☙ Si ton personnage est inscrit au programme, n'oublie pas de venir demander ton couplage ici !


Partagez | 
 

 Bye bye dignity [Ft. Tôru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Avocate
avatar
Suwa Natsume
Voir le profil de l'utilisateur
MessageMer 28 Juin - 21:33 (#)
Bye bye dignityTôru & NatsumeQue faites-vous de vos samedis soirs libres ? Vous sortez, vous en profitez pour voir vos amis ou pour passer du bon temps. Eh bien pas Natsume. Non, pour sa part, elle a posé un jour de congé uniquement pour jouer les baby-sitters auprès de sa sœur Aiko venue à Tokyo pour assister au concert de l’un de ses groupes préférés. Ce n’était pas la première fois que Natsume se voyait obligée de l’accompagner mais elle espérait bien que ce soit la dernière. Sa sœur, toujours lycéenne, avait des airs de groupie qui rendait toujours Natsume mal à l’aise lors de ces concerts. Et, en l’occurrence, elle connaissait désormais par cœur le répertoire de ce groupe pour avoir accompagné sa petite-sœur à plus d’une dizaine de leurs concerts. La plupart du temps, l’avocate finissait pas avoir le regard ailleurs et à compter les minutes jusqu’à sa libération. Aujourd’hui encore, elle se retrouvait accoudée à la barrière de sécurité attendant que les lumières s’éteignent et que la musique commence à s’élever.

Le pire d’en tout ça, c’est qu’elle ne se contentait pas de jouer les mentors auprès de sa lycéenne de sœur. Non, en plus, elle se trouvait mêlée à son petit groupe de fans enragées armées de pancartes et grigris en tout genre. Et encore, ce n’est rien. Rien en comparaison du temps qu’elle devait passer à attendre pour un concert qu’elle n’était au départ pas hyper impatiente de voir. Parce qu’elle venait attendre dès les premières lueurs du matin à l’entrée pour être sûre que la petite bande puisse être au premier rang. Et la journée en devenait terrriiiiblement longue. C’est typiquement dans ces moments-là que Natsume avait hâte que sa sœur soit majeure. Elle aurait pu refuser, c’est vrai. Mais ce serait mal connaître sa mère et ses pouvoirs de persuasion infaillibles. Entourée de cris en tout genre, Natsume leva les yeux vers la scène. Les instruments étaient en place mais rien ne semblait pouvoir justifier une telle excitation. Très franchement, pour sa part, elle aurait fui depuis longtemps si elle avait été l’un des musiciens. Ils étaient terrifiants tous ces fans enragés.

Les musiciens arrivèrent finalement et l’agitation dans la salle s’intensifia. Natsume, collée à l’une des immenses enceintes, n’arrivait même pas à discerner clairement la musique. Les personnes derrière elles se mirent ensuite à danser et Natsume s’accrocha à la barrière pour éviter d’être balancée dans tous les sens. Elle se sentit écrasée en avant et chercha son souffle. Impossible, ils étaient tous complètement frappés ! « BAAAANDE DE DEBILES !!!! AU SECOUUURS ! » Victime d’un coup de tête venant de l’arrière, elle sentit une vive douleur lui enserrer le crâne et la scène devant elle se mit à tanguer jusqu’à devenir de plus en plus floue. Ensuite, plus rien. Il lui sembla sombrer comme dans un rêve. Inconsciente qu’on la faisait passer par-dessus la barrière pour qu’un agent de la sécurité ne la conduise à l’infirmerie, elle ne se réveilla que quelques heures plus tard. Allongée sur un lit d’un blanc immaculé, elle entrouvrit difficilement les yeux.  Elle avait un mal de crâne affreux et une horrible lumière aveuglante l’empêchait de discerner autour d’elle. Elle referma les yeux et tâtonna autour d’elle.

Elle voulut se relever mais se retrouva plaquée contre le matelas à cause de la douleur à sa tête. Elle entrouvrit un œil. Toujours cette lueur. Franchement, qui s’était amusé à diriger une lampe en plein dans son visage ? Un peu sonnée, elle leva le bras en l’air. « Où suis-je… » Elle attrapa du vide et laissa retomber son bras. Etait-elle morte ou échouée au bord d’une plage telle une naufragée ? « Je veux ma maman… » Elle tapa des poings contre le matelas et se redressa brusquement. Mauvaise idée, tout se mit à tourner autour d’elle et elle retomba sur l’oreiller. Avec une grimace mécontente, elle continua à divaguer. « Mince… Je... Je suis bien morte. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Chanteur
avatar
Harada Tôru
Voir le profil de l'utilisateur
MessageDim 2 Juil - 10:08 (#)
Bye bye dignityTôru & NatsumeCette jeune fille, Tôru avait commencé à la reconnaître. Ce n’était pas la première fois qu’il la voyait à l’un de ses concerts, le plus souvent toujours au devant de la scène. Qu’avait-elle de si particulière pour qu’il la repère ? Probablement le fait que contrairement aux autres fans ici présentes, elle n’avait clairement pas l’air de s’amuser. Cela aurait pu le déstabiliser, l’offenser, néanmoins à la place, ça avait toujours eu le don de le faire sourire. Parce qu’il ne comprenait pas ce qu’elle faisait là, ni pourquoi elle se tuait à venir si elle n’était pas une admiratrice de ses musiques. Tout le monde ne pouvait pas apprécier le rock, il en avait conscience mais pourquoi se forcer à assister à un spectacle si on savait d’avance que ça ne nous intéressait pas ? Du haut de la scène, évidemment que non, il n’était pas capable de deviner la raison. Il n’avait pas constamment les yeux rivés sur elle, la salle était immense et la plupart de temps, il était simplement dans sa bulle, imprégné par ce qu’il chantait, entièrement déconnecté de la réalité.

Aujourd’hui encore, cette demoiselle, le chanteur l’avait remarqué et n’avait pu s’empêcher de lui sourire amusé avant de repartir dans ce show qu’il faisait si bien, attirant le public à chanter, danser avec lui. C’était parfait. C’était ce dont il avait toujours rêvé et chaque nouvelle représentation lui procurait des sensations de plus en plus intenses. Personne ne pouvait comprendre ô combien la musique était tout ce qu’il avait. Il n’y avait qu’à voir ô combien il était déchaîné sur scène pour le ressentir. Sans parler de son chant dans lequel il transmettait toutes ses émotions, à en perdre haleine parfois.

Cependant, pendant un court lapse de temps, cette bulle dans laquelle il était se brisa à la vue de la jeune femme en question qui s’était effondrée et de l’affolement des fans autour d’elle. La musique s’estompa peu à peu jusqu’à ne plus jouer du tout et le rideau se ferma directement après. Les membres du groupe descendirent dans les coulisses, discutant à ce propos, jusqu’à ce qu’on leur annonce que la situation avait été prise en charge et qu’il n’y avait pas de quoi se tracasser, la pauvre victime se reposant à l’infirmerie. Tous parurent plus soulagés bien que de nouveau sur scène, le chanteur demanda naturellement à son public d’être plus vigilent, de faire attention, qu’ils étaient ici pour s’amuser et que ça l’inquiéterait si quelqu’un d’autre était encore blessé. Par la même occasion, il en avait profité pour leur donner des nouvelles de la jeune fille puis le concert avait repris.

Après trois heures de show, les Crimson Spades quittèrent enfin la scène, chacun s’essuyant le visage à l’aide de serviettes que le staff leur donnait. Epuisé mais le coeur battant d’excitation, Tôru partit directement prendre une douche et se changer avant de rejoindre sa loge où ses affaires l’attendaient. Ce n’était qu’en sortant qu’il croisa son manager, à qui il se permit de demander comment se portait la demoiselle ayant été blessé durant le spectacle. Vraisemblablement, elle se trouvait encore à l’infirmerie.

Il était célèbre, oui. Lorsqu’on le voyait hurler sur scène ou juste si on restait fixer à son apparence quelque peu rebelle, il était difficile de s’imaginer que derrière ce visage de dur, se cacher un jeune homme plutôt tendre. Cette histoire l’avait sincèrement inquiété et puisqu’il s’agissait de son concert, bien sûr que Tôru culpabilisait. Qui serait-il s’il partait comme un sauvage alors que la demoiselle était encore là ?
Il n’avait pas réfléchi bien longtemps avant de se saisir de son sac, prendre une bouteille d’eau fraîche puis se diriger là où se reposait la blessée. L’infirmière qui s’était occupée d’elle lui expliqua qu’elle avait du prendre un sacré coup à la tête, rien d’alarmant mais que par précaution, ce serait sûrement plus raisonnable qu’elle aille consulter à l’hôpital une fois réveillée. Elle lui donna ensuite son nom située sur la place de concert puis le laissa entrer dans la pièce s’il le désirait.

Ce n’était qu’après l’avoir remercié et que la dame soit partie que l’artiste s’aventura doucement, à l’intérieur. Toutefois, Natsume, de son prénom, était apparemment réveillée et la remarque qu’elle avait lancé, déclarant être morte, l’amusa plus que de raison.  

- Je ne pense pas, non, Dit-il calmement en s’avançant, le sourire aux lèvres, Est-ce que vous vous sentez un peu mieux ?

Une fois près du lit, il se saisit du tabouret où il s’installa dessus, déposant la bouteille d’eau sur le meuble à côté.

- Ce serait sûrement plus judicieux de vous emmener à l’hôpital.

Parce qu’à première vue, même si elle semblait consciente, elle avait l’air de divaguer et qu’elle ait dormi autant n’était peut-être pas un très bon signe non plus.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

— 恋のメロディー—

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
There is no time to stop
i ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. no, i ain't too flawless and no, i ain't the best. and no, i don't say sorry and no, i ain't perfect. i am the man.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] :
 
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Avocate
avatar
Suwa Natsume
Voir le profil de l'utilisateur
MessageDim 9 Juil - 15:32 (#)
Bye bye dignityTôru & NatsumeFranchement, mourir assommée lors d’un concert en y accompagnant sa peste de sœur avait quelque chose de pitoyable, non ? Natsume se retint de pleurer comme un bébé et inspira profondément. Si le concert s’était arrêté, il continuait puissance mille dans sa tête. Qu’est-ce qu’elle avait mal au crâne ! Et puis, tout ce blanc autour d’elle. Il ne pouvait pas la rendre plus accueillante leur infirmerie ? Avec cette atmosphère blanchâtre accentuée par les lumières, elle avait vraiment l’impression d’être passée dans l’autre monde. Mais il faut bien admettre aussi qu’elle n’avait pas les idées tout à fait claires. Elle ne sursauta même pas en prenant conscience de la présence de quelqu’un tout prêt d’elle et se contenta de lever les yeux avec lassitude. Elle fronça les sourcils. Déjà, elle voyait flou, et puis il ne lui disait rien du tout ce gas. Elle se frotta les yeux tout en continuant à fixer son visage, ou ce qu’elle réussissait à discerner.

Il ne pensait pas ? Il ne pensait pas quoi ? Le visage de Natsume se crispa en une grimace d’incompréhension. C’est à elle qu’il parlait ? A moins que… Elle n’était pas morte ? Si son mal de crâne ne la plaquait pas à l’oreillet, elle se serait bien levée pour entamer une danse du ventre. A vrai dire, elle avait encore des choses à faire dans cette vie. Elle sourit faiblement et comme une débile. Sûre, on avait dû lui administrer quelque chose. Le problème, c’est qu’elle ne supportait pas les calmants et que le fonctionnement de son cerveau, d’habitude plutôt vif, s’en trouvait fortement ralenti. L’homme lui demanda alors si elle se sentait un peu mieux. « Pas vraiment. J’ai l’impression… L’impression que le batteur de tout à l’heure a pris ma boîte crânienne en otage. » Elle faisait référence au batteur du groupe, dont elle admirait les prouesses, étant fan de cet instrument, avant qu’elle ne perde connaissance.

Elle cligna plusieurs fois des yeux. Il lui sembla que l’inconnu s’installait sur un tabouret prêt d’elle. L’hôpital ?!! Natsume hocha plusieurs fois la tête. Elle refusait catégoriquement d’y aller. Mais où était-elle déjà ? Elle se releva difficilement sur l’oreiller. « Docteur, vous n’êtes pas un docteur n’est-ce pas ? » A part ça, elle se sentait très très bien. Le visage de l’homme commença à lui dire quelque chose, de même que le son de sa voix. Elle se creusa les méninges, jusqu’à se souvenir où elle se trouvait. « Le concert ! » Elle se redressa brusquement en position assise et hors d’elle. « Où est l’idiot qui m’a pris pour un punching ball ?! » Elle regarda tout autour d’elle avec un air féroce avant de rapporter son attention sur l’homme tout prêt d’elle. « Est-ce que c’est vous ? » Avec un air méfiant, elle le scruta de la tête au pied. Il ne s’en tirerait pas si facilement si c’était lui. Elle remonta ses manches et dressa ses poings devant elle. Le monde, lui, continuait de tourner autour d'elle comme si elle était à bord d'un manège.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Chanteur
avatar
Harada Tôru
Voir le profil de l'utilisateur
MessageMer 12 Juil - 4:41 (#)
Bye bye dignityTôru & NatsumeCette fille était vraiment particulière. Même à moitié dans les vapes, elle était encore capable de déblatérer tout un tas de bêtise bien que Tôru était tout à fait en mesure de comprendre sa comparaison. Si le batteur frappait si fort dans sa tête, c’était signe qu’elle était encore sonné par l’accident qui s’était passé quelques temps plus tôt. Et le chanteur s’en excusait. Ses fans étaient normalement beaucoup plus respectueuses, c’était la première fois qu’une telle chose arrivait et il avouait être un brin choqué. Lors du prochain concert, il promettait d’en informer la sécurité et de leur demander de prêter attention à ce qu’il n’y ait plus autant de débordement. Cela ne le rassurait pas de savoir que des personnes pouvait être blessé pendant une représentation, ça l’inquiétait même... Il faisait de la musique parce qu’il avait tout un tas d’émotion à transmettre, qu’il espérait qu’au travers de ses chansons, il puisse parvenir à toucher le coeur des gens. Son but n’était aucunement de créer des accidents et si certaines personnes de son public n’était pas capable de comprendre cela, alors il ne les voulait pas. C’était dangereux... Cette demoiselle aurait pu sincèrement se faire très mal puis à l’heure actuelle, rien n’était dit à ce que cela ne soit pas grave... Il n’aimait pas ça. Même s’il ne la connaissait pas, il était tracassé pour elle. Parce que derrière ses grands airs de rebelles, il se cachait en vérité un homme qui avait le coeur sur la main, qui se souciait plus facilement de ce qui l’entourait que de sa propre personne. Si on se demandait pourquoi, c’était certainement à cause de ce passé qui l’avait touché... Après avoir connu la solitude, la souffrance et l’incertitude, il savait mieux que quiconque à quel point, c’était important d’avoir quelqu’un sur qui on pouvait compter. On n’a pas idée ô combien un sourire à le pouvoir de sauver une personne, de la tirer de ses ténèbres les plus obscures et lui montrer qu’avec un peu de courage et de volonté, il y a toujours une once de lumière quelque part.

Un faible rire quitta alors les lèvres du chanteur tandis qu’il certifiait ne pas être docteur. Hors, le fait qu’elle ne veuille pas se rendre à l’hôpital l’inquiétait plus que de raison. Par précaution, ce serait tout de même plus judicieux de passer quelques examens pour s’assurer que tout était normal. Mais parce qu’il serait le premier à ne pas vouloir se rendre à la clinique même si on l’y forçait, il avait préféré ne pas insister pour le moment.
Ses paupières se mirent à papillonner sous la surprise lorsqu’elle s’assit subitement sur le lit et s’il ne discernait pas tout, il constatait que peut-être, elle n’allait pas si mal. Il sourit doucement, amusé par sa réaction, et bien qu’il gardait une distance raisonnable entre eux, il s’était penché pour replacer correctement son oreiller.

- Non, ce n’est pas moi, Déclara Tôru gentiment, songeant que bien qu’il n’était pas ce type, il était la raison pour laquelle le concert avait eu lieu, Mais avant de vous inquiéter pour ça, vous devriez vous allonger et vous reposer. Surtout si vous ne voulez pas aller à l’hôpital.

Sur ses dires, il se saisit de la bouteille qu’il avait apporté pour l’ouvrir et le tendre à sa vis-à-vis.

- Prenez ça, ça vous fera du bien.

Normalement, il ne devrait pas être là... Il était le chanteur d’un groupe réputé, il n’avait pas besoin de se montrer aussi avenant et aussi présent pour des personnes qu’il ne connaissait pas. Sauf que cette fille, même s’il ignorait pourquoi elle venait, elle s’était rendu plusieurs fois à ses concerts donc il la considérait comme une de ses fans. Et ses fans lui étaient aussi précieux que sa propre famille, peu importait ce qu’il se passait, il refusait d’en laisser tomber ne serait-ce qu’un seul. Eux l’avaient toujours soutenu jusqu’au bout, c’était grâce à eux s’il pouvait se tenir debout sur une scène et parce qu’il les aimait sincèrement, il voulait en prendre soin.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

— 恋のメロディー—

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
There is no time to stop
i ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. no, i ain't too flawless and no, i ain't the best. and no, i don't say sorry and no, i ain't perfect. i am the man.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] :
 
Contenu sponsorisé
Message (#)
 
Bye bye dignity [Ft. Tôru]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AKAI ITO :: Tokyo :: Bunkyô-
Sauter vers: