adoptifs lorsqu’il était rentré. Malgré les bêtises qu’il avait pu commettre, les ennuis qu’il s’attirait souvent au collège, ils avaient continué à s’inquiéter pour lui et les perles qui brillaient dans les pupilles de sa mère, le garçon ne les avait jamais oublié. Ce jour-là fut pour lui une reconstruction, un recommencement et la volonté d’accomplir vraiment quelque chose.

Il n’était pas un jeune homme tout à fait comme les autres, c’était vrai. Contrairement aux autres élèves de sa classe, ses tenues  - réglementaires ou non - étaient toujours négligés, ses coiffures bien souvent colorés et ses professeurs n’avaient jamais cessé de le réprimander à ce propos. Les cours, soit il dormait, soit il les séchait, parce que ça ne l’intéressait pas et qu’il était ici par obligation, non par choix. Ses parents le grondaient la plupart du temps, ne sachant pas quoi faire pour que leur fils parvienne à se motiver et réussisse dans la vie. Ils n’étaient pas idiots, ils avaient compris que la seule chose que Tôru avait en tête était la musique, sa guitare et rien d’autre. La raison pour laquelle, ils ne la lui avaient jamais retiré même s’ils lui répétaient souvent que c’était bien d’avoir une passion seulement parfois, ce n’était pas suffisant pour survivre. Lui-même en avait conscience, s’il avait ses rêves, jamais il n’aurait pu imaginer en arriver là où il en était aujourd’hui, hors, l’école, c’était difficile, il n’aimait pas ça. C’était ennuyant, barbant et à part travailler dans la musique, il n’avait aucune idée de ce qu’il voudrait faire.

Malgré tout, étrangement, il avait passé chacune de ses classes, de justesse certes mais l’avantage était qu’au moins, il n’avait pas redoublé. Au lycée, son caractère n’avait pas réellement changé, il était toujours ce garçon je-m’en-foutiste, qui ne savait pas quoi faire de son avenir et qui préférait traîner dehors avec les copains, pas toujours des bonnes fréquentations, plutôt que dans une salle de classe. Toutefois, cela ne faisait pas de lui quelqu’un de méchant, il n’était pas mauvais. Simplement qu’il ne se gênait jamais à dire ce qu’il pensait, qu’il avait un style différent des autres élèves et qu’il n’était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds non plus. Une attitude qui avait eu le don d’en attirer plus d’une, hors, à ses yeux, il n’y avait qu’elle qui l’intéressait. Elle était si différente de lui, autant dire qu’elle était même son total opposé. Son visage était similaire à celui d’un ange, sa tenue était toujours soignée, ses cheveux toujours parfaitement coiffées. En plus d’être belle et intelligente, elle était aussi cultivée. Au contraire de lui, sa famille avait beaucoup d’argent et elle était proche d’eux. Tout les opposait, complètement tout. Elle était la fille parfaite, il était loin d’être l’homme parfait. Mais... Elle lui plaisait. Et parce qu’il était d’un naturel honnête, pas peur du ridicule ou de se faire rejeter, il avait tenté de l’approcher. Des rejets, au bout du compte, il en avait eu plusieurs néanmoins il n’avait jamais baissé les bras et ses efforts avaient fini par payer.

Il s’avérait qu’en réalité la jeune femme était secrètement intéressée également mais que pour elle, c’était plus difficile de l’admettre. Si lui n’avait que faire de l’image qu’il donnait, elle n’était pas comme ça. Ils étaient sortis ensemble, oui. Est-ce qu’il l’avait aimé ? Certainement. A cet âge, on ne sait pas vraiment ce qu’est l’amour cependant, il avait sincèrement tenu à elle. Il n’avait jamais su expliquer pourquoi cette étudiante plutôt qu’une autre. Elle avait cette particularité qui la détachait des autres et les moments qu’il avait passé à ses côtés avaient été formidable. Il y avait eu des hauts et des bas néanmoins en règle général, ils avaient toujours réussi à les surmonter, sauf durant les derniers mois où les disputes se faisaient de plus en plus fréquentes.

Elle lui reprochait son attitude, de ne pas vouloir poursuivre ses études et de ne pas avoir changé depuis qu’ils s’étaient rencontrés. Sur le moment, le jeune homme n’avait pas compris pourquoi elle souhaitait à tout prix à faire de lui ce qu’il n’était pas, pourquoi c’était si important pour elle à ce qu’il devienne quelqu’un d’autre, qu’il étudie plus sérieusement et porte des vêtements plus classes. Il ne l’avait réalisé que plus tard... Personne dans l’entourage de sa petite amie ne l’appréciait. Ils le voyaient comme un raté, comme un délinquant et qu’elle méritait beaucoup mieux qu’un tel garçon, parce qu’avec son style vestimentaire, ses faux tatouages, et ses piercings à ses oreilles, il n’y avait pas de doute quant au mal qu’il pourrait lui faire. Des maudits stéréotypes, des maudits ragots qui n’avaient fait que jouer en sa défaveur.

Il aurait pu faire des efforts, l’écouter et changer, cependant Tôru n’avait jamais été ce genre d’individus. Oui, les sentiments qu’il éprouvait pour elle étaient forts néanmoins si elle n’était pas en mesure d’aimer celui qu’il était réellement, cela ne servait à rien. Donc, après une énième dispute, il n’avait pas réfléchi longtemps avant de prendre la décision de mettre fin à leur relation. En y réfléchissant, la vie pouvait réellement être étrange et stupide parfois... Tôru était celui qui lui avait couru après pendant des mois mais au final, il était celui qui avait choisi de se séparer. Parce que derrière les apparences, il était rationnel, et s’il lui en avait voulu de favoriser son image à leur relation, il n’y avait rien d’autre qu’il aurait pu faire. Ils n’étaient pas fait pour être ensemble, voilà tout.

La fin de leur histoire marqua également la fin du lycée et si elle était parti à l’université, s’il ne l’avait jamais revu, lui avait construit sa vie de son côté. Les études, ce n’était pas fait pour lui, alors à la place, il avait commencé à enchaîner les différents petits boulots, de quoi se faire de l’argent, quitter la maison familiale pour s’installer dans un minuscule appartement. Plus tard, il avait commencé à chanter dans les bars, donnant de petits concerts, ce qui lui permis de se créer une certaine notoriété et agrandir son réseau social. Un travail qui l’aida à faire de merveilleuses rencontres ainsi que ceux qui, plusieurs mois après, devinrent les membres de son groupe de rock.

En parallèle à leur travail respectif, ils faisaient des représentations dans des salles restreintes, avec peu de monde mais suffisamment pour les laisser vivre de leur passion et continuer en tant que groupe. Une vidéo postée sur les réseaux sociaux leur donna un autre coup de pouce, un autre groupe de rock, populaire, les invitant à faire la première partie de leur concert. Petit à petit, Tôru voyait le bout de son rêve devenir réalité, soutenu par sa famille adoptive, par ses amis, il n’avait jamais abandonné. Et finalement, il avait payé le prix de ses efforts ce jour où une agence avait choisi de les engager, leur proposant un contrat qu’ils avaient signé.

Et maintenant, il se tenait sur cette scène à chanter avec tout son cœur, avec toute cette hargne, les chansons que lui-même avait écrite. Il n’était pas la plus grande star du rock cependant, sa notoriété n’avait de cesse de s’agrandir. Son passé n’était pas des plus glorieux, il n’avait pas été facile à surmonter non plus toutefois c’était parce qu’il n’avait jamais baissé les bras qu’il pouvait se tenir là à présent. Et si cette fille le regardait aujourd’hui, probablement qu’elle regretterait de ne pas avoir su regarder plus loin que ce que les apparences lui montraient. C’était trop tard désormais, lui avait continué de tracer son chemin et cette histoire était, comme le reste, rangée avec le passé.


Caractère
Sociable, bien que ça ne l’empêche pas de mettre des barrières avec les personnes qu’il ne connaît pas ♦ Il ne donne pas sa confiance facilement mais lorsqu’il le fait, ce n’est jamais à moitié ♦  De plus, c’est quelqu’un de très rancunier. Il est rare qu’il accorde une seconde chance ♦ Je-m’en-foutiste, il ne se prend pas la tête facilement et est plutôt du genre à vivre au jour le jour ♦ Il ne passe jamais par quatre chemins, s’il a quelque chose à dire, il n’hésitera pas à le faire même si parfois cela peut paraître trop direct ♦ Un brin arrogant, il l’est également, mais ça dépendra aussi des personnes qu’il aura en face de lui ♦ Il aime s’amuser, taquiner, faire l’idiot aussi néanmoins il a conscience des limites, de quand il peut plaisanter et de quand il doit être plus sérieux ♦ Tout comme, rationnel, il sait lorsqu’il faut abandonner et cesser de se battre pour une cause déjà perdue d’avance ♦ Cela n’en fait pas moins quelqu’un avec des ambitions, des projets et des rêves qu’il espère un jour pouvoir réaliser

Le projet Akai Ito, votre avis?
Tôru est quelqu'un de particulièrement indépendant et il ne croit absolument pas à la fiabilité d'Akai Ito. Il est loin d'être une personne romantique seulement il pense que ça doit se faire naturellement, non pas par une machine. Il trouve ça complètement stupide et s'il doit rencontrer l'amour à nouveau, il préfère que ça lui tombe dessus lorsqu'il ne s'y attend pas. L'idée qu'on essaie de lui dicter sa vie ne lui plaît pas et il a du mal à comprendre ceux qui se plient à cette idée là.

Behind the screen
Pseudo: Lauly
Âge: 24 ans
Présence: 5/7
Avatar: Tanaka Koki
Un petit mot?: I'm weak, but love youuu


— 恋のメロディー—


There is no time to stop
i ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. no, i ain't too flawless and no, i ain't the best. and no, i don't say sorry and no, i ain't perfect. i am the man.


boulette in love :
 
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Étudiante en journalisme / Agent d'accueil en salon de tatouages
avatar
Matsudaira Kira
Voir le profil de l'utilisateur
MessageVen 2 Juin - 9:48 (#)


Alala, tant de faiblesse face au Manager avec son bandana rouge... Oh, wait...

Anyway, I just have one thing to say :



Allez, see you soon petite biatch !! hrt hrt hrt

— 恋のメロディー—

Matsudaira Kira
How come being happy and making your dreams come true are two different things ? Even now, I still don't know why... The dreams we are chasing and the reality that is chasing us are always parallel... And they never meet.
Agent Ishikawa
★★☆☆☆☆☆☆☆☆
Who are you? : Informaticienne pour l'Ishikawa Corp.

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
75/150  (75/150)
avatar
Yoshida Kaori
Voir le profil de l'utilisateur
MessageVen 2 Juin - 10:09 (#)
Haaaanw :happy: :happy:
Re-bienvenue fufu Tu as bien fait de craquer ! :eye:

Il faut que je réponde à ton mp mais j'avais tout lu et tout :eye: Je suis contente de voir Tôru arriver !
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Chanteur
avatar
Harada Tôru
Voir le profil de l'utilisateur
MessageVen 2 Juin - 10:21 (#)
Kira ♥ ~



ahahah, sacré manager ptn, qui s'est fait arrêter 3 jours après

anyway, I also have just one thing to say :



looove      

Kaori ♥ ~ ooooh   merciiii  :happy:  :happy:
Ouiii j'attend ta rep fufufu  :eye: nous faudra des liens    :happy:

— 恋のメロディー—


There is no time to stop
i ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. no, i ain't too flawless and no, i ain't the best. and no, i don't say sorry and no, i ain't perfect. i am the man.


boulette in love :
 
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Musicien et mannequin

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
0/0  (0/0)
avatar
Sakai Akhira
Voir le profil de l'utilisateur
MessageVen 2 Juin - 11:30 (#)
Re-bienvenue boulette in love !

— 恋のメロディー—

I wouldn't change a thing about it
This is the best feeling This innocence is brilliant I hope that it will stay This moment is perfect Please don't go away I need you now And I'll hold on to it Don't you let it pass you by
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Chanteur
avatar
Harada Tôru
Voir le profil de l'utilisateur
MessageVen 2 Juin - 15:24 (#)
Merciii

— 恋のメロディー—


There is no time to stop
i ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. no, i ain't too flawless and no, i ain't the best. and no, i don't say sorry and no, i ain't perfect. i am the man.


boulette in love :
 
Love In Progress
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
100/150  (100/150)
avatar
Ahn Dae Hyun
Voir le profil de l'utilisateur
MessageVen 2 Juin - 16:56 (#)
ahh le gif des super nanas! :happy:
re-bienvenue à toi et amuse toi bien avec ce nouveau personnage surtout! :pliz: j'ai hâte de voir ce qu'il nous réserve!

— 恋のメロディー—

« can’t take my eyes off of you »

when you touch me, my body reacts I need you so I can live. every day, every night, I can feel you. you’re so beautiful, I can’t take my eyes off of you.
Agent Ishikawa
★★★★☆☆☆☆☆☆
Who are you? : 12.12.1999, cet enfant de décembre est âgé de 26 ans et travaille en tant qu'agent de patrouille Ishikawa gradé

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
125/200  (125/200)
avatar
Kobayashi Koichi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageVen 2 Juin - 20:07 (#)
Rebienvenue petite nouille
tu connais la maison (a)

— 恋のメロディー—



Lucky One — The moment I rage like the storm And you stop in my world You are my only one The moment I discover you You shine more radiantly I’ll be the lucky one ; © me'ow



Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Chanteur
avatar
Harada Tôru
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSam 3 Juin - 5:34 (#)
Dae Hyun ~ Ouais je le trouvais fun xDD et vu que je suis faible, il est pour moi merci beaucoup en tout cas

Koichi ~ Ouii comme ma poche emo Merciii hrt

— 恋のメロディー—


There is no time to stop
i ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. no, i ain't too flawless and no, i ain't the best. and no, i don't say sorry and no, i ain't perfect. i am the man.


boulette in love :
 
Love In Progress
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Who are you? : Mannequin et chanteur dans le groupe Amhert de VK.

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
100/150  (100/150)
avatar
Mune Maeshi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSam 3 Juin - 8:38 (#)
Tellement de classe en cet homme **
Rebienvenue parmi nous avec Tôru

— 恋のメロディー—

until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) le chant des sirènes.
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Chanteur
avatar
Harada Tôru
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSam 3 Juin - 10:52 (#)
Happy qu'il te plaise :happy:

Merciii ♥♥

— 恋のメロディー—


There is no time to stop
i ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. no, i ain't too flawless and no, i ain't the best. and no, i don't say sorry and no, i ain't perfect. i am the man.


boulette in love :
 
Rainbow Love
♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Who are you? : 25 ans, né le 04.02.1999 à Tokyo ♦ Japonais pure souche ♦ Médium trop swaggy ♦ World travaller ♦ Unconscious

Compte Ishikawa
▬ Love Rate:
125/200  (125/200)
avatar
Ogawa Shota
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSam 3 Juin - 23:36 (#)
REBIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE KITTY CAT AVEC CE DARK REBEL EMO


Tu es validé(e)!


En tant que nouveau membre du forum, il y a quelques choses que tu dois savoir! Pour commencer, tu es désormais validé! Tu l'as sûrement déjà vu, mais tu as gagné 10 points en postant ta fiche. C'est pas top? Ne pars pas si vite! Avant de jouer, il te reste quelques petites choses à faire. Par exemple, visiter les liens suivant, histoire d'être fin prêt(e) à t'amuser parmi nous!



Bon jeu parmi nous

— 恋のメロディー—



Can't be beaten
Everyone fears me so I’m untouchable man, but why can’t you honestly refuse me in the end ? I’m like an antinomy to you, but I’m part of you. Accept me as I am, forget your fearful worries, enjoy the pain you can endure.
Contenu sponsorisé
Message (#)
 
Harada Tôru • |
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sanosuke Harada Version 2
» Clan Harada

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AKAI ITO :: Premiers pas :: Base de donnée A.I. :: Données certifiées-
Sauter vers: