☙ Si ton personnage est inscrit au programme, n'oublie pas de venir demander ton couplage ici !


Partagez | 
 

 Trust is earned when actions meet words • | FT. Kira ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Chanteur
avatar
Harada Tôru
Voir le profil de l'utilisateur
MessageVen 14 Juil - 6:27 (#)
Trust is earned when actions meet words
Kira & Tôru


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Tôru avait préféré ne pas relever lorsque la jeune femme choisit volontairement de dédramatiser la situation. Il la remerciait intérieurement, parce qu’il comprenait pourquoi elle avait fait ça, cependant lui n’était pas capable de plaisanter sur ce sujet là. Si seulement... Il aurait préféré que cela ne soit qu’à cause d’un agenda trop chargé, rien de tout cela ne serait arrivé. Il n’aurait pas à stresser chaque matin en se réveillant, ni même chaque soir avant de s’endormir. Il n’aurait pas eu à affronter de plus bel ses démons du passé, ni à être condamné à devoir resté allongé dans ce lit à cause d’un problème aux côtes. Non, décidément pas, il n’était pas en mesure de rire à ce propos... Ces derniers jours avaient été particulièrement intenses, forts en émotion, et traumatisant. S’il allait mieux, s’il essayait de ne pas trop y penser et qu’il continuait de sourire pour ne pas trop s’enfoncer, ce n’était pas si facile. Il ne pouvait pas oublier en un claquement de doigts... Il n’avait jamais pu effacer ses images de cette époque lointaine, comment aurait-il pu si rapidement surmonter les évènements récents ? La différence d’autrefois était qu’aujourd’hui il avait mûri, qu’il était plus apte à réfléchir et qu’il n’était pas seul non plus.

Sans l’interrompre alors, le regard rivé sur sa vis-à-vis, le chanteur l’écouta attentivement et en silence. Il pensait qu’au bout du compte, qu’elle se soit « confesser » de cette manière n’était pas une si mauvaise chose. Puisque rien ne présageait à ce qu’elle l’aurait fait tout court plus tard... Et le concernant, ça lui avait permis de se remettre en question, de réfléchir à ses sentiments puis de comprendre que s’il ne faisait rien, il ne serait pas capable d’arranger la situation. C’était vrai qu’il avait été plus que surpris ce jour-là, complètement pris de cours, alors qu’une telle idée ne lui avait jamais traversé l’esprit. Surtout lorsqu’il pensait à la manière dont ils s’étaient rencontrés après toutes ces années, qu’au début, ça avait été électrique et que s’il remontait à encore plus loin, ils n’étaient pas proches par le passé. Elle avait même cherché à le dévaloriser. Comment aurait-il pu se permettre que parmi tous les garçons qui pouvaient exister sur la terre, Kira aurait porté un particulier sur sa personne ? Il s’excusait sincèrement d’avoir eu une réaction aussi stupide à cet instant là seulement ça avait été plus fort que lui. Il n’avait pas eu le temps de réfléchir que les mots s’étaient échappés de ses lèvres instinctivement... Oui, il était extrêmement confus. Oui, il l’était toujours à l’heure actuelle mais beaucoup moins qu’il ne l’avait été l’autrefois. Parce que plus qu’être confus, il connaissait l’étendu de ce qu’il éprouvait, c’était juste tellement nouveau pour lui qu’il ne savait pas comment il était censé s’y prendre. Et aussi car se lancer dans une nouvelle relation l’angoissait plus qu’il ne l’avouait à haute voix. Un engagement n’était pas quelque chose à prendre à la légère, et cela signifiait clairement accepter de s’ouvrir entièrement, de donner l’opportunité à l’autre de le poignarder à coeur ouvert... Ses pensées étaient autant paradoxales les unes des autres, et justement en parler, l’aiderait peut-être à éclaircir certains points que le jeune homme n’était pas en mesure de résoudre tout seul.

- Je pense qu’au contraire, il y en a des choses à dire, Finit par répliquer Tôru, le plus sérieusement du monde.

Il ne lui avait pas demandé d’en discuter sur un coup de tête. Il l’avait fait puisque à ses yeux, c’était nécessaire d’en parler et que contourner autour du sujet ne les fera jamais avancer.

- Tu ne me mets pas la pression. Mais j’y ai réfléchi moi aussi... Et je sais que tout ceci ne serait pas arrivé s’il n’y avait pas un minimum quelque chose.

Traduction, si Kira ne l’intéressait pas, qu’elle n’était qu’une fille parmi tant d’autres, il n’aurait pas couché avec elle. Même en étant ivre. Il ne se permettrait pas non plus d’être aussi proche d’elle qu’il ne l’avait été dernièrement. Il ne se sentirait pas aussi apaisé lorsqu’elle était à ses côtés et ne paniquerait pas à l’idée d’être rejeté. Des réflexions qu’il, pour le moment, ne parvenait à émettre à haute voix. Il n’avait jamais été doué pour cela... Il respectait ces hommes qui sans le moindre embarras, réussissait à faire la plus belle des déclarations qu’il soit. Qu’il ne s’agisse de sa famille, ses amis ou ses amours, Tôru n’avait jamais réussi à exprimer clairement tout ce qu’il avait sur le coeur, ô combien il leur était reconnaissant et les aimait.

- Tout ça, qu’est-ce que c’est pour toi ? L’interrogea-t-il alors, plongeant ses prunelles au creux des siennes.

Si elle n’avait pas besoin de mots, ce n’était pas son cas. Il lui était nécessaire de comprendre ce qu’elle en pensait et ce qu’elle désirait à propos de leur relation. Lui ne serait jamais capable d’avancer s’il ne savait pas ce qu’elle voulait. Il ne saurait jamais comment il était censé réagir, à quel point il pouvait se rapprocher ou à quel point il était plus judicieux de garder certaines distances.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

— 恋のメロディー—

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
There is no time to stop
i ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. no, i ain't too flawless and no, i ain't the best. and no, i don't say sorry and no, i ain't perfect. i am the man.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] :
 
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Étudiante en journalisme / Agent d'accueil en salon de tatouages
avatar
Matsudaira Kira
Voir le profil de l'utilisateur
MessageVen 14 Juil - 8:01 (#)
Trust is earned when actions meet words
Tôru & Kira


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Si son initiative avait été maladroite, elle espérait qu’il ne lui en tiendrait pas rigueur. Comme elle l’avait déjà souligné, elle n’était pas assez prétentieuse pour insinuer pouvoir comprendre ses sentiments à ce sujet. Elle savait que chacun vivait différemment son expérience face à la douleur, et un traumatisme aussi conséquent, pour sûr qu’il n’allait pas passer au-dessus avec un simple battement de cil. Kira avait simplement voulu faire en sorte de détourner le sujet, pour qu’il ne se sente pas obligé de l’aborder encore une fois. Elle estimait l’avoir suffisamment indisposé en l’ayant ainsi noyé de questions la dernière fois, en ayant probablement appuyé sur des blessures sur lesquelles il n’avait pas forcément envie de revenir… Elle ne savait pas vraiment s’il évitait le sujet parce qu’il ne souhaitait réellement pas l’aborder, ou “simplement” parce que c’était trop difficile pour lui. Quoi qu’il en soit, elle avait préféré lui éviter de revenir encore une fois sur cet épisode éprouvant.

Elle avait donc essayé, tant bien que mal, de lui expliquer ce qu’il s’était passé pour elle, le jour où tous ces mots lui étaient sortis sans réfléchir. Elle non plus, n’aurait jamais imaginé en arriver là, après leurs retrouvailles houleuses. Oh oui, elle avait été impitoyable et terriblement mauvaise, dans ce magasin. Mais remettons les choses dans leur contexte : Tôru était un homme exécrable incapable de se tenir dans un restaurant, doublé d’un pervers qu’elle recroisait un peu trop souvent à son goût, à cette époque. Elle s’était sentie menacée et si lui était du genre à faire le gros dos et à montrer les dents, Kira, elle, lui avait immédiatement sauté à la gorge en l’attaquant sournoisement pour asseoir son “autorité”. Et quand on voyait la façon dont elle s’était faite agressée bien des semaines plus tard, sa paranoïa n’était-elle pas amplement justifiée ? Le fait est qu’elle avait immédiatement changé de comportement dès qu’elle s’était aperçue de son erreur. Car même si elle pouvait parfois faire preuve de mauvaise foi, admettre ses fautes était quelque chose de très important pour elle. Elle avait culpabilisé, mais le mal était déjà fait… Alors elle avait juste essayé de se comporter aussi normalement qu’elle ne l’aurait fait avec n’importe qui d’autre, en le considérant cette fois, comme un véritable être humain.

Bien qu’elle ait voulu lui faire comprendre qu’elle ne voyait pas d’inconvénients à ce qu’ils en reste là pour le moment, car ils pourraient toujours constater par eux-même comment la situation évoluerait entre eux, ce dernier lui indiqua qu’au contraire, il estimait qu’il y avait bien des choses à dire. Elle l’écouta très attentivement, et ne put contenir ce petit sourire tendre, et un brin satisfait lorsqu’il lui avoua que rien de tout cela ne serait jamais arrivé s’il ne se passait pas quelque chose de son côté non plus. Une relation, quelle qu’elle soit, se construisait toujours à deux, et si elle était prête à assumer seule sa confusion en attendant qu’il puisse prendre le temps d’y réfléchir, cela lui faisait quelque chose d’entendre qu’il n’était pas indifférent. Mais la question qu’il lui posa ensuite, en plongeant son regard dans le sien, lui arracha un petit rire gêné qui traduisit son malaise. << C’est un peu vague, comme question, ça… >> déclara-t-elle en se mordillant la lèvre inférieure, manifestement troublée. Un long silence s’installa, pendant lequel elle tenta tant bien que mal de remettre toutes ses idées en place. En vain. Alors, sans grande conviction, elle déclara :

<< Je ne saurais pas comment l’expliquer, c’est… Un sentiment que je n’arrive pas vraiment à comprendre, mais qui est bien là… J’ai beaucoup de mal à gérer mes émotions, je réagis de façon excessive face à beaucoup de situations, mais… Je ne sais pas, tu as été présent pour moi à des moments où rien ne t’obligeait à m’offrir ton soutien… Et… Tout ça, dit-elle en désignant sa main dans la sienne, ce genre de choses, ça a tendance à vite me faire perdre les pédales. Elle marqua une pause, avant de reprendre. La plupart des gens sont catégorisables en moins de quelques jours. Pas toi. Et… Je suis intimement convaincue qu’il y a encore de très belles choses à découvrir à ton sujet. >> Elle lui sourit gentiment. Prise un peu au dépourvue, elle n’avait pas été capable de réfléchir posément à ce qu’elle pouvait bien lui répondre, et avait simplement exprimé les premières idées qui lui étaient passées par la tête. Elle n’était pas sûre que c’était ce qu’il attendait d’elle, mais bon, cela avait au moins le mérite d’être sincère. Elle haussa ensuite les épaules en levant les yeux au plafond. << J’ai pas grand chose à t’offrir, tu sais… Mais je ferais de mon mieux. >> Jusqu’à présent, faire de son mieux lui avait toujours apporté réussite. Mais aujourd’hui, qu’elle voyait où cela avait pu la mener, elle commençait sérieusement à douter de ses propres arguments...



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

— 恋のメロディー—

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Matsudaira Kira
How come being happy and making your dreams come true are two different things ? Even now, I still don't know why... The dreams we are chasing and the reality that is chasing us are always parallel... And they never meet.
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Chanteur
avatar
Harada Tôru
Voir le profil de l'utilisateur
MessageVen 14 Juil - 8:56 (#)
Trust is earned when actions meet words
Kira & Tôru


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sûrement qu’il aurait du être plus explicit dans ce qu’il souhaitait savoir néanmoins comme il l’avait déjà répété, Tôru n’était pas très doué lorsqu’il s’agissait de conversation sérieuse. Tout ce qu’il savait était qu’il avait besoin de connaître exactement ce qu’elle ressentait, ce qu’elle pensait de la relation que tous deux avaient et qu’est-ce qui l’attirait tant chez lui pour qu’elle se retrouve troublée ? Lui avait beau réfléchir, tout remettre en ordre dans sa tête, il ne comprenait pas. Et dans le fond, probablement que lui-même n’aurait pas pu expliquer pourquoi elle et pas une autre. C’était un tout. C’était l’attention qu’elle lui avait accordé, la douceur de ses gestes, la chaleur qu’elle lui offrait et cet effet agréable qu’elle avait d’apaiser si facilement son coeur. Il avait su trouver en elle ce qu’il n’avait jamais trouvé chez une autre. Ce n’était même pas une question d’apparence, tout était dans le caractère, dans le charisme qu’elle dégageait... Elle avait eu le don de l’étonner à plusieurs reprises, d’être présente pour lui là où il ne l’aurait jamais attendu et petit à petit, la place qu’elle occupait avait commencé à s’agrandir. C’était un sentiment indescriptible... Quelque chose sur laquelle il n’aurait pas pu mettre de mots si on lui avait demandé. Hors, paradoxalement, il n’avait pas hésité une seconde à lui poser la question à elle. Lui ignorait quoi en penser, il ignorait ce qu’il désirait et ce qu’il rebutait... Chacune de ses réflexions se mélangeaient, s’entrechoquaient dans sa tête sans qu’il ne puisse trouver ce qu’il préférait, partagé entre le désir et la peur. Avoir pris l’habitude de ne jamais s’attacher aux personnes qui l’entouraient ne l’aidait pas à voir plus clair, à avancer avec plus de sérénité... Après avoir été blessé pendant tant d’années, il n’avait pas envie de prendre un nouveau risque puis de se retrouver brisé dans une horrible solitude. Sauf que s’il ne tentait l’expérience, il ne saurait jamais si ça en valait la peine ou non. C’était compliqué.

De plus bel, l’artiste l’écouta avec attention, observant chacune de ses réactions lorsqu’elle parlait et il ne la coupa pas dans son monologue. Et s’il avait espéré que sa réponse ne diminue son trouble, ça avait eu le don de le perturber encore plus. Parce que chaque détail avait son importance et qu’il n’était pas certain de vouloir se lancer dans une relation si au bout du compte, il n’était qu’un homme de passage, qu’un homme qui lui avait offert de l’affection lorsqu’elle en avait besoin. Il comprenait que son côté mystérieux et imprévisible l’intriguait cependant il ne parvenait pas à sortir de sa tête ce que Kira lui avait rétorqué quelques secondes plus tôt.

En silence, le garçon lui arbora un tendre sourire à son tour, la remerciant intérieurement qu’elle soit prête à faire de son mieux pour lui. Seulement, était-ce suffisant ? Ne finirait-elle pas par se lasser ? Sa personnalité était incomparable à celles des autres, il était loin d’être un homme parfait et il avait sûrement bien plus de défauts que de qualités. S’il finissait par ne plus lui accorder autant d’attention qu’au début et que quelqu’un se montrait plus présent à cet instant là, l’abandonnerait-il pour cette personne là ? Sans parler du fait qu’il y aurait des moments où il serait souvent absent, voyageant pour son groupe, que cela soit au Japon ou à l’étranger. Parviendrait-elle à accepter cela pour toujours ? Pensif, et peu sûr de lui, il inclina doucement son visage sur le côté avant de passer une main nerveuse derrière ses cheveux.

- Et si quelqu’un t’accorde autant, voir plus, d’attention que je l’ai fait, Ne résista pas à répliquer le chanteur d’un ton qui s’avérait très calme mais tout aussi sérieux que ses rétorques précédente, Est-ce que tu pourrais si facilement t’en enticher ?

Au moins, on ne pouvait guère lui reprocher de tourner autour du pot. Il avait toujours été ainsi, plutôt direct lorsqu’il avait besoin de savoir quelque chose... Et particulièrement en ce moment où il avait du mal à tout discerner.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
[/quote]

— 恋のメロディー—

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
There is no time to stop
i ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. no, i ain't too flawless and no, i ain't the best. and no, i don't say sorry and no, i ain't perfect. i am the man.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] :
 
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Étudiante en journalisme / Agent d'accueil en salon de tatouages
avatar
Matsudaira Kira
Voir le profil de l'utilisateur
MessageVen 14 Juil - 10:47 (#)
Trust is earned when actions meet words
Tôru & Kira


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Il y a toujours un revers à la médaille. Si l’honnêteté de Kira pouvait s’avérer appréciable, parfois, elle manquait peut-être un peu d’assaisonnement. Puisqu’il lui avait dit vouloir parler, et qu’il lui posait des questions, il était inconcevable pour elle d’atténuer ses propos pour pouvoir le brosser dans le sens du poil. Hors de question de commencer comme ça. Alors non, elle n’avait pas réalisé que Tôru puisse se projeter au point de s’inquiéter du danger que pouvaient représenter “les autres”. Elle n’aurait d’ailleurs pas su dire s’il s’agissait de projection, ou simplement s’il essayait de voir si l’intérêt qu’elle lui portait n’était dû qu’à cette facette de lui-même. L’attention était certes quelque chose dont elle avait insatiablement besoin, mais s’il n’y avait eu que ça… Pour sûr que son choix ne se serait pas porté sur Tôru. Sa démonstrativité était relativement nouvelle, il s’était tout de même montré froid et distant à plusieurs reprises à son égard, alors probablement qu’elle n’aurait pas cherché à creuser davantage s’il n’y avait eu que ça. Mais le fait qu’il lui pose ce genre de question ne l’indisposait pas, bien au contraire. Elle fut ravie de constater qu’il s’intéressait suffisamment à elle, et à ce qu’elle pouvait ressentir pour essayer de la comprendre. Elle appréciait aussi son ton franc et très direct.

<< Je ne vais pas te mentir, ça va dépendre de toi. >> rétorqua-t-elle spontanément. << Tout dépend d’à quel point tu serais prêt à t’investir. Ce n’est pas qu’une question d’attention, mais de sincérité. J’apprécie tes gestes parce que tu as agi de façon désintéressée envers moi… En tout cas c’est comme ça que je l’ai ressenti. Si… Je dis bien si, insista-t-elle pour qu’il ne prenne pas cela pour une exigence tacite, on décide de partir sur quelque chose de sérieux, et qu’il s’avère que je peux vraiment te faire confiance… >> Un petit sourire étira ses lèvres. << … Tu n’as même pas idée de ce que je serais prête à faire ne serait-ce que pour voir un sourire sur le visage des personnes que j’aime. Je n’ai pas peur de l’engagement, j’ai juste peur de perdre mon temps avec les mauvaises personnes. >>

Si son intérêt pouvait être très facilement attirée, pour sa loyauté, c’était autre chose. Oui, elle était prête à donner énormément et sans retenue, mais elle n’était pas non plus naïve au point de s’investir corps et âme pour n’importe qui. Pour sa meilleure amie, elle serait prête à tout donner : Son orgueil, sa dignité, ses objectifs, toutes ces choses n’avaient plus aucune valeur face à la force de ses sentiments pour elle. Elle n’avait aucune honte à affirmer qu’elle donnerait sa vie sans la moindre hésitation pour son bonheur, parce qu’elle savait que cette dernière en aurait fait de même pour elle. Si elle n’avait même pas été capable ne serait-ce que d’assumer publiquement sa relation avec Kay, c’était uniquement parce qu’elle avait sentie que cette dernière n’aurait jamais été prête à s’investir autant qu’elle n’aurait pu le faire pour elle. Sa dévotion était obsessionnelle et sans la moindre faille, mais encore fallait-il la gagner.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

— 恋のメロディー—

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Matsudaira Kira
How come being happy and making your dreams come true are two different things ? Even now, I still don't know why... The dreams we are chasing and the reality that is chasing us are always parallel... And they never meet.
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Chanteur
avatar
Harada Tôru
Voir le profil de l'utilisateur
MessageVen 14 Juil - 11:20 (#)
Trust is earned when actions meet words
Kira & Tôru


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]S’il n’avait rien dit sur le sujet, Tôru était reconnaissant que Kira prenne ses questions au sérieux et qu’elle ne s’en vexe pas non plus. Il avait conscience d’être un peu trop directe parfois néanmoins il n’avait pas envie de perdre son temps avec des futilités. A quoi cela lui servirait-il de tourner autour du pot si au bout du compte sa question finale restait la même ? On ne lui avait jamais appris à comment être moins brusque dans ses paroles et ne pas frustrer les autres... Et ce n’était pas plus mal. Il n’aimait pas mentir rien que pour faire plaisir à son interlocuteur alors si jamais ce dernier prenait de travers ses paroles, il était prêt à s’expliquer encore et encore cependant il n’irait pas mentir. Tout comme si la jeune femme lui avait demandé pourquoi ceci le tourmentait tant, pourquoi est-ce qu’il avait absolument besoin de savoir cela, il aurait été honnête. Il lui aurait avoué que c’était une information qui l’avait déstabilisé, qu’il ne désirait pas être un homme parmi tant d’autres et qu’il n’avait pas non plus envie qu’elle finisse par l’abandonner sous prétexte qu’elle avait finalement trouver quelqu’un de mieux... Il avait des tas de défauts, il n’était pas certain d’être capable de lui offrir toute l’attention dont elle voulait, d’être constamment présent pour elle et des hommes mieux que lui, il en existait probablement des tas. Son attitude était imprévisible, lui-même ne savait pas toujours comment il allait réagir et se surprenait parfois. Un jour, il pouvait être extrêmement tactile, souhaitait plus que tout de l’avoir à ses côtés puis passer un agréable moment avec elle et soudainement, avoir besoin qu’on lui rende quelque peu son espace vitale. Quand Kira le catégorisait comme un chat, elle n’avait certainement pas tort... Puisqu’il agissait toujours en fonction de ses envies et si ça ne lui convenait pas, il tournait le dos. Est-ce qu’elle était sérieusement prête à supporter cela ? Elle était loin d’avoir tout vu de sa personnalité... Et elle déclarait que tout dépendait de lui toutefois le chanteur n’en savait rien... Il n’avait jamais su comment s’adapter aux autres, s’il se sentait en danger, soit il attaquer, soit il faisait demi-tour. Le plus souvent, c’était les autres qui apprenaient à s’adapter à sa personne jusqu’à ce que petit à petit, il se sente assez confiance pour établir un nouveau cercle d’intimité.

Ce qu’elle lui avouait le faisait tendrement sourire, puisque sans être capable d’expliquer pourquoi, il l’avait trouvé mignonne. Il l’imaginait bien ainsi, à se démener pour ses proches et donner tout ce qui était en son pouvoir pour leur bonheur. Cela leur faisait un point commun, il était exactement le même. Relâchant délicatement sa main, il changea de position pour s’assoir sur le lit, s’adossant contre le dossier derrière lui tandis que ses bras se longèrent le long de ses jambes. En guise d’acquiescement, le jeune homme avait hoché la tête cependant le fait qu’il ne prononce pas un mot de suite était simplement un signe comme quoi il s’était quelque peu perdu dans ses réflexions.

- Je ne sais pas, Déclara-t-il après plusieurs minutes de silence, Je serais le premier à tout donner pour mes proches également...

Même ce qu’il avait de plus précieux, après tout n’avait-il pas déjà dit que pour son meilleur ami, il n’aurait pas hésité à sacrifier sa carrière, parce que son entourage était bien plus important que sa propre personne.

- Et quand je donne ma confiance, je ne le fais jamais à moitié.

Une chose qu’il avait merveilleusement prouver aujourd’hui d’ailleurs.

- Seulement, Reprit doucement Tôru, Je ne sais pas. Ca me fait un peu peur.

Qu’est-ce qui lui disait qu’elle serait satisfaite d’un gars comme lui, qu’elle ne le jetterait pas pour un autre parce qu’il n’avait pas pris assez soin d’elle et qu’il ne s’était pas montré assez attentionné ? Les vraies relations sociales étaient probablement son plus gros point faible. Et lorsque la jeune femme l’interrogea sur l’identité de ses craintes, le chanteur avait machinalement dérivé son regard en sa direction avant que d’un geste maladroit, ses phalanges s’attelèrent à triturer le bracelet qui entourait son poignet. Comment était-il censé expliquer cela ?

- L’engagement ? Je n’ai toujours compté que sur moi-même et s’engager, ce n’est plus une question de confiance. C’est plus que ça, c’est se livrer à coeur ouvert à l’autre et je n’ai jamais fait ça.

Pas même avec Sayuri. Parce qu’à cette époque, il n’était encore qu’un débutant, qu’il n’avait pas tout à fait conscience de ses actes et qu’au plus profond de lui-même, il ne lui faisait pas sincèrement confiance. A présent qu’il était un adulte, c’était complètement différent. L’engagement n’avait pas la même valeur qu’à ce moment-là... Il n’était pas habitué à s’attacher sincèrement à quelqu’un, pas de cette façon là et si ça l’effrayait, c’était parce qu’il se connaissait, qu’il savait que ses sentiments continueraient de s’amplifier et qu’il serait d’autant plus vulnérable.



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

— 恋のメロディー—

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
There is no time to stop
i ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. no, i ain't too flawless and no, i ain't the best. and no, i don't say sorry and no, i ain't perfect. i am the man.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] :
 
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Étudiante en journalisme / Agent d'accueil en salon de tatouages
avatar
Matsudaira Kira
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSam 15 Juil - 12:11 (#)
Trust is earned when actions meet words
Tôru & Kira


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Si les interrogations de Tôru auraient pu paraître indélicates ou maladroites aux yeux de quelqu’un d’autre, Kira était à mille lieues de raisonner de cette façon. Elle avait toujours apprécié les gens francs; et la vérité, aussi dure puisse-t-elle être difficile à entendre, était pour elle toujours plus estimable que le plus agréable des mensonges. Elle aimait savoir clairement à quoi s’en tenir, elle aimait qu’on lui dise les choses telles qu’elles étaient vraiment… Et puis elle se prenaient suffisamment la tête toute seule, elle n’avait pas besoin qu’on lui rajoute matière à tergiverser. C’était une fille qui se posait énormément de questions, d’ordinaire… Mais là, étrangement, elle semblait beaucoup plus sereine que le chanteur. Sans doutes parce qu’elle ne se projetait pas autant. C’était une façon comme une autre de se protéger… Émettre trop d’hypothèses sur l’avenir augmentait ses chances de finir déçue, au bout du compte. Elle était très bien placée pour savoir que lorsqu’on essayait de considérer toutes les perspectives d’une situation, le scénario qui finissait par nous tomber dessus était toujours celui qui n’avait jamais été envisagé. Voilà pourquoi elle avait voulu apprendre à vivre au jour le jour, à essayer de ne plus s’angoisser pour des éventualités qui ne se réaliseraient probablement jamais. Ce n’était pas tous les jours facile, mais elle avait réussi à faire beaucoup de progrès sur cet aspect-là de sa personne.

Quand le garçon vint s’adosser contre la tête de lit, elle entreprit de s’installer elle aussi plus confortablement et ramena ses jambes sur le matelas pour s’installer en tailleur. La réponse qu’il lui fournit la fit doucement sourire. Considérant qu’il n’avait pas hésité une seule seconde à secourir cette inconnue dans la rue, elle n’avait aucun mal à croire qu’il était du genre à s’investir à fond auprès des personnes pour qui il avait de la considération. Elle hocha la tête à sa seconde déclaration, avant de froncer les sourcils en signe d’incompréhension lorsqu’il déclara que “cela” lui faisait peur. Elle l’interrogea donc sur la nature de ses craintes, et l’écouta très attentivement. Un bref silence s’installa, et la journaliste reprit immédiatement son propos :

<< Donc, si je comprends bien le problème, c’est de devoir ouvrir ton coeur qui te fait peur, c’est ça ? >> récapitula-t-elle. Elle le regarda droit dans les yeux, avant de lui accorder un nouveau sourire. << Ok, laisse-moi te dire une chose : Ce n’est absolument pas comme ça que ça se passe. Ton coeur, tu l’ouvres uniquement si tu te sens prêt à le faire. On ne fait pas les choses parce qu’on le doit, on les fait parce qu’on en a envie; et si ça doit arriver, ça se fera naturellement. Le jour où ton problème deviendra : “J’ai besoin d’ouvrir mon coeur, mais ça me fait peur”, là, il y aura matière à se sentir préoccupé. Il n’y a pas de règles à suivre pour ce genre de choses… >> Elle lui sourit de plus belle. << Et je déteste les règles. Mais il ne faut surtout pas que tu t’inquiètes pour ça. Sois toi-même; le reste se fera tout seul. Et si ça ne marche pas… Et bien, au moins, tu auras essayé. Tu n’apprendras jamais à nager si tu as peur de te mouiller… Cela ne veut pas dire que tu dois commencer avec la brasse papillon ! >> Conclut-elle sur un ton plus léger.

Toute aussi curieuse et inquisitrice qu’elle puisse être, elle comprenait parfaitement que chacun puisse avoir besoin de son jardin secret. Elle aussi, elle avait son petit monde, et elle n’avait pas l’intention d’en ouvrir les portes en grand à la seconde où elle aurait décidé de se poser avec quelqu’un. C’était quelque chose qui prenait du temps, qui se construisait. Évidemment que cela pouvait faire peur, et elle partait du principe que si cela effrayait le jeune homme à ce point, c’était qu’il n’était tout simplement pas prêt à le faire. Cela signifiait-il pour autant qu’il ne le serait jamais ? Absolument pas. Tout vient à point à qui sait attendre. Et Kira ne se sentait nullement tourmentée par le temps que cela risquait de pouvoir lui prendre.
La jeune femme eut elle aussi une brève pensée pour Sayuri, à ce moment-là. Ce qu’il venait de lui avouer ne la surprit pas plus que de raison : Après tout, ils n’étaient qu’au lycée à cette époque. Rare étaient les personnes qui savaient comment aimer à dix-sept ans. Cependant, un détail l’interpella : Il n’avait donc pas eu de relation “sérieuse” depuis lors ? Toutes celles d’avant avaient-elles pris la fuite au moment où il avait évoqué cette histoire d’engagement, ou comment ça se passe ? Il faut dire qu’en tant que “star”, beaucoup devaient s’intéresser davantage à sa notoriété publique et à son porte-feuille plutôt qu’à ses angoisses personnelles… Cela ne devait pas être facile, pour lui non plus… Et cela expliquait sûrement pourquoi il semblait attacher à travers ses mots, tant d’importance à la confiance.



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

— 恋のメロディー—

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Matsudaira Kira
How come being happy and making your dreams come true are two different things ? Even now, I still don't know why... The dreams we are chasing and the reality that is chasing us are always parallel... And they never meet.
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Chanteur
avatar
Harada Tôru
Voir le profil de l'utilisateur
MessageDim 16 Juil - 11:42 (#)
Trust is earned when actions meet words
Kira & Tôru


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Qu’est-ce qui lui faisait peur ? Mettre des mots sur cette sensation était compliqué... C’était plus que se livrer à coeur ouvert. Parce que, ce qui lui racontait Kira était quelque chose dont le chanteur avait déjà conscience. Certainement qu’exprimer exactement le fond de ses pensées était difficile et probablement qu’en réalité, il ne parvenait pas à les avouer à haute voix. Evidemment qu’il ne pourrait pas se donner entièrement à quelqu’un en quelques jours, qu’une relation ça ne se construisait pas tout seul mais à deux. Hors, comment lui dire que c’était sûrement ça le problème ? Bien qu’il était entouré par ses amis, sa famille, il avait toujours eu l’habitude d’être seul. Que cela soit dans ses actes, dans ses décisions ou dans ses réflexions. Il n’avait pas pour habitude d’avoir une personne à ses côtés, il ne savait pas vraiment ce que signifiait construire une relation ni comment il était censé réagir. Peut-être que plus que l’engagement, ce qui l’effrayait était le changement... Le fait que sa vie ne soit plus la-même sous prétexte qu’il n’était plus tout seul, qu’il devrait adapter ses choix en fonction de l’autre. Puisque l’amour, c’était plus qu’un vulgaire sentiment. On n’agissait pas indépendamment et les décisions, on les prenait à deux... Aimer quelqu’un, c’était accepter le fait qu’il nous manquait une partie de nous-mêmes et que l’autre moitié se retrouvait dans la personne qu’on aime. C’était terrifiant de devoir penser pour deux, de se dire qu’un misérable faux pas pouvait détruire une relation tout entière... Mais aussi égoïste que cela puisse être, plus qu’avoir peur de la blesser elle, il avait peur d’être celui qu’on blesserait. Il lui avait clairement fait comprendre ses défauts, qu’il n’était pas le meilleur des exemples néanmoins Kira avait choisi de l’accepter malgré ça. Hors, et si ce n’était que des paroles en l’air, si au bout du compte elle ne parvenait pas à supporter son mauvais caractère ou pire, qu’elle rencontre quelqu’un de beaucoup mieux ? Oui, au contraire d’elle, Tôru avait don de se projeter loin et de se poser énormément de questions. Seulement, après avoir passé plus de dix années enfermées dans la solitude, à prier à ce qu’on vienne le sauver, n’attendant qu’à être aimé, on ne pouvait pas lui en vouloir de s’interroger autant.

Ses relations jusque là n’avaient pas été des plus profondes toutefois ce n’était pas forcément la faute de ses ex-petites amies. C’était lui qui, pas assez confiant, n’avait pas voulu essayer de continuer plus loin. Probablement aussi qu’il ne les aimait pas suffisamment pour croire en elle. Aucune d’entre elles ne l’avait mis à l’aise, ni n’avait respecté ce qui le rebutait le plus. Elle n’avait jamais essayé de le comprendre, ce qui plutôt que le motiver à changer, n’avait fait que le braquer. Kira, de nouveau, était différente. L’une des raisons pour laquelle le jeune homme ne cessait d’hésiter et qu’avant de prendre une décision, il voulait voir à quel point elle était capable de s’investir dans une relation, à quel point son intérêt pour lui était important ou non.

Doucement, souriant légèrement, Tôru avait machinalement secoué sa tête à sa longue rétorque avant de la regarder dans les yeux de plus bel.

- Je sais tout ça, Déclara-t-il, Ce n’était pas vraiment ce que je voulais dire... C’est pas facile à expliquer.

Lui-même était totalement perdu, incapable de saisir qu’est-ce qui lui faisait le plus peur ? C’était un tout. Et il savait très bien que s’il ne se jetait pas, il ne pourrait jamais savoir s’il passait à côté de quelque chose de bien ou non.

- Juste... Ne m’en veut pas si je fais des conneries, okay ?

Et c’était censé sous-entendre quoi ça ? Assurément sa manière d’avouer qu’il n’avait aucunement l’intention de stagner, de rester seule toute sa vie puis d’accorder une chance à l’avenir. Sa façon de dire qu’il était prêt à s’engager mais qu’il ne fallait pas lui en vouloir s’il se comportait parfois comme un idiot. Parce que oui, ça lui faisait peur, cependant Tôru a toujours été une personne persévérante qui plutôt que de fuir, choisissait de courir la tête la première. Peut-être que c’était un mauvais choix, qu’il en souffrirait atrocement plus tard toutefois c’était un cercle vicieux. S’il ne tentait pas, il regretterait de ne pas avoir essayé.




✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

— 恋のメロディー—

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
There is no time to stop
i ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. no, i ain't too flawless and no, i ain't the best. and no, i don't say sorry and no, i ain't perfect. i am the man.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] :
 
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Étudiante en journalisme / Agent d'accueil en salon de tatouages
avatar
Matsudaira Kira
Voir le profil de l'utilisateur
MessageDim 16 Juil - 15:08 (#)
Trust is earned when actions meet words
Tôru & Kira


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le chanteur lui parut effectivement un peu confus. Il réfléchissait beaucoup, semblait peser ses mots. Si effectivement, il avait toujours eu l’habitude de ne compter que sur lui-même comme il le lui avait suggéré plus tôt, ce genre de discussion ne devait pas faire partie de ses principaux domaines d’expertise. Et une fois de plus, le fait qu’il prenne malgré tout la peine d’essayer de lui parler et de l’écouter, fit se manifester en elle un nouveau sentiment de reconnaissance et de satisfaction.
<< Il y a tout un monde qui sépare la théorie de la pratique… >> lui avait-elle répondu. << Si déjà tu as conscience de tout ça, c’est un bon début. Mais tu verras, tu pourrais te surprendre toi-même. >> ajouta-t-elle, accompagnant ses mots d’un sourire. Il était très rare qu’elle se montre ainsi confiante lors d’un échange si sérieux… Mais, sans être capable de dire pourquoi, elle croyait foncièrement en ce qu’elle venait d’avancer.

<< Je serais tentée de te dire la même chose, mais j’ai pas envie de t’effrayer tout de suite ~ >> l’avait-elle raillé à son tour. Plus que de “faire des conneries” à proprement parlé, c’était de ne pas être à la hauteur qui l’inquiétait un peu. Et s’il finissait par la trouver trop envahissante ? S’il estimait qu’elle ne respectait pas assez le rythme qu’il avait choisi de suivre ? Là encore, paradoxalement, et malgré toutes les angoisses auxquelles elle était en proie… Elle, n’avait pas peur de finir blessée. Parce qu’il n’y avait qu’une seule personne capable de la détruire : C’était elle-même. Si leur histoire ne marchait pas, elle savait que peu importe le temps que cela pourrait lui demander, elle arriverait à se reconstruire. Mais si elle devait marcher, alors peu importe les difficultés qu’ils devraient affronter, ils trouveraient des solutions. Non, à ses yeux, un “misérable faux pas” ne pouvait pas briser une véritable relation. Cela ne voulait pas dire que les actions des autres ne la touchaient pas, bien au contraire. Mais tout le mal que les gens pouvaient lui faire, elle savait au fond d’elle que si cela l’affectait tant, c’était uniquement parce qu’elle avait choisi de les laisser faire. Elle avait beau passer son temps à se tourmenter et se remettre en question, au final, ces moments de doutes étaient aussi ce qui la rendait plus forte. Reconsidérer sa personne et se faire face à elle-même, lui permettait de prendre conscience de sa véritable valeur, au-delà du regard des autres, et arriver à discerner ce dont elle était réellement capable. Elle était souvent dure envers elle-même, mais l’insatisfaction n’était-elle pas l’un des principaux symptômes lié à l’ambition ?

Elle était ce genre de fille, à se laisser ronger par ses préoccupations, à facilement se sentir abattue… Mais la différence, c’était que lorsqu’elle touchait le fond du gouffre, elle arrivait toujours à trouver un moyen de rebondir. Là où certains se laisseraient lentement dévorer par les ténèbres, elle, semblait puiser sa force dans chacune des cicatrices qui lui avait été infligée. Alors non, ce qui pouvait l’attendre avec Tôru ne lui faisait pas peur. La petite étudiante était intimement convaincue que quoi qu’il arrive, aimer quelqu’un n’était jamais une perte de temps. Si elle avait affirmé le contraire à Kay par pure mauvaise foi, elle n’en croyait pas un mot. Les gens ne devraient jamais avoir honte ou regretter les choses qui ont pu les faire sourire. Et si l’amour pouvait rendre très vulnérable, c’était un risque pour lequel elle n’avait absolument pas peur de payer. Si cette fois-là, elle avait délibérément menti face à son ex, il ne s’agissait que d’un mécanisme d’auto-défense. Son attitude l’avait blessée, alors instinctivement, elle avait ressenti ce besoin de la blesser à son tour.

Là était le contrepoids de toute la bienveillance dont elle pouvait faire preuve : Elle était capable d’accepter beaucoup de choses, mais quand ses limites étaient atteintes, elle prenait un malin plaisir à voir souffrir ceux qui lui avaient porté préjudice. Toute aussi repentie qu’elle pouvait être, cette partie sombre de sa personnalité n’avait jamais réellement disparue. Et c’était sans doutes ce qui l’avait poussé à se comporter aussi mal avec Tôru au supermarché : Elle était persuadée qu’il était une mauvaise personne, alors, inéluctablement, elle avait ressenti ce désir de lui faire du mal. Il lui arrivait assez souvent de penser que si l’Enfer existait vraiment, elle y avait sûrement déjà sa place attitrée pour toutes les choses horribles qu’elle avait pu ne serait-ce qu’envisager ou imaginer… Sans parler de celles qu’elle avait déjà faites. Alors si Tôru lui aurait dit égoïstement craindre de se retrouver blessé, nul doute qu’elle aurait été la première à comprendre et à approuver son sentiment. Cela ne voulait pas dire que la vie à deux n’était pas faite pour lui pour autant. Elle lui avait accordé un nouveau sourire, car il lui avait semblé comprendre dans sa dernière phrase, qu’il se sentait prêt à essayer quelque chose. Et à vrai dire, en cet instant, Kira n’en attendait pas plus.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

— 恋のメロディー—

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Matsudaira Kira
How come being happy and making your dreams come true are two different things ? Even now, I still don't know why... The dreams we are chasing and the reality that is chasing us are always parallel... And they never meet.
Tokyoïte
♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Who are you? : Chanteur
avatar
Harada Tôru
Voir le profil de l'utilisateur
MessageLun 17 Juil - 6:30 (#)
Trust is earned when actions meet words
Kira & Tôru


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]La conversation si sérieuse sembla prendre fin peu à peu et si Tôru aurait pu à son tour ajouter quelque chose, il avait préféré se taire puis répondre à son sourire par une tendre esquisse. Un silence avait alors commencé à naître dans la pièce cependant il n’y avait rien d’oppressant, au contraire, il n’était pas si désagréable. Même si intérieurement, stupidement, le jeune homme n’avait pu s’empêcher de songer un « Et maintenant ? ». Parce que, d’accord ils avaient parlé, mais qu’est-ce que tout cela signifiait ? Devait-il conclure qu’ils étaient ensemble ou non ? Probablement que oui, ce qui avait le don de le déstabiliser plus qu’il ne le montrait. Si on lui avait dit dés le départ que Kira deviendrait un jour sa petite amie, il n’aurait jamais pu le croire. Il en aurait certainement rit pendant longtemps, exclamant que c’était tout à fait impossible. Hors tant de choses s’étaient passées ces derniers mois, des choses qu’il n’aurait jamais imaginé non plus et qui les avaient aidés à se rapprocher. La journaliste n’était plus cette adolescente de l’époque mais sûrement qu’un jour, Tôru devrait l’interroger à ce sujet là également. C’était du passé, il n’avait pas envie de continuer à être rongé par cette époque toutefois, malgré tout, il avait besoin de savoir... Il n’aimait pas avoir des questions sans réponses et ça l’aiderait assurément à avancer. Peut-être que ça l’empêcherait de douter autant qu’il ne le faisait à l’heure actuelle, peut-être que ça lui permettrait de comprendre et qu’il oserait admettre que comme lui, la jeune femme avait grandi. On ne pouvait pas être la même personne que celle d’il y a des années néanmoins en fonction des individus, certains deviennent pires que ce qu’ils n’étaient déjà puis d’autres finissent par réaliser leurs erreurs, par les regretter et décident de devenir quelqu’un de meilleur.

Le jeune homme n’était pas capable de comparer puisque à part traîner avoir Sayuri et l’avoir critiqué, il ne connaissait rien d’elle. Il ne s’intéressait pas non plus au mal qu’elle avait pu causer autour d’elle parce qu’il s’en fichait. Complètement. Evidemment, cela aurait été différent, si elle ne s’était pas gênée de ridiculiser ou blesser quelqu’un juste devant ses yeux hors une telle chose n’était jamais arrivée et chacun d’entre eux faisait sa vie. Peut-être que sa rancune n’était pas justifié, qu’il n’aurait pas du lui parler comme il l’avait fait après qu’ils se soient revus des années plus tard cependant plus qu’elle, elle lui avait remémoré cette période qui l’avait énormément blessé. Mais, plutôt que l’ignorer, elle s’était merveilleusement rattrapée et lui, plus mature qu’il ne l’avait aidé, avait appris à faire la part des choses. Une attitude qu’il n’aurait jamais su adopter en tant qu’adolescent à cause de toute cette noirceur qui résidait dans son coeur et qu’il n’arrivait pas à extérioriser. Finalement, lorsqu’il analysait le fil de sa vie, il s’en était plutôt bien sorti.

Après plusieurs minutes, le chanteur se rallongea avant d’expliquer qu’il comptait se reposer un peu. Parce qu’il était sincèrement fatigué et que ça lui permettrait de réfléchir plus convenablement sans paraître bizarre. Toutefois, il avait gentiment ajouté qu’elle pouvait faire comme chez elle et que si elle souhaitait rester ici, ça ne le dérangeait pas. Et contre toute attente, lui-même en était le premier surpris, à peine eut-il clos ses paupières, que le sommeil l’accapara rapidement. C’était la première fois depuis longtemps que son coeur ne lui avait pas paru aussi léger et s’il n’en dirait rien, ça faisait du bien.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

— 恋のメロディー—

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
There is no time to stop
i ain't aim for no crown, but when you mention them, no, don't leave me out. no, i ain't too flawless and no, i ain't the best. and no, i don't say sorry and no, i ain't perfect. i am the man.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] :
 
Contenu sponsorisé
Message (#)
 
Trust is earned when actions meet words • | FT. Kira ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» trust is earned. i can`t just magically hand it over (elena)
» SCARSIN → I don't trust words I trust actions.
» DART to Haiti - Words of Thanks to Canadian Head of State
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AKAI ITO :: Tokyo :: Shinjuku-
Sauter vers: